Archives par mot-clé : résumé

Faire du cinéma en classe de FLE, résumé

Aujourd’hui j’ai décidé d’écrire un résumé de mon travail. Pour cette première rédaction, j’ai préféré me limiter à 10 lignes (sur word, 13 ici). Je n’utilise pas le pronom « je » dans mon mémoire, dans le paragraphe suivant est donc adopté le « nous ».

Ce mémoire rassemble les données d’une recherche portant sur la création et l’animation d’un atelier de réalisation de films au sein de la classe de français langue étrangère : du visionnage d’extraits d’abord, pour s’approprier des faits de langue et de culture, à la projection du film des apprenants une fois le tournage terminé. L’objectif principal de cette recherche est de prouver 1) que l’introduction du cinéma en classe de FLE, qu’on l’utilise comme un objet d’enseignement ou comme un outil, est à la portée de tout enseignant et a de nombreux bienfaits sur l’apprentissage des apprenants et 2) que le projet de faire un film en classe est très formateur. Pour ce faire, nous avons constitué un corpus d’extraits de films francophones et sommes allée à la rencontre de professionnels du FLE, du champ social et du cinéma, dans les livres et sur le terrain.

Image : Domicile conjugal, François Truffaut (1970)

Pauline Rigaldie

Étudiante en M2 spécialité 1 « Didactique du français langue étrangère et langues du monde » à l'Université Paris 3 Sorbonne-Nouvelle

More Posts

Les soutenances du 15 mars

Dans le cadre des soutenances de mi-parcours, nous avons pu partager avec des camarades nos sujets et nos avancements.
Cette journée nous a fait réfléchir sur mon propre sujet et ceux des autres. Nous avons vu le progrès de chaque personne et je suis très inspirée par la diversité des travaux en cours.

Ruoxuan s’intéresse à l’enseignement du FOS (Français sur objectifs spécifiques) dans des universités chinoises. Elle pensait à faire des enquêtes sur l’enseignement du FOS en Chine à travers des questionnaires.
Bien que la collaboration académique entre la Chine et la France est beaucoup plus avancée qu’il y a 30 ans, l’enseignement du FOS n’est toujours pas très présent dans les universités en chine. Je trouve ce sujet très intéressant car ce sujet permettrait de connaitre la situation réelle de l’enseignement du FOS en Chine et proposerait des améliorations éventuelles.

Yiheng travaille sur l’interculturalité à travers des œuvres de CHEN Jianghong. Le peintre et auteur-illustrateur, spécialisé en Beaux-arts en chine et en France, est devenu très populaire parmi des lecteurs chinois aussi bien des lecteurs français. D’après Yiheng, dans les œuvres de CHEN, l’image de la chine historique est adaptée au public français pour que ses œuvres soient plus accessible pour le public occidental.

Mon sujet se penche sur les méthodes de recherche. Étant intéressée aux méthodes d’analyses en linguistique formelle et en didactique des langues, je tente à proposer une méthodologie  qui combine les approches des deux domaines. J’envisage plus particulièrement d’établir un lien entre les recherches linguistiques en laboratoire et l’enseignement des langues en classe.

La diversité des sujets observée le 15 mars me permet de réfléchir sur mon propre sujet avec de différentes perspectives et de diverses approches.

résumé diltec 2016

La discussion qui s’est passé le vendredi 21 sur la méthode biographique me parait très intéressante.

A travers la méthode biographique, nous pouvons analyser qualitativement des histoires de vie des apprenants en langues étrangères.

L’entretien de façon traditionnelle (i.e. l’alternance entre des questions et des réponses) n’est pas utilisé. Afin de faire parler/ stimuler l’interviewé, une question de lancement très ouverte définie avec prudence par intervieweur est employée.

En didactique, la biographie langagière est utilisée pour amener les apprenants à réfléchir sur leurs expériences propres et à s’auto-évaluer. En outre, les apprenants entrent dans la méta-cognition de leur propre apprentissage des langues en réfléchissant sur leurs expériences.