Archives par mot-clé : littérature de jeunesse

Quelle littérature pour la jeunesse? chez Klincksieck

 

http://www.klincksieck.com/livre/?GCOI=22520100141680&fa=description

S’appuyant sur une histoire longue, la littérature de jeunesse est un secteur important de l’édition. D’emblée internationale et profondément renouvelée depuis les années 1970, elle conteste les frontières des genres en mêlant traditions et innovations.
Cet ouvrage observe ce que devient la littérature avec la littérature de jeunesse, aujourd’hui plus qu’hier. Se référant aux oeuvres incontournables, il montre la force de l’oralité, en écriture et en lecture, en texte et en image.
Des rêveries aux aventures, des comptines aux contes, des témoignages aux fictions, une  anthropologie poétique se dessine : quelle littérature… de jeunesse ? Celle qui toujours commence !

Recensions de cet ouvrage ici:

http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2009-06-0102-008

http://martinritman.blogspot.fr/2009/11/quelle-litterature-pour-la-jeunesse-la.html

Serge Martin

Professeur émérite de littérature contemporaine de langue française DILTEC (EA 2288) et THALIM (UMR 7172), Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 Ecrivain sous le nom de Serge Ritman

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookLinkedInGoogle Plus

Modernités n° 28 (« L’album contemporain pour la jeunesse. Nouvelles formes, nouveaux lecteurs »)

La revue qui vient en contrepoint de l’ouvrage de Walter Benjamin dans le cercle d’étude « Racontage » :

Modernités n° 28 (« L’album contemporain pour la jeunesse : nouvelles formes, nouveaux lecteurs »), Bordeaux, Presses Universitaires de Bordeaux, 2008 (sous la dir. de Christiane Conan-Pintado, Florence Gaiotti et Bernadette Poulou).

Quatrième de couverture: 

« L’album pour la jeunesse est devenu un puissant foyer de création artistique et le lieu où s’exerce, par excellence, le plaisir de la lecture ». Cette affirmation, formulée par Jean Perrot en 1988, semble aujourd’hui plus pertinente que jamais. Au tournant du XXie siècle, l’album a diversifié ses formes et acquis une légitimité, tant dans l’espace scolaire que privé. Ce volume propose d’envisager cet objet à travers des perspectives plurielles.Il s’agit d’abord d’inventorier ces nouvelles formes. Hybride par déἀnition, l’album ne cesse de les inventer dans le dialogue renouvelé du texte et de l’image, dans le jeu avec les genres qu’il s’approprie, dans l’emprunt à tous les autres arts auxquels il rend un hommage fervent ou décalé. Apte à se saisir des textes classiques ou patrimoniaux, il les revisite, les réécrit, les déplace. L’album est bien le lieu d’une créativité foisonnante dont l’étude attentive de quelques univers très personnels (Anne Herbauts, Béatrice Poncelet, Philippe Corentin, Frédéric Clément) montre la richesse.Ce support qui s’interroge aussi sur ses propres capacités à représenter engage le lecteur dans un mouvement réflexif qui relève bien d’une démarche esthétique. Analyser la place et la fonction que l’album propose au lecteur, les jeux auxquels il le convie, offre un territoire de réflexion incontournable. Il s’agit alors de caractériser les figures de lecteur(s), de spécifier les formes de leur implication ou encore de réfléchir aux modalités d’apprentissage et de formation à mettre en œuvre.Déjouant les certitudes préalables comme les stratégies de lecture répétitives, chaque album, dans sa singularité esthétique, invite ses lecteurs à une expérience littéraire inédite, une expérience de l’intranquillité.

 

SOMMAIRE

C. Connan-Pintado, F. Gaiotti, B. Poulou, Avant-propos …………….. 5

Sophie Van der Linden, Prologue …………….. 11

Une traversée des genres

Nicolas Rouvière, L’influence de la bande dessinée sur les albums pour enfants: histoire, esthétique et thématiques …………….. 17

Régis Lefort, L’album-poème …………….. 29

Marie Bernanoce, « L’album-théâtre » : typologie et questions posées à sa lecture .. 39

Danielle Dubois-Marcoin, Entrer dans l’album comme dans un magasin de curiosités, l’éloge de la discontinuité …………….. 53

À la croisée des arts visuels et de la littérature

Jean Perrot, La couleur dans l’album aux carrefours des mondes …………….. 67

Christine Davenne, Album et démarches artistiques …………….. 79

Isabelle Nières-Chevrel, Doubles images, double lecteurs: l’inter-iconicité dans Le Tunnel d’Anthony Browne …………….. 89

Brigitte Louichon, L’album patrimonial …………….. 101

Isabelle Poulin, Les aventures Dé(dul)cinée(s) de Don Quichotte …………….. 115

Des univers singuliers

Nelly Chabrol-Gagne, Écriture de la disparition chez Anne Herbauts …………….. 161

Christiane Connan-Pintado, Des lectures pour tous: les « bouquins » de Béatrice Poncelet …………….. …………………………..173

Florence Gaiotti, Corentin dans tous les sens: une poétique du même et de l’autre ….. 187

Chantal Lapeyre-Desmaison, De l’illisibilité dans l’album contemporain: sur Frédéric Clément ……………..……..197

L’album ou l’expérience de la littérature

Catherine Tauveron, Exister! de Nathalie Hensé. La condition dramatique du personnage et du lecteur ou quand Descartes s’invite dans l’album …………….. 211

Eléonore Hamaide, La mise en abyme de la lecture ou comment l’album peut former son lecteur …………..…………..225

Cécile Boulaire, La littérature en album est-elle (encore) subversive? …………….. 237

Lire l’album en formation et à l’école

Serge Martin, Les albums: un problème pour la vie et la théorie du langage …………….. 253

Françoise Demougin, L’album lu: entre conscience et expérience …………….. 265

Véronique Boiron, Former de jeunes lecteurs d’albums à l’école primaire …………….. 277

Marie-Claude Javerzat, Lire l’album: question d’expériences …………….. 291

Sandra L. Beckett, Épilogue: « Crossover Picturebooks» ou les albums pour tous …….. 305 

Serge Martin

Professeur émérite de littérature contemporaine de langue française DILTEC (EA 2288) et THALIM (UMR 7172), Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 Ecrivain sous le nom de Serge Ritman

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookLinkedInGoogle Plus