Archives par mot-clé : Écriture du mémoire

Influence translinguistique

Tout au long de ce mémoire, nous allons nous intéresser à l’acquisition du français en tant que quatrième langue étrangère d’un individu plurilingue. Ce dernier a comme langue première le chinois et il a commencé à apprendre sa seconde langue, l’anglais, à l’âge de douze ans. Actuellement, il habite à Vancouver, au Canada, nous pouvons donc dire qu’il a recours quotidiennement à l’anglais, langue dans laquelle il possède un niveau C1 selon le CERCL. Par la suite, il a appris le japonais à l’occasion d’un séjour de trois ans au Japon. Son niveau en japonais est N1, l’équivalent du C1-C2 selon le CECRL. Il est actuellement en train d’apprendre sa quatrième langue, le français. L’apprenant a suivi environ 75 heures de cours de français à raison de deux heures et demie hebdomadaires.

Il nous a paru intéressant d’observer l’acquisition du français en tant que dernière langue en cours d’acquisition par un apprenant plurilingue. Pour cela nous avons constitué un corpus oral de trois productions spontanées enregistrées durant deux séances de cours. Il faut savoir qu’étant donné la distance entre l’enseignant et l’apprenant, les cours, qui sont des cours privés, sont réalisés via la plate-forme internet Skype.

Durant les productions de ce corpus nous pouvons remarquer différents énoncés incorrects. Toutefois nous avons décidé, dans le cadre de ce devoir, de nous focaliser sur deux points précis : l’utilisation de l’article partitif et la réalisation de la forme du participe passé et plus précisément celui du verbe du troisième groupe boire et du verbe pronominal du premier groupe se lever.

Au vu de la bibliographie langagière de l’apprenant plusieurs questionnements sont survenus : les énoncés incorrects réalisés par l’apprenant relèvent-ils d’erreurs ou de fautes ? Existe-t-il une influence translinguistique dans ces erreurs/fautes ? Quels sont les facteurs importants de ces énoncés incorrects réalisés par l’apprenant ?

Afin de répondre à ces différentes interrogations, nous poserons dans un premier temps le cadre théorique nécessaire à l’analyse des données de ce corpus. Dans un deuxième temps, nous analyserons des trois corpus. Enfin, dans un dernier temps, nous essayerons de répondre aux différents questionnements que nous nous sommes posés ci-dessus.

Jingjie

Étudiante en Master 2 Didactique du français langue étrangère et langue du monde à l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3

More Posts

Une journée à la bibliothèque : civisme et bayements

De l’hébétude née de longues heures passées à l’étude surgit cette récréative écriture…

 

Les places en bibliothèques universitaires sont chères ces jours-ci, nombre de ces dernières étant closes à cause de manifestations, et il est préférable d’arriver tôt dans celles ouvertes, ce que je fais lorsque je me rends à la bibliothèque Sainte-Barbe. Pourtant, ce jeudi, je pus bénéficier en ce lieu d’une grande table pour moi tout seul pendant toute la journée, ou presque…

Arrivé peu après dix heures, je repérai mon espace préféré : une table pour deux dans un coin lumineux. Quelqu’un avait déposé ses affaires de l’autre côté de la table. Je m’installai et me mis à travailler. Deux heures plus tard, les dites affaires étaient toujours là, et personne n’était venu les quémander. Pendant ce temps, des usagers déambulaient, vainement, à la recherche d’une place inoccupée. Finalement, des bibliothécaires s’enquirent de la situation à ma table avant de décider de retirer ces cahiers et trousse (rangés à l’accueil en attendant qu’ils soient réclamés) afin de libérer (de) la place.

Continuer la lecture de Une journée à la bibliothèque : civisme et bayements

Jan-Mark Naaijer

Étudiant en M2 de Didactique du Français Langue Étrangère à la Sorbonne Nouvelle ; fortement intéressé par la façon dont la connaissance et la pratique des Arts et de la Littérature peuvent permettre à un apprenant de trouver sa voie/voix.

More Posts