Archives par mot-clé : Crowther Kitty

« Mon ami Jim » ou l’expérience d’une rencontre

A la lecture de l’album Mon ami Jim de Kitty Crowther (1996), un lien autour de la notion d' »expérience » semble se créer entre ce dernier et l’ouvrage de John Dewey : « L’Art comme expérience ». L’album de K. Crowther met en scène une rencontre entre deux héros que tout oppose au préalable (origines, milieu de vie, couleur de « peau » ou plutôt de « plumes » – ces derniers étant des oiseaux !) Cette rencontre, que nous pourrions définir plus précisément comme étant l’expérience d’une rencontre, fait écho à la définition suivante que l’on trouve dans l’ouvrage de Dewey: « […] toute expérience est le résultat de l’interaction entre un être vivant et un aspect quelconque du monde dans lequel il vit ». A travers « Mon ami Jim », nous sommes ainsi confrontés à la rencontre de l’inconnu qui est illustrée par la distinction physique (union des deux grands opposés: noir/blanc).
Il s’agit, à travers l’œuvre, de tirer une expérience: l’expérience de Jack, dont le titre « Mon ami Jim » est une projection.
Nous pouvons également soulever un autre écho entre l’album de Crowther et une définition issue de l’ouvrage de Dewey, illustrant également cette notion d' »expérience » : « une expérience a une unité qui la désigne en propre ». Nous pouvons alors parler, pour le personnage fictif de Jack, de « cette rencontre-là », ou encore de « cet oiseau-là », reprenant ainsi les exemples de Dewey pour illustrer la définition précédente.
Pour ces différentes raisons, nous pouvons qualifier l’album de Kitty Crowther comme illustrant l’expérience d’une rencontre.

Pauline Betton