Archives par mot-clé : Baudelaire Charles

Communication de DILTEC : Didactique de la littérature en Chine, une didactique des textes classiques ayant besoin d’innovation

L’enseignement de la littérature joue un rôle incontournable, depuis longtemps, dans l’enseignement en FLM et FLE. Les méthodes varient selon les époques et les contextes (Anne Godard, 2015), alors les réflexions des chercheurs ne cessent jamais. Quant au contexte universitaire chinois, l’enseignement du français accorde une grande place à  la littérature, en particulier sur des ouvrages classiques parmi lesquels qu’on trouve d’emblée ceux de Baudelaire, un grand poète du 19e  siècle, qui a de l’impact important sur la naissance la nouvelle poésie chinoise (YANG Yuping, 2013).

Alors pour les jeunes Chinois d’aujourd’hui, surtout ceux qui sont lettrés, un apprentissage du français par la poésie baudelairienne les intéresse ou pas ? Quelles sont leurs représentations de la France à travers la poésie baudelairienne ? Quelles sont les compétences exigées, ou quelles sont des difficultés majeures ? Comment arrive-t-on à procéder dans une dimension pédagogique ? On se borne toujours aux cours magistraux, ou plutôt qu’une approche sémiotique (Jean Peytard, 1982), ou une didactique de la poésie par la voix (Serge Martin, 2002, 2005) ?

 

Bibliographie :

BAUDELAIRE Charles (1857), Les fleurs du mal, collections: Foliothèque (Paris) 48. Paris : Gallimard, 1995.

Conseil de l’Europe (2001) : Cadre européen commun de référence pour les langues, Paris,Didier.

GODARD Anne (dir.) (2015), La littérature dans l’enseignement du français langue étrangère, coll. « Langues et didactique  », Paris, Didier.

PEYTARD, Jean (dir.) (1982), Littérature et classe de langue, collection LAL, Paris, Hatier/Credif.

Serge Martin, « Faire œuvre avec les œuvres », Le français aujourd’hui 2005/2 (n° 149), p. 67-73.

Serge Martin, « Qu’est-ce qui se lie quand on lit ? », Le français aujourd’hui 2002/2 (n° 137), p. 91-100.

YANG Yuping (2013), Baudelaire et la révolution culturelle chinoise, Paris, Presse Sorbonne Nouvelle.

Fan XIE

Etudiante en Master 2 Didactiques des langues à l'Université Sorbonne Nouvelle Paris 3

More Posts

La genèse de la lecture de Baudelaire par Benjamin

Giorgio Agamben vient de publier (pour l’instant seulement en italien), un « livre fantôme », reconstitution du livre sur Baudelaire sur lequel travaillait Benjamin avant sa mort. Agamben, à partir de documents inédits, déposés à la BNF, nous livre ainsi la genèse  du travail de Benjamin sur le poète qui haïssait si fort le matérialisme de son époque. Ce travail éclaire d’un nouveau jour les écrits sur Baudelaire de Benjamin dans les Ecrits français  (Notes sur les Tableaux parisiens de Baudelaire », « A propos de quelques motifs baudelairiens », p. 303-318 et « Baudelaire et les rues de Paris » dans « Paris, capitale du XXe siècle, p. 389-393, édition Folio ).

Walter Benjamin, Charles Baudelaire. Un poeta lirico nell’età del capitalismo avanzato

http://www.neripozza.it/collane_dett.php?id_coll=6&id_lib=718

La présentation du travail d’Agamben est à lire sur le site Fabula.org : http://www.fabula.org/