Un dimanche ensoleillé à la bibliothèque.

C’est un court billet d’humeur que je poste aujourd’hui. Comme Taous je vois les semaines défiler et le rétroplanning me crie chaque lundi : « Une semaine de moins ! »

Hier je suis allée à la BPI du Centre Pompidou. Après 1h15 de queue, je commence à travailler vers 12h20.  Je suis entourée de lycéens qui révise le Bac et de beaucoup de pages volantes noircies par des équations mathématiques. Et surtout, comble de l’isolement, les grandes baies vitrées de la bibliothèque laissent entrer le soleil – ce beau soleil du mois d’avril.

Je ne peux pas m’empêcher de penser qu’il y a une ironie cruelle à ce calendrier : rendre un mémoire en juin. Les beaux jours nous sont interdits pendant deux mois. Nous y voilà. Il faut redoubler d’efforts pour avancer dans la rédaction ; transformer des notes de lecture en sous-parties ou éléments de sous-parties ; mettre au propre le document de bibliographie laissé à l’abandon il y a un mois ; donner un nouveau souffle à son plan ; etc.

Le travail en semaine laisse très peu de place aux recherches et temps d’écriture mais heureusement quand je rentre chez moi le soir, il fait jour désormais !

 

Si certains veulent partager avec moi la solitude des salles de bibliothèques les samedis, faites-moi signe. J’indique le lien avec tous les horaires des bibliothèques : http://bibliotheques.equipement.paris.fr/tousleshoraires

Allons-y gaiement !

Eugénie BLAISE

Etudiante en M2 de FLE, particulièrement intéressée par les arts graphiques.

More Posts

Follow Me:
Twitter