Plan du mémoire de recherche : une esquisse

Ce plan est très loin d’être exhaustif, il me permet seulement de poser quelques titres auxquels j’ai déjà référés dans mes dossiers de recherche et également d’asseoir quelques pistes de réflexions ultérieures. Ils sont donc susceptibles d’être modifiés en fonction de l’avancée de mes investigations.

-Introduction

-La littérature de jeunesse : une discipline en plein expansion

-Définition de la littérature de jeunesse

-La littérature de jeunesse dans le temps (évolution chronologique)

-Qu’est-ce qu’un album de jeunesse ?

-Intérêt des livres de jeunesse

-L’enseignement de la littérature de jeunesse au primaire

-Les albums de jeunesse en classe de FLE

-Le rapport entre le plurilinguisme et les albums

-L’interaction entre texte et image dans l’apprentissage du FLE

-Le concept d’oralité dans les albums

-Choix des entretiens

-Analyse des entretiens

-Conclusion

-Bibliographie

-Annexes

TAOUS NADI

MASTER 2 Didactique des langues, spécialité Didactique du français langue étrangère et langues du monde

More Posts

Plan de mon mémoire

L’enseignement de compétence sociolinguistique en classe de FLE
Première partie : Les notions de bases dans l’enseignement de l’oral
1- l’orale et l’oralité
1.1. Orale et prononciation
1.2. L’orale et le français parlé
1.3. Les particularité de syntaxique de l’orale
2- orale et variation
2.1. Le registre de langue
2.2. La variation de la prononciation
2.3. La variation de lexique
2.4. La variation de sonorité et l’articulation
3. la compétence communicative
3.1. La compétence linguistique
3.2. La compétence sociolinguistique
3.3. La compétence pragmatique
deuxième partie : Analyse de manuels et faire le liant entre manuel de FLE , copus oraux et CECRLE
1. Les manuels de FLE
2. Les supports didactiques de FLE
3. Les activités de l’orale dans les manuel
4. Le CECRL
5. Les corpus oraux
6. La frome enseigné

IDRIS Yousif

Étudiant en Master 2 Didactique du français langue étrangère/seconde et langue du monde à l'Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3

More Posts

Follow Me:
Facebook

Références bibliographiques sur l’étude plurilingue des albums de jeunesse

ABDELILAH-BAUER B. (2008), Le défi des enfants bilingues, Grandir et vivre avec plusieurs langues, Paris, La Découverte.

BESSE H. (1991), Comment utiliser la littérature dans l’enseignement du français langue étrangère, Ici et là, n°20, 51-55.

CASTELLOTTI V. MOORE D. (2007), Le bilingue était presque parfait, In P, Lambert. A, MILLET M. RISPAIL C, Trimaille, Variations au cœur et aux marges de la sociolinguistique, Paris, l’Harmattan.

GALISSON R. COSTE D. (1976), Dictionnaire de didactique des langues, Paris, Hachette.

HAGEGE  C. (1996), « Les visages du bilinguisme », In L’enfant aux deux langues, Odile Jacob, Paris.

HAMERS  J. (2005), Le rôle de la L1 dans les acquisitions ultérieures, Dans Prudent, L-F., TUPIN  F. WHARTON  S, Du plurilinguisme à l’école. Vers une gestion coordonnée des langues en contextes éducatifs sensibles, Berne, Peter Lang SA.

HELOT C. (2007), Du bilinguisme en famille au plurilinguisme à l’école, Paris, L’Harmattan.

LAMBERT W. E. (1975), « Culture and Language as Factors in Learning and Education », In A. Wolfgang , Education ofImmigrant Students, Toronto, Ontario. Institute for Studies in Education.

LUDI  G. PY  B. (1986), Être bilingue, Berne, Peter Lang.

PEYTARD  J. (1988), Des usages de la littérature en classe de langue. Le Français dans le monde, Littérature et enseignement, la Perspective du lecteur, numéro spécial, février-mars, 8-17.

SALERNO  R. (2006), L’album en classe de FLE : Une approche intégrée du linguistique et du culturel ou Des goûts et des couleurs, on en discute !, Dialogues et cultures, n° 51, p. 48 -51.

VERDELHAN-BOURGADE M. (2007), « Plurilinguisme : pluralité des problèmes, pluralité des approches », Tréma [En ligne], mis en ligne le 30 septembre 2010, consulté le 18 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/trema/246 ; DOI : 10.4000/trema.246.

Continuer la lecture de Références bibliographiques sur l’étude plurilingue des albums de jeunesse

TAOUS NADI

MASTER 2 Didactique des langues, spécialité Didactique du français langue étrangère et langues du monde

More Posts

Guide d’entretien sur les albums de littérature de jeunesse : une orientation plurilingue

J’ai élaboré ce guide d’entretien dans le cadre du séminaire « Education aux langues et au plurilinguisme » de Mme S. Stratilaki. J’ai choisi d’intégrer mon sujet de mémoire dans une perspective plurilingue, j’ai donc réalisé une série de questions ayant pour visées d’apporter des éléments de réponse à ma problématique. Cet entretien a été mené auprès de deux étudiants allophones, que je vous propose de découvrir ci-dessous.

 Introduction brève pour débuter l’entretien

« Bonjour, avant de commencer cet entretien, je tiens personnellement à vous remercier d’avoir accepté de vous soumettre à mes interrogations et de m’accorder ce laps de temps. Dans un premier temps, je vais vous poser un certain nombre de questions relative à ma thématique de recherche qui est : Les représentations des étudiants de FLE sur les albums de littérature de jeunesse : Une approche plurilingue. Je tiens à porter à votre connaissance que cet entretien ne sera nullement diffusé et sans aucun but lucratif, il servira uniquement au recueil de mes données. »

1/ Vous êtes étudiant en Master 2 Didactique des langues et vous êtes en spécialité 1/2, c’est bien ça ?

2/ Pourquoi avez-vous choisi ce master ?

3/ Vous êtes bien étudiant allophone ?

4/ Comment avez-vous appris le français ?

5/ Quel est votre rapport avec cette langue ?

6/ C’est quoi votre langue maternelle ?

7/ Parlez-vous d’autres langues ?

8/ Avez-vous une préférence pour une langue en particulier ? Pourquoi ?

9/ Parler avec deux langues représentent-elles, selon vous un avantage ? Ou un inconvénient ?

10/ Quels sont pour vous les meilleurs moyens pour apprendre une langue ?

11/ Quelles langues aimeriez-vous apprendre ?

12/ Pensez-vous pouvoir apprendre ces langues ?

13/ Quelles représentations avez-vous du plurilinguisme ?

14/ Considérez-vous comme bilingue ou plurilingue ? Pourquoi ?

15/ Aimez-vous la littérature ?

16/ De manière générale, comment la définiriez-vous ?

17/ Est-ce que vous avez déjà lu des livres de jeunesse ?

18/ D’après vous, qu’est-ce que la littérature de jeunesse ?

19/ La littérature de jeunesse rassemble différents genres : conte, bandes dessinée, albums, selon vous, qu’est-ce qu’un album de jeunesse ?

20/ Est-ce qu’il existe un enseignement de la littérature de jeunesse dans le système scolaire de votre pays d’origine ? Dites-moi comment et à quel niveau ?

21/ Connaissez-vous quelques albums de jeunesse en français ?  Lesquels ?

22/ Est-ce que l’aspect matériel des livres de jeunesse est important pour vous ?

23/ Avez-vous une préférence pour un album en particulier ? Pourquoi ?

24/ Pensez-vous comprendre l’histoire de ces albums uniquement avec les images ? Expliquez-moi comment ?

25/ Est-ce que le texte suffit pour vous à comprendre l’histoire ? Pourquoi ?

26/ Pour terminer cet entretien, en tant que futur professeur de FLE, envisageriez-vous la mise en place d’album de littérature de jeunesse en classe dans l’enseignement et l’apprentissage du français pour les apprenants allophones ?

Continuer la lecture de Guide d’entretien sur les albums de littérature de jeunesse : une orientation plurilingue

TAOUS NADI

MASTER 2 Didactique des langues, spécialité Didactique du français langue étrangère et langues du monde

More Posts

Salon du travail et de la mobilité professionnelle

Lieu : Paris
Vendredi 19 et samedi 20 janvier.
Organisée par l’Etudiant, Libération et BFM Business, la 4ème édition du Salon du Travail et de la Mobilité Professionnelle se tiendra à la Grande Halle de la Villette – Paris de 10H à 18h

http://www.salondutravail.fr/

IDRIS Yousif

Étudiant en Master 2 Didactique du français langue étrangère/seconde et langue du monde à l'Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3

More Posts

Follow Me:
Facebook

Compte rendu du colloque : Circulation des savoirs : écriture(s) et réflexivité dans la formation et la recherche

 

Ce colloque a eu lieu à l’Amphi Durkheim, le 1er décembre, 2017. Il interrogeait les écrits produits par les étudiants du master didactique du FLE et des langues co-habilité et les doctorants. La réflexion consiste à la réflexivité sur les savoirs en construction et il centre aussi sur les processus de professionnalisation et d’entrée dans le métier. En même temps, Les contributions apportaient des éclaircissement sur les cohérences méthodologiques et épistémologiques des parcours de formation et les enjeux d’un Portfolio de formation par la recherche en tant que résultante du Projet FARR.

Continuer la lecture de Compte rendu du colloque : Circulation des savoirs : écriture(s) et réflexivité dans la formation et la recherche

WEN Yuehan

Étudiante en Master 2 de Didactique du français langue étrangère et langues du monde à l'Université Sorbonne Nouvelle Paris 3.

More Posts

Essai de définition de la littérature de jeunesse et de l’album narratif

La dénomination actuelle de cette discipline constitue une véritable évolution historique car, avant on parlait plutôt de littérature enfantine ou d’enfance, même si certaines auteurs continuent d’employer ces termes, il n’en demeure pas moins qu’aujourd’hui c’est sous le concept de littérature de jeunesse que l’on rassemble les diverses œuvres à destination des jeunes enfants.

En effet, la littérature de jeunesse a certes connu de nombreux bouleversements, mais elle représente de nos jours une discipline à part entière, puisqu’elle est devenue une matière enseignée à l’école au côté de la littérature dite « classique, » d’ailleurs, nous pouvons voir que le Ministère de l’éducation nationale préconise l’enseignement de cette discipline et propose une panoplie d’ouvrages pour la jeunesse (contes, romans, albums et pièces de théâtre). En outre, plusieurs thèmes peuvent être abordés par la littérature de jeunesse tels que la mort, la sexualité, les stéréotypes, etc.

Soriano définit la littérature de jeunesse comme :

« Une communication historique (autrement dit localisée dans le temps et dans l’espace) entre un scripteur adulte et un destinataire enfant (récepteur) qui, par définition en quelque sorte, au cours de la période considérée, ne dispose que de façon partielle de l’expérience du réel et des structures linguistiques, intellectuelles, affectives et autres qui caractérisent l’âge adulte. » (Soriano 1959, p. 278)

Cette définition suggère une évolution chronologique bien précise et une interaction entre l’auteur du livre de jeunesse et son lecteur. Parmi les genres de la littérature de jeunesse, nous avons l’album de jeunesse, un support pédagogique qui exerce une ampleur considérable sur la langue, de part sa dimension textuelle et iconographique. A cet égard, Salerno propose une définition de l’album de jeunesse comme suit :

« Nous entendons par album de jeunesse tout ouvrage illustré dont les illustrations apportent au texte un éclairage différent. Contrairement à sa fonction dans l’imagier, l’illustration ne redit pas le texte mais lui fait prendre une dimension signifiante à un niveau supérieur. Ce peut être une note d’humour, un clin d’œil au lecteur, un approfondissement du sens, voire un point de vue différent de celui du texte. » (Salerno, 2006, p. 51)

Dans la même perspective, Van Der Linden caractérise l’album de jeunesse comme : « Un ouvrage dans lequel l’image se trouve spatialement prépondérante par rapport au texte, qui peut d’ailleurs en être absent. La narration se réalise de manière articulée entre texte et images. » (Van Der Linden, 2007, p. 24).

Bibliographie

SALERNO  R. (2006), L’album en classe de FLE : Une approche intégrée du linguistique et du culturel ou Des goûts et des couleurs, on en discute !, Dialogues et cultures, n° 51, p. 48-51.

SORIANO  M. (1959), Guide pour la littérature de jeunesse, Paris, Flammarion.

VAN DER LINDEN  S. (2007), Lire l’album, Le Puy-en-Velay : Atelier du poisson soluble.

Continuer la lecture de Essai de définition de la littérature de jeunesse et de l’album narratif

TAOUS NADI

MASTER 2 Didactique des langues, spécialité Didactique du français langue étrangère et langues du monde

More Posts

Mes Carnets de recherche

Bruno Latour (2006) propose, dans son ouvrage intitulé Changer de société. Refaire de la sociologie, de construire quatre carnets au fur et à mesure de notre recherche : le premier porte sur les enquêtes et les travaux sur le terrain, le deuxième sur les bibliographies et références, le troisième est consacré aux essais d’écriture et le dernier à la confrontation des idées.

À la base de ses propositions, j’ai construit également 5 carnets et ils se sont organisés d’un ordre et d’une manière légèrement différents. Continuer la lecture de Mes Carnets de recherche

Hui

Etudiante en Master 2 Didactique du français langue étrangère et seconde à l'Université de Paris 3-Sorbonne nouvelle, option reccherche

More Posts

Petit guide pour l’élaboration d’une séquence à partir d’un extrait de film

Pourquoi utiliser un extrait de film en classe de FLE ?*

  • Parce qu’un film est un document authentique qui n’est pas fabriqué par un pédagogue. Il tient un discours sur le réel et permet ainsi de dépasser les représentations figées. C’est un support plus vivant et moins neutre.
  • Parce qu’un film, s’il est bien choisi, est un très bon moteur de production orale et un bon support pour la compréhension orale.
  • Parce qu’un film fait réfléchir, imaginer. Il est important que les apprenants émettent des hypothèses et cherchent eux-même les solutions au(x) problème(s) présenté(s) dans l’extrait.

Critères de sélection de l’extrait**

  • Intrinsèques : thème du film (de quoi donne-t-il l’occasion de parler ?), contenu socio-culturel, contenu linguistique, etc. Le but est d’intéresser et de faire parler tous les apprenants du groupe (un film sur l’enfance concerne plus d’apprenants qu’un film sur le divorce par exemple).
  • Extrinsèques : durée de l’extrait, durée des plans, qualité du son, idées de cinéma précises (un film où il n’y a que des gros plans, où on ne voit jamais les visages, etc.).
  • Didactiques : enjeux pédagogiques, enjeux linguistiques, finalités, difficultés à résoudre (Il est bon de stimuler intellectuellement les apprenants avec le film. Tout ne doit pas être donné tout de suite. Des petits problèmes à résoudre naissent les interactions. On ne sait pas qui est le personnage ? Ce n’est pas grave, on peut essayer de le deviner tous ensemble !), etc.

* ** Synthèse d’après mes notes du cours de Master 1 « Le support cinéma en classe de FLE » de M. Vanoosthuyse

Exemple de séquence

Public visé : apprenants adultes de niveau B2 acquis
Film choisi : Baisers Volés de François Truffaut (1968)
Durée de l’extrait : 3 minutes 37 secondes (de 1:04:04 à 1:07:41)

Continuer la lecture de Petit guide pour l’élaboration d’une séquence à partir d’un extrait de film

Pauline Rigaldie

Étudiante en M2 spécialité 1 « Didactique du français langue étrangère et langues du monde » à l'Université Paris 3 Sorbonne-Nouvelle

More Posts