Georges Perec, sa vie, son œuvre

Georges Perec1 est né à Paris en 1936 et est décédé à Ivry-sur-Seine en 1982. Il est l’un des plus importants écrivains français du XXe siècle, et a ainsi vu son œuvre couronnée de prix (Les choses, prix Renaudot 1965 ; La vie mode d’emploi, prix Médicis 1978).

Romancier, poète, dramaturge, essayiste, son œuvre embrasse tous les genres, même les verbicrucismes, ou art de composer des grilles de mots croisés. Parmi ses thématiques préférées se retrouvent le quotidien (qu’il met en scène dès son premier roman, Les choses, 1965), l’environnement (Espèces d’espaces, 1974 ; L’infra-ordinaire, 1989), le souvenir (Je me souviens, 1978), le manque (La disparition, 1969, W ou le souvenir d’enfance, 1975), l’intime.

Continuer la lecture de Georges Perec, sa vie, son œuvre

Jan-Mark Naaijer

Étudiant en M2 de Didactique du Français Langue Étrangère à la Sorbonne Nouvelle ; fortement intéressé par la façon dont la connaissance et la pratique des Arts et de la Littérature peuvent permettre à un apprenant de trouver sa voie/voix.

More Posts

Ateliers d’écriture avec Georges Perec : bibliographie non exhaustive du mémoire

Mon mémoire porte sur la recherche du style chez l’apprenant de FLE, et ceci grâce aux ateliers d’écriture et l’œuvre de Georges Perec comme modèle. La bibliographie correspondante pourrait être rangée thématiquement dans les catégories suivantes : langue et style ; langue française ; littérature en FLE ; ateliers d’écriture ; Georges Perec ; manuels de FLE ; ouvrages de référence.

Ce choix de classement, et les textes retenus sont loin d’être définitifs, sachant que cette bibliographie est en construction. Vous êtes ainsi plus que les bienvenus pour proposer des suggestions sur la forme et le fond, sur les catégories ou les auteurs, certains pouvant avoir été oubliés ou mal choisis.

Continuer la lecture de Ateliers d’écriture avec Georges Perec : bibliographie non exhaustive du mémoire

Jan-Mark Naaijer

Étudiant en M2 de Didactique du Français Langue Étrangère à la Sorbonne Nouvelle ; fortement intéressé par la façon dont la connaissance et la pratique des Arts et de la Littérature peuvent permettre à un apprenant de trouver sa voie/voix.

More Posts

Intervention de Mortimer M. Guiney au colloque du 04/12/2017 « Loi du marché ou exception culturelle ? L’offre et la demande de français dans les universités aux Etats-Unis »

Mortimer M. Guiney est un enseignant chercheur, il a obtenu son doctorat en philosophie à l’université de Yale, en 1987,  sa thèse portait sur « La dissertation dans la littérature comparée sur les théories du roman du début du XXe siècle ».  Depuis ses recherches sont axées sur « La littérature française des XIXe et XXe siècles, littérature comparée et études culturelles, enseignement de la langue française ».

Ce colloque était consacré « aux études françaises dans la mondialisation et le devenir des humanités »,  Mortimer M. Guiney nous évoque la crise de l’enseignement du français langue étrangère aux Etats-Unis. Il nous illustre cette crise par une liste de chiffres plus au moins déconcertants. En effet, en 1960 : le nombre d’étudiants inscrits en cours de français était de 229, 640. En 1968, le nombre a légèrement augmenté à 386. 694 et en 2013, le nombre d’étudiants inscrits en cours de français a baissé quantitativement de 10% soit 197. 757.

Il nous explique les raisons de cette régression, entre autres parce que à l’école primaire, le taux d’enfants inscrits en cours de langue étrangère est de 1/5, en outre, la grande majorité de la population finissent l’apprentissage de la langue étrangère qu’ à 14 ans. Les deux langues étrangères privilégiées sont l’espagnol et le français, bien que la littérature fait partie de l’enseignement obligatoire, elle n’est cependant pas intégrée dans l’enseignement de la langue étrangère. Mortimer M. Guiney précise que  les universités offrent aux étudiants la possibilité de suivre des cours de français et que les inscriptions se déroulent spontanément et sans contraintes et présentent même une volonté de l’étudiant à vouloir poursuivre cet enseignement afin de choisir plus tard une spécialité. Il ajoute que rarement sont les étudiants qui commencent l’apprentissage du français à l’université.  Dans cette perspective, il nous expose 5 types d’enseignements dispensés par  les études françaises  en 2007 :

– La langue et la littérature française.

– La langue et la culture.

– Le français professionnel.

– Les études francophones.

– La littérature et la culture francophone.

Les étudiants sont libres de choisir les cours qu’ils souhaitent suivirent parmi les  enseignements qu’ils leur sont proposés et à cet égard, Mortimer M. Guiney substitue à l’expression « l’art pour l’art », l’idée « de choix pour le choix ». Mortimer M. Guiney, conclue en disant que l’étude de la littérature française est « une forme de protectionnisme », qu’il présente comme « un principe de l’exception culturelle » et dont le rôle est primordial.

Il va s’en dire que les inscriptions en cours de français langue étrangère aient considérablement diminuées et sans doute par rapport au manque de motivation de la part des étudiants à suivre cet enseignement et la complexité de la langue française.

Bibliographie

GUINEY  M. M. (2017), « Loi du marché ou exception culturelle ? L’offre et la demande de français dans les universités aux Etats-Unis », Colloque : « Les études françaises dans la mondialisation et le devenir des humanités », Sorbonne Nouvelle, Paris 3.

http://www.kenyon.edu/directories/campus-directory/biography/mort-guiney/ : consulté le 02/01/2018.

Continuer la lecture de Intervention de Mortimer M. Guiney au colloque du 04/12/2017 « Loi du marché ou exception culturelle ? L’offre et la demande de français dans les universités aux Etats-Unis »

TAOUS NADI

MASTER 2 Didactique des langues, spécialité Didactique du français langue étrangère et langues du monde

More Posts

Ateliers d’écriture avec Georges Perec : plan de mon mémoire (1° jet)

Le sujet de mon mémoire porte sur la recherche du style chez l’apprenant de FLE. Pour ce faire, je pense que les ateliers d’écriture, de par leur nature informelle et ludique, sont à même d’aider l’apprenant en ce sens. L’idée de choisir un écrivain dont la lecture de l’œuvre peut aider les scripteurs dans la quête de leur style est aussi posée. 

Cela dit, au-delà du style, c’est la voix de l’apprenant qu’il m’intéresse de mettre en avant, c’est-à-dire sa personnalité ; et l’auteur que je choisis doit justement proposer une œuvre propice à exprimer cette singularité, sans être résumée à un exemplier, mais en accompagnant le scripteur dans sa quête d’identité. 

Georges Perec est l’auteur choisi, lui dont l’œuvre aborde des thèmes susceptibles d’intéresser un public de FLE, et ceci dans une écriture ludique propre à désinhiber l’apprenant. Trois thématiques ont été retenues pour imaginer ces ateliers d’écriture : le souvenir ; l’infra-ordinaire ; le plurilinguisme. Le souvenir peut être difficile à traiter, mais Perec est passé par là et a réussi à aborder ce sujet parfois douloureux. L’infra-ordinaire, c’est ce qui nous entoure et à quoi on ne fait plus forcément attention mais qui nous définit pourtant (je souhaite travailler cet atelier in situ). Le plurilinguisme est une réalité historique des apprenants de FLE qu’il me semble intéressant de penser avec Perec, lui dont les jeux sur la langue sont une des caractéristiques.

Ma problématique et ces thématiques devant apparaître dans mon plan de manière progressive, logique et complète, ce plan répond-il à ces critères ? Par ailleurs, les titres ici choisis ne sont pas non plus définitifs, et s’ils sont censés refléter le contenu du mémoire, ils n’ont pas encore la qualité littéraire que je compte leur attribuer. C’est pourquoi, devant tant de doutes, je sollicite votre aide pour m’apporter vos suggestions.

Continuer la lecture de Ateliers d’écriture avec Georges Perec : plan de mon mémoire (1° jet)

Jan-Mark Naaijer

Étudiant en M2 de Didactique du Français Langue Étrangère à la Sorbonne Nouvelle ; fortement intéressé par la façon dont la connaissance et la pratique des Arts et de la Littérature peuvent permettre à un apprenant de trouver sa voie/voix.

More Posts

La culture écrite des classes populaires en Angleterre du XIXe au début du XXe: synthèse d’articles

La culture écrite des classes populaires en Angleterre du XIXe au début du XXe: synthèse d’articles

Je suis étudiante en Master 2 d’enseignement du français langue étrangère et dans le cadre d’un cours d’anthropologie linguistique, j’ai travaillé sur la culture écrite des couches populaires anglaises au XIXe siècle. Mes recherches documentaires m’ont conduite vers différentes sources dont beaucoup portaient sur les mœurs littéraires en France et en Grande-Bretagne. Ces études prenaient source à la fin du XVIIIe et se terminaient après la Première Guerre. C’est logiquement avec les débuts de l’alphabétisation des classes populaires dans ces deux pays que s’est progressivement construite leur culture de l’écrit et de la littérature. Continuer la lecture de La culture écrite des classes populaires en Angleterre du XIXe au début du XXe: synthèse d’articles

Laure-Lise

Etudiante en M2 Didactique du français langue étrangère et langues du monde à Paris III

More Posts

RESTRICTION DU SUJET DE MEMOIRE

 

Analyse des manuels de FLE en Chine et réflexion sur l’enseignement de lagrammaire : une étude dans le contexte chinois. L’exempled’un fait grammatical : « les pronoms »

Continuer la lecture de RESTRICTION DU SUJET DE MEMOIRE

WEN Yuehan

Étudiante en Master 2 de Didactique du français langue étrangère et langues du monde à l'Université Sorbonne Nouvelle Paris 3.

More Posts

Mon projet de mémoire–Quels manuels de littérature FLE pour les étudiants chinois à l’ère numérique ?

La littérature et la langue sont étroitement liées. Comme le rappelle Léo Spitzer dans Etudes de style, « le meilleur document pour l’âme d’une nation, c’est sa littérature ; or, celle-ci n’est rien d’autre que sa langue, telle qu’elle est écrite par des locuteurs privilégiés » . Ce qui montre que la littérature est une représentation de langue sélectionnée et soignée, et à travers de laquelle, on pourrait avoir l’accès à une connaissance approfondie de la langue.

Continuer la lecture de Mon projet de mémoire–Quels manuels de littérature FLE pour les étudiants chinois à l’ère numérique ?

JIE Junlan

Etudiante chinoise en master 2 à l'Université Paris 3 Sorbonne-Nouvelle, Spécialité 1 :Didactique du français langue étrangère et langues du monde

More Posts