Connaissances et usages en langue seconde

Le volume Connaissances et usages en langue seconde  qui fait suite au colloque de Nantes 2016 est en ligne.

Vous trouverez ci-dessous le lien et le sommaire. Tous les articles sont en libre accès.

Bonne lecture!

https://www.shs-conferences.org/articles/shsconf/abs/2017/06/contents/contents.html

Continuer la lecture de Connaissances et usages en langue seconde

Serge Martin

Professeur de littérature contemporaine de langue française DILTEC (EA 2288) et THALIM (UMR 7172), Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 Responsable du Master 2 DFLE spécialité 1 recherche Ecrivain sous le nom de Serge Ritman

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookLinkedInGoogle Plus

Goscinny : l’homme aux mille voix

« Lorsque j’ai entendu dire : le métier de scénariste est à la portée du premier imbécile venu, j’ai su que j’avais trouvé ma voie »

– Goscinny

 

René Goscinny (1926-1977) est un homme de lettres français. Rendu célèbre surtout pour son implication dans la BD (bande dessinée), il fut ainsi un scénariste très prisé et le rédacteur en chef du journal Pilote[1]. Le MAHJ (Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme) lui consacre une exposition jusqu’au 4 mars 2018. Cette exposition riche de dessins, planches et textes originaux, en racontant son histoire, propose ainsi un éclairage sur son humour, expliqué grâce à ses multiples héritages – judaïque, américain et français –, mais ce sont aussi mille autres facettes qui rendent le personnage si passionnant et attachant.

Continuer la lecture de Goscinny : l’homme aux mille voix

Jan-Mark Naaijer

Étudiant en M2 de Didactique du Français Langue Étrangère à la Sorbonne Nouvelle ; fortement intéressé par la façon dont la connaissance et la pratique des Arts et de la Littérature peuvent permettre à un apprenant de trouver sa voie/voix.

More Posts

L’évaluation en langues : aspects institutionnels

Journée Sesylia 26 janvier 2018
L’évaluation en langues : aspects institutionnels

Cette journée Sesylia (laboratoire Prismes, EA4398) permettra de s’interroger sur certains aspects de l’évaluation en langues (le Certificat de Compétences en Langues de l’Enseignement Supérieur, les évaluations nationales de la DEPP, l’évaluation de l’interaction orale dans le secondaire), en reliant plus particulièrement les enjeux épistémologiques, conceptuels et organisationnels.
Continuer la lecture de L’évaluation en langues : aspects institutionnels

Serge Martin

Professeur de littérature contemporaine de langue française DILTEC (EA 2288) et THALIM (UMR 7172), Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 Responsable du Master 2 DFLE spécialité 1 recherche Ecrivain sous le nom de Serge Ritman

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookLinkedInGoogle Plus

Stage au BELC

Stage – Appui à la coordination pédagogique et à la communication interne et externe des universités – BELC, les métiers du français dans le monde

Date limite de candidature : 5 févier 2018

Démarche à suivre pour présenter sa candidature : Veuillez adresser un curriculum vitae et une lettre de motivation au tuteur de stage, Vincent Brousse, chargé de programmes, chef de projet des universités – BELC : brousse@ciep.fr

Fiche de poste – STAGE BELC 2018

Serge Martin

Professeur de littérature contemporaine de langue française DILTEC (EA 2288) et THALIM (UMR 7172), Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 Responsable du Master 2 DFLE spécialité 1 recherche Ecrivain sous le nom de Serge Ritman

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookLinkedInGoogle Plus

La conceptualisation grammaticale Histoire, réflexions, pratiques

Le dernier numéro de la revue Recherches en didactique des langues et des cultures est en ligne :

http://journals.openedition.org/rdlc/

 

Serge Martin

Professeur de littérature contemporaine de langue française DILTEC (EA 2288) et THALIM (UMR 7172), Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 Responsable du Master 2 DFLE spécialité 1 recherche Ecrivain sous le nom de Serge Ritman

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookLinkedInGoogle Plus

Réflexions nouvelles sur la dynamique du mémoire, la construction du plan et la bibliographie.

À la suite d’une réunion organisée par notre directeur de recherche, quelques étudiants et moi-même avons pu confronter nos idées et réfléchir un peu plus en avant à la conduite et à la présentation de notre mémoire. Quelques idées ont ainsi émergé qui doivent permettre de mieux en concevoir le développement, comme de proposer un plan plus original, plus attractif, de concevoir un terrain plus adapté au sujet du mémoire ou de référencer sa bibliographie de façon plus claire.

Continuer la lecture de Réflexions nouvelles sur la dynamique du mémoire, la construction du plan et la bibliographie.

Jan-Mark Naaijer

Étudiant en M2 de Didactique du Français Langue Étrangère à la Sorbonne Nouvelle ; fortement intéressé par la façon dont la connaissance et la pratique des Arts et de la Littérature peuvent permettre à un apprenant de trouver sa voie/voix.

More Posts

Séminaires et conférences de Simon Coffey

séminaires et conférences Simon COFFEY

Dr Simon Coffey (King’s College London)

Senior Lecturer in Language Education
Programme Director MA Language and Cultural Diversity

Continuer la lecture de Séminaires et conférences de Simon Coffey

Serge Martin

Professeur de littérature contemporaine de langue française DILTEC (EA 2288) et THALIM (UMR 7172), Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 Responsable du Master 2 DFLE spécialité 1 recherche Ecrivain sous le nom de Serge Ritman

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookLinkedInGoogle Plus

Perec, une amitié à travers les langues

Compte-rendu de lecture : Revue Europe numéro spécial Georges Perec, janvier-février 2012 n° 993-994

 

L’écrivain Georges Perec, depuis sa disparition en 1982, suscite une admiration grandissante, comme en témoigne la récente publication de son œuvre dans la collection de la Pléiade. En janvier-février 2012, pour son numéro 993-994, c’est la revue Europe qui lui consacrait toute son attention, en 24 articles ! Ces articles écrits par des spécialistes et admirateurs de son œuvre permettent d’en couvrir un grand pan et d’offrir un regard nouveau sur l’homme. Les pages Perec de ce numéro sont divisées en 6 parties, la première servant d’introduction, quant aux autres, elles ont pour titre : Le regard sur le réel : l’infra-ordinaire et l’archive ; La vie mode d’emploi (référence à son chef-d’œuvre éponyme) ; Identité et mélancolie ; Un dialogue avec la littérature ; Rencontres amicales.

Continuer la lecture de Perec, une amitié à travers les langues

Jan-Mark Naaijer

Étudiant en M2 de Didactique du Français Langue Étrangère à la Sorbonne Nouvelle ; fortement intéressé par la façon dont la connaissance et la pratique des Arts et de la Littérature peuvent permettre à un apprenant de trouver sa voie/voix.

More Posts

Les bibliographies

 

J’ai déjà essayé à trouver les références qui correspondent à tous les chapitres de mon mémoire, mais en manque du temps, pour chaque livre ou article, je n’ai pas bien lu entièrement, mais simplement jeté un coup d’œil sur le sommaire et en parcouru certains chapitres.
Les bibliographies pour chapitre 1 (cadre théorique) : ( à vérifier avec directeur)
– LAHIRE B. (2004), La culture des individus : dissonances culturelles et distinction de soi, Paris : La Découverte.
– PY B. (2004) [1995], « Quelques remarques sur les notions d’exolinguisme et de bilinguisme », in GAJO L ; MATTHEY M ; MOORE D, & SERRA C éds., Un parcours au contact des langues, Textes de B. Py commentés, Paris : Didier-CREDIF, pp. 187-200.
– Sterponi Laura et Bhattacharya Usree, 2012, “DANS LES TRACES DES HYMES ET AU DELÀ: LES ÉTUDES DE LA SOCIALISATION LANGAGIÈR”,LANGUAGE ET SOCIÉTÉ , N° 139, p 67-82
– BLANCHET Ph. ; COSTE D. 2010, Regards critiques sur la notion d «interculturalité». Pour une didactique de la pluralité linguistique et culturelle, Paris : Editions L Harmattan.
– CICUREL, F. & VERONIQUE, D. éds., 2002, Discours, action et appropriation des langues, Paris, PSN.
– GAJO L ; MATTHEY M ; MOORE D, & SERRA C éds. 2004, Un parcours au contact des langues, Textes de B. Py commentés, Paris : Didier-CREDIF.
– THIESSE A.-M. (1999), La création des identités nationales, XVIe-XIXe siècles, Paris : Le Seuil.
Références pour l’analyse du contexte linguistique et politique : ( déjà vérifié avec mon directeur)
– BALIBAR R. (1985), L’institution du français. Essai sur le colinguisme, Paris : Puf
– BAUTIER, E. 1995, Pratiques langagières, pratiques sociales. De la sociolinguistique à la sociologie du langage, Paris : L’Harmattan.
– BEACCO, J.-C., CHISS, J.-L., CICUREL, F. & VERONIQUE, D. dir. (2005). Les cultures éducatives et linguistiques dans l’enseignement des langues, Paris, PUF.
– BERNSTEIN B. (1971), Class, Codes and Control, Londres, Routedge & Kegan Paul. (1975trad. fr.), Langage et classes sociales. Codes sociolinguistiques et contrôle social, Paris, Éditions de Minuit.
– BLANCHET, Ph. 2000, La linguistique de terrain, méthode et théorie. Une approche ethno sociolinguistique, Paris : PUR.
– CALVET, L.J. (1996) : Les politiques linguistiques, Paris : Puf.
– CAVALLI, M. 2005, Éducation bilingue et plurilinguisme. Le cas du Val d’Aoste, Paris, Didier-CREDIF.
– DEPREZ Ch. (1999), Les enfants bilingues : langues et familles, Paris : Credif-Didier.
– PY B. & PORQUIER R. (2006), Apprentissage d’une langue étrangère : contextes et discours, Paris : Didier.
Les références sur la culture chinoise et la langue parlée :

-SPAËTH V. dir. (2010), « Le français au contact des langues, Histoire, sociolinguistique », didactique, Langue française 167. En ligne sur le site : http://www.cairn.info/revue-langue-francaise-2010-3-page-3.htm
– VYGOTSKI L. (1997) [1933], Pensée et langage, La Dispute, Paris.
-语言与文化[M]. 北京出版社 , 罗常培著, 2004
-社会语言学教程[M]. 复旦大学出版社 , 游汝杰,邹嘉彦著, 2004
– 仁甫,刘方,子亮,勇毅.言语行为与文化模式──中国人的交际方式三例[J].汉语学习,1995(01):44-47.

Continuer à chercher….

mem215

Etudiante de M2 en Didactique du français langue étrangère et langues du monde, Université Sorbonne Nouvelle.

More Posts

Le rôle des enseignants à l’ère numérique – réflexion sur les assises de la lusophonie et de la francophonie

Les assises de la lusophonie et francophonie ont eu lieu du 6 décembre 2017 au 8 décembre 2017. Des débats ont été organisés entre les différents acteurs dans l’univers francophone et lusophone, visant à analyser l’importance de l’enseignement de ces deux langues, à discuter les défis et les perspectives d’avenir de l’éducation.

Ce qui m’intéresse le plus, c’est l’intervention de M. Lumbroso qui explicite les défis confrontés par les écoles francophones et lusophones à notre époque. Dans son exposé, l’un des défis principaux est le numérique. Pourquoi c’est un défi au 21e siècle ? Selon lui, c’est parce que les données ne sont pas les informations, l’information ne fait pas la connaissance et la connaissance ne fait pas la manière de décider quelque chose. Il souligne que l’école doit apprendre le numérique, apprendre du numérique, mais surtout apprendre à apprendre avec le numérique. Il met en avance également le rôle d’accompagnement des enseignants, qui doivent prendre la responsabilité de guider les élèves à passer des données à l’information, de l’information à la connaissance, de la connaissance au savoir-faire dans la vie. Par conséquent, les enseignants doivent être très bien formés, pour qu’ils soient non seulement en mesure de moduler un numérique d’urgence permanente, mais aussi de savoir ralentir afin de mieux réfléchir plus correctement.

Ses idées m’ont beaucoup frappée. Nous sommes déjà entrés à l’ère numérique. Dès la naissance de la nouvelle génération, les nouvelles technologies font déjà partie de leur quotidien. Grâce aux outils numériques, nous pouvons accéder à une multitude d’informations et de ressources qu’avant. Cependant, face à l’explosion des informations, nous pourrions être perdus. Comment sélectionner les données utiles ? Comment passer les informations aux connaissances ? Bien que les élèves puissent développer des compétences autonomes, ils pourront quand même rencontrer ce genre de difficultés. Ce passage indispensable nécessite ainsi l’intervention de l’école et l’accompagnement des enseignants. C’est la raison pour laquelle le rôle des enseignants est aussi importante à l’ère numérique.

 

Bibliographie

Intervention de M. Olivier LUMBROSO dans les Assises de la lusophonie et de la francophonie, en Grand Amphithéâtre de l’Université Sorbonne, le 7 décembre 2017.

Xue LI

Etudiante en Master 2 Didactique du français et des langues du monde à l’Université de Paris 3 - Sorbonne Nouvelle

More Posts

Questions rédactionnelles

 

i. A quelle personne écrit-on ?
Concernant cette question, après avoir consulté plusieurs mémoires de master, j’ai remarqué qu’au lieu d’employer la personne première du singulier (je), les auteurs préfèrent utiliser le « nous » de modestie.
ii. Le temps des verbes
Il faut utiliser le présent pour les notions bien établies, les manières dont on a travaillé et les résultats de recherche que l’on trouve pour ce mémoire.
Concernant toutes les expériences et les évènements qui sont survenus dans le passé, il est logique d’utiliser le passé.
iii. Plusieurs petites questions rédactionnelles :
1. Éviter toutes les formes d’abréviation.
2. La pagination : la numérotation commence dès la première page jusqu’à la fin du mémoire.
3. Ne mets pas l’espace avant les signes simples, comme , . Cependant, il existe de l’espace devant les signes double, par exemple, : ;? ! « ».

mem215

Etudiante de M2 en Didactique du français langue étrangère et langues du monde, Université Sorbonne Nouvelle.

More Posts

Méthodologie de rédaction du mémoire

Concernant le format de l’introduction, l’idéal est d’occuper 10% du mémoire, donc environs 8 pages. Dans l’introduction, il faut figurer l’objet de recherche, le cadre théorique, présenter la problématique.
Conclusion : La conclusion doit être brève et concis, dans laquelle on devait rappeler les objectifs, la méthode de recherche, présenter la discussion des résultats et nos propres réflexions. Bien sûr, pour que cette partie soit plus complète, on peut également aborder des limitations du travail de recherche et les perspectives.
Pour les annexes, sachant qu’il s’agit d’une transcription lourde de l’entretien avec 20 apprenants, il suffit de mettre le corpus utilisé dans le texte principal. Les annexes doivent être numérotées et chaque annexe doit commencer sur une nouvelle page.

mem215

Etudiante de M2 en Didactique du français langue étrangère et langues du monde, Université Sorbonne Nouvelle.

More Posts

Présentation formelle du mémoire

Police : de référence, Arial MS unicode
Interligne : 1,5 pour le texte principal
1,0 pour les citations
Taille de police : Corps du texte principal : police 12.
Citations : police 10
Marges : Haut et bas : 2,5 cm
Droite et gauche : 2,5 cm
Alinéa au début de chaque nouveau paragraphe :
Le corps de texte : De 0,5 à 1.
Pas de L’alinéa pour les citations en retrait.

Citations :
1) Les citations de moins de trois lignes doivent être intégrées dans le corps du texte et placées entre guillemets français (« …. »), en Arial MS unicode.
Les citations étrangères sont en italique.
Lorsque des citations dans un paragraphe sont déjà entre guillemets français, on utilise les guillemets anglais. S’il y a des citations dans une phrase déjà entre guillemets anglais, on utilise alors les apostrophes.
2) Concernant les citations longues :
Interligne simple ; Taille de police : 10 ; Marge supplémentaire à gauche (au moins 1 cm) ; Pas de guillemets
3) Les coupures à l’intérieur d’une citation se marquent par trois points de suspension dans des crochets : « […] ». Les modifications opérées à l’intérieur d’une citation pour permettre son intégration grammaticale dans la phrase se marquent en plaçant la partie modifiée entre crochets.

mem215

Etudiante de M2 en Didactique du français langue étrangère et langues du monde, Université Sorbonne Nouvelle.

More Posts