Archives de catégorie : stages

Village francophone : Tunisie

L’ambassade de France en Tunisie, via l’institut français de Tunisie (IFT), nous sollicite pour sélectionner des étudiants du Master DDL prêts à participer au 4e village francophone en tant que chefs d’équipe.

Tout est pris en en charge par l’Ambassade.

Si vous êtes intéressé-e-s, envoyez-nous rapidement, au directeur du dépt, et à moi-même, un CV et une lettre de motivation. Nous ferons suivre.

Cordialement

Valérie Spaëth

Village francophone 2016 – Appel à candidatures Paris III

Serge Martin

Professeur émérite de littérature contemporaine de langue française DILTEC (EA 2288) et THALIM (UMR 7172), Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 Ecrivain sous le nom de Serge Ritman

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookLinkedInGoogle Plus

Stage à Johannesburg

L’Alliance Française de Johannesburg en Afrique du Sud propose actuellement deux offres de stage pédagogique pour des étudiants de Master 2 en Didactique du FLE pour une période de 6 mois à partir du 22 août 2016.

Type de contrat : convention de stage

Durée : 6 mois minimum

Nombre d’heures d’enseignement : entre 15 et 20h

Conditions du stage : Indemnité de stage (loyer et billet d’avion aller-retour, équivalent à 8300 rands/mois)

Compétences requises : Autonomie, rigueur, bon relationnel, de bonnes capacités d’organisation et d’adaptation. Niveau Master 1 en didactique du FLE minimum. Niveau d’anglais B2 minimum. Une expérience en enseignement du français langue étrangère et un goût pour les TICE seront appréciés.

Descriptif : le (la) candidat(e) retenu(e) devra assurer entre 15 et 20 heures de cours pour adultes et jeune public (niveaux A1 à C1) en groupe et/ou en cours privé du lundi au samedi matin. Le/la stagiaire sera également amené(e) à effectuer des tâches administratives ainsi que des tâches d’élaboration didactique. Le/la stagiaire pourra bénéficier d’au moins une formation interne organisée par l’Alliance Française de Johannesburg, ainsi que d’un suivi de l’équipe pédagogique ce qui permettra au stagiaire de compléter sa formation initiale par une expérience acquise sur le terrain.

Notre offre de stage est également visible sur le site fle.fr

Les candidats intéressés peuvent directement envoyer leur CV’s et lettres de candidature à l’adresse suivante : training@alliance.org.za

 

Serge Martin

Professeur émérite de littérature contemporaine de langue française DILTEC (EA 2288) et THALIM (UMR 7172), Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 Ecrivain sous le nom de Serge Ritman

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookLinkedInGoogle Plus

Un poste à Chengdu

De la part de Madame Chrystelle Fillon, Directrice  校长
Alliance française de Chengdu, Chine 成都法语联盟

UESTC, Jianshe Beilu 2 Duan 4 Hao  成都市建设北路二段四号

Dianzi Keji Daxue Shahe Xiaoqu Zhu Lou Zhong 110 Shi

电子科技大学沙河校区主楼中110

610054, Chengdu, RP Chine 邮编610054
Téléphone 电话+86 (0) 28 8320 5908
Portable 手机 : +86-180 801 985 62
Skype : af_chengdu

Wechat微信 : AFCHENGDU
网站http://chengdu.afchine.org

Annonce_Prof FLE_Chengdu_juin16

Serge Martin

Professeur émérite de littérature contemporaine de langue française DILTEC (EA 2288) et THALIM (UMR 7172), Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 Ecrivain sous le nom de Serge Ritman

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookLinkedInGoogle Plus

Stage en Guadeloupe

Notre centre est à la recherche de stagiaires pour l’année scolaire 2016. Pourriez-vous transmettre l’offre ci-dessous aux étudiants qui pourraient être intéressés ?

Bien cordialement,

Amélie Lorphèvre
Responsable pédagogique
Inter Média Langues Caraïbes
Tel: 06 90 90 85 89

Offre:

– L’intitulé du poste: stagiaires en ingénierie pédagogique

– L’organisme recruteur: Inter Média Langues Caraïbes, Guadeloupe

– Le descriptif du poste:

Pour l’année 2016, l’IMLC accueillera 2 stagiaires pour un stage long (4 à 6 mois minimum) en enseignement et ingénierie pédagogique. La diversité des missions permet de proposer des stages riches et une véritable expérience professionnelle. La responsable pédagogique suit les stagiaires dans leurs différentes tâches, cet accompagnement leur offre un réel suivi pédagogique. Parallèlement aux cours, nous proposons à chacun une mission ingénierique spécifique qui pourra éventuellement servir de base à votre mémoire:

*Participation à la mise en place d’une démarche qualité

*Elaboration de documents pédagogiques de référence

Modalités : du lundi au vendredi de 8h à 16h, cours le matin et travail pédagogique l’après-midi (possibilité de dispenser des ateliers).

– Diplôme requis: Master 1 ou 2 en FLE (en cours)

-Compétences requises:

– excellente connaissance des niveaux du CECRL et de l’approche actionnelle

– dynamisme, autonomie, rigueur, professionnalisme, goût pour le travail en équipe     et bonne présentation

– Le lieu de travail: Le Gosier, Guadeloupe

– La date de disponibilité demandée: août/septembre 2016

– Le type de contrat: stage conventionné et rémunéré (4 à 6 mois minimum)

– La date de validité de l’annonce: 31 août 2016

– La rémunération nette par heure ou par mois: 508,20€ (indemnisation stage français en vigueur) + voyage pris en charge à hauteur de 50% – max.300€

– Nom et prénom de la personne à laquelle doivent être envoyées les candidatures: envoyer CV et lettre de motivation à Amélie Lorphèvre, responsable pédagogique: a.lorphevre@imlc.net

– site web: www.imlc.net

Serge Martin

Professeur émérite de littérature contemporaine de langue française DILTEC (EA 2288) et THALIM (UMR 7172), Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 Ecrivain sous le nom de Serge Ritman

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookLinkedInGoogle Plus

Pourquoi ne pas essayer : participer à un festival d’éditeurs formidables

Un excellent moyen de connaître un pan très vivant de la scène éditoriale, de se faire des ami(e)s dans l’édition, de rencontrer les lecteurs-trices, et de lire en vivant au milieu des livres les plus vivants qui soient…

C’est là : http://lesediteursassocies.com/webshop/festival/benevolesCarte Festival 2016

Serge Martin

Professeur émérite de littérature contemporaine de langue française DILTEC (EA 2288) et THALIM (UMR 7172), Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 Ecrivain sous le nom de Serge Ritman

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookLinkedInGoogle Plus

Offre de stage en Roumanie


Le Département de français de la Faculté des Lettres de l’Université d’Oradea (Roumanie) encadre des étudiants en Master FLE pour des stages pédagogiques de 4-8 semaines. Une attestation de stage est délivrée à la fin du sejour.
Période: du 1er avril au 1er juin 2016 et du 1er octobre au 15 décembre 2016.
 Descriptif du poste : 
– animer des cours de FLE à l’université ;
– créer du matériel pédagogique ;
– animer des ateliers de sensibilisation au français dans des maternelles/collèges/lycées ;
– animer le club de lecture destiné aux élèves de l’école primaire, qui a lieu une fois par mois.
 

Compétences requises : 

 autonomie, disponibilité, bonne capacité d’organisation du travail ;
– compétences de travail en équipe ;
 créativité pédagogique ;
 dynamisme et enthousiasme.
 
Rémunération: n’est pas prévue.
En revanche, le logement est offert gratuitement par l’université dans une résidence universitaire. Les frais de transport et de séjour sont à la charge des stagiaires.
 
Modalité d’inscription : envoyer une lettre de motivation et un CV à doracernau@gmail.com et à dacianavlad@yahoo.fr avant le 20/02/2016.
 

Serge Martin

Professeur émérite de littérature contemporaine de langue française DILTEC (EA 2288) et THALIM (UMR 7172), Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 Ecrivain sous le nom de Serge Ritman

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookLinkedInGoogle Plus

Aspects pratiques de l’enseignement de la phonétique française dans la Cimade

Il s’agit d’une expérience de mon stage dans la Cimade de l’année 2014 à Montpellier pendant trois mois comme une observatrice de classe. Je voudrais choisir deux séances différentes que j’ai observées pour analyser les aspects pratiques de l’enseignement de la phonétique française dans la Cimade.

Séance 1: Construction du système grapho-phonologique à propos des sons [k] et [g]

Dans la deuxième partie de mon stage, l’enseignant vise à sensibiliser les apprenants au système grapho-phonologique à travers lequel qu’ils sont capables de prononcer un mot qu’ils ne connaissent pas. l’enseignant prends comme exemple la séance dont l’objectif est de faire identifier divers graphèmes qui transcrivent les sons [k] et [g] pour être différent de la partie précédente dont le sujet est les voyelles.

Dans la séance, tout d’abord, un texte écrit est distribué aux apprenants (Cf. Annexe 1). A partir de ce texte, les apprenants doivent mettre en relation écrit et oral pour chercher des correspondances grapho-phonétiques. Puis, les apprenants affinent ce classement selon la place du son dans le mot. Dans leur cahier d’orthographe, on leur a demandé de compléter un tableau (Cf. Annexe 2). Pour les apprenants de niveau faible, l’enseignant leur permets de copier quelques mots à mémoriser dans leur cahier de vocabulaire; mais pour ceux de niveau un peu élevé, l’enseignant leur demande de réfléchir sur les mots eux-mêmes.

Vu que c’est un cours contribuant à améliorer la phonétique, il faut certainement établir une phase visant à pratiquer la prononciation. Dans cette partie, comme la plupart des apprenants n’ont pas la difficulté de les distinguer, le cours ne se base pas sur le contexte facilitant. En s’appuyant sur la méthode des oppositions phonologiques ainsi que sur la méthode articulatoire, les exercices font travailler les apprenants sur la prononciation des paires minimales: [k] et [g].

Par exemple: oncle-ongle, classe-glace, quai-gai, cou-goût, cran-grand, car-gare, écho-égaux, cri-gris, quand-gant, coûte-goutte

De plus, pour être plus précis, l’enseignant leur fais différencier l’autre paire minimale qui suscite souvent la confusion : « k » et « t » :

Par exemple: cour-tour, crasse-trace, carte-tarte, corps-tort, cri-tri, cas-tas, cube-tube, craie-trait, croc-trop, car-tard

A travers les exercices, on constate que le son [k] peut s’écrire avec: « c, qu, k, ch, cc, ck, q »; et que le son [g] peut s’écrire avec « g, gu ». Il faut savoir que la lettre « g » se prononcent [g] à l’exception des cas où elle se trouve avant la lettre « e », « é » et « i », « y », où elle se prononce [ʒ]. En même temps, les apprenants doivent retenir: [k] consonne occlusive palatale sourde: l’occlusion est réalisée avec le dos de la langue qui appuie sur le palais et le voile du palais relevé qui referme les fosses nasales ; [g] consonne occlusive palatale sonore : même position que pour le [k] mais les cordes vocales vibrent, et elle est moins tendue que [k]. [t] consonne occlusive dentale sourde: occlusion est réalisée avec la pointe de la langue qui s’appuie au dessus des dents. Les lèvres sont entrouvertes.[1]

Enfin, afin de vérifier si les apprenants ont bien maîtrisé les connaissances, j’écris quelques mots plus ou moins compliqués sur le tableau pour les leur faire prononcer.

Par exemple: quelconque, kick, canaque, kangourou, guéguerre

A travers les cours visant à construire le système grapho-phonologique, du point de vue des apprenants, ils sont très contents et fiers de pouvoir prononcer les mots aussi compliqués; du point de vue de l’enseignante, à savoir moi, véhiculer les connaissances avec succès me donne beaucoup de plaisirs et de satisfactions.

Séance 2: L’observation d’un autre cours

J’ai eu la chance d’observer une séance d’un autre cours de Cimade, les apprenants dans cette séance sont différents de ceux que j’ai observé avant. Ils sont principalement hispanophones, arabophones et anglophones et ont un niveau plus ou moins B1.

Cette séance commence par la lecture et la compréhension d’un article « Principaux repas » (Cf. Annexe 3). En faisant lire à haute voix l’article paragraphe par paragraphe à tour de rôle, elle fait la correction au moment où les apprenants prononcent mal et elle les aide s’ils sont bloqués par une difficulté de prononciation. Puis, une deuxième lecture de l’enseignante est suivie pour que l’apprenant puisse comparer sa prononciation avec celle de leur enseignante.

Puis, l’enseignante donne une explication précise des mots qui ont l’air compliqués et demande aux apprenants s’il reste encore des mots ambigus. Par exemple, « étant le raccourci de “petit déjeuner”, le “petit déj” est souvent utilisé au quotidien » ; « on peut remplacer ici l’expression “le repas le plus copieux” par “le repas le plus grand ou le plus abondant” » ; « une quiche, c’est une tarte salée », etc.

En posant les questions à l’enseignante, les apprenants non seulement pratiquent la production orale, mais aussi apprennent de nouvelles connaissances.

Ensuite, on arrive à la phase de production orale. Une interaction entre les apprenants et l’enseignante est activée afin de motiver les apprenants et les faire parler. Tour d’abord, Nina, étant française, ajoute les informations concernant les repas français d’une manière précise et intéressante. Puis, afin de faire parler les étudiants, ainsi que de les mettre plus à l’aise à l’oral, elle pose les questions d’une manière détendue pour créer une atmosphère paisible : « Comment ça se passe chez vous ? Est-ce que vous pouvez présenter les repas dans vos pays ? Je m’intéresse beaucoup à ça». De plus, au lieu d’appeler les apprenants « madame » ou « monsieur », l’enseignante les appelle par leurs prénoms, ce qui crée une certaine intimité également. Etant dans un climat paisible, les apprenants sont dynamiques et positifs dans la présentation des repas de leurs pays. Bien que la compétence de la production orale ne leur permette pas d’exprimer couramment une chose, l’enseignante et les autres apprenants attendent que le locuteur finisse son énoncé avec patience.

La dernière phase de cette séance consiste à les entraîner à distinguer la prononciation des syllabes [ɔ̃], [ͻ] et [o] en se basant sur trois parties: sensibilisation, discrimination et articulation. (Cf. Annexe 4).

La partie « sensibilisation » comporte deux images ludiques : deux poteaux indicateurs sur lesquels s’affichent « RUE DES MAUVAIS-GARÇONS » et « RUE DES BONS ENFANTS ». Faisant rire les apprenants, le contenu est un bon début pour induire la connaissance suivante.

La deuxième partie est destinée à la « discrimination » comportant quatre exercices. Les apprenants font les exercices après avoir écouté l’énoncé de l’enseignante servant de phonographe. Il est un peu difficile pour eux d’accomplir les exercices qui visent à distinguer les trois sons plus ou moins similaires. Et ce sont surtout les apprenants arabophones qui rencontrent plus de difficultés puisqu’il n’existe pas de voyelle nasale dans leur langue maternelle. Mais avec les exercices, la plupart des apprenants sont arrivés à les distinguer avec succès. Le quatrième item dans cette partie, à mon avis, est destiné non seulement à la discrimination des sons, mais aussi à la construction du système grapho-phonologique du son [ɔ̃]. A travers cet exercice, les apprenants doivent retenir que le son [ɔ̃] peut s’écrire avec « om » et « on », et à la fois qu’on prononce [ͻm] ou [ͻn] en rencontrant la lettre « o » avant deux « m » ou deux « n », à savoir que « omm » et « onn » se prononcent [ͻm] et [ͻn].

La partie « articulation » comportant deux exercices se trouve dans la dernière partie qui demande une bonne maîtrise des connaissances à propos de la distinction des sons. Cette partie initie non seulement à la distinction phonétique, mais aussi à la connaissance morphologique. Par exemple, « patronne/patron », « le violon du violoniste », etc.

A la fin de cette séance, Nina écrit six phrases plus difficiles à prononcer pour vérifier si les apprenants ont bien maîtrisé les connaissances:

  • Mon patron est violoniste.
  • Je voudrais le nom d’un bon plombier.
  • Le concert est trop long.
  • Attention, c’est la fin des inscriptions
  • Il fait beau et chaud aujourd’hui.
  • Cette montre est immonde.

Avant de faire répéter les phrases après elle, l’enseignante souligne la liaison dans la quatrième phrase [dezɛ̃skriptjɔ̃] et explique le mot « immonde » par l’association synonymique, moche, laid.

En somme, je pense que cette séance s’organise bien avec la méthodologie des oppositions phonologiques ainsi que l’audition de modèles dans la partie phonétique. D’ailleurs, l’enseignante essaye de faire parler les apprenants du début à la fin du cours en activant l’interaction avec eux, et elle s’efforce de créer une atmosphère aisée dans la classe, ce qui est très important dans l’enseignement de l’oral ou de la phonétique.

Annexe 1

Révisions de sons: le son [k]

Comptine à lire:

3 (2)

Annexe 2

 4 (2)

Annexe 3

 5

Annexe 4

6

[1] ANDRE ANGOUJARD, Savoir orthographier, Hachette Education/INRP Paris, 1994

Wenxuan LI

Étudiante en Master 2 Didactique du français langue étrangère/seconde et langue du monde à l'Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3

More Posts

Stage au CIEP…

Offres de stage au CIEP

5.2 Département langue française

Poste n° 5.2.1 : appui à la coordination pédagogique et à la communication interne et externe des Universités d’hiver et d’été – BELC 2016, les métiers du français dans le monde

Missions
L’objectif de ce stage sera d’apporter un appui à la coordination pédagogique et à la communication interne et externe des Universités d’hiver et d’été – BELC 2016, les métiers du français dans le monde.

Tâches en amont du stage :

  • Mise à jour du vadémécum de conduite du projet ;
  • suivi du plan de communication : en ligne et support papier ;
  • organisation et coordination des activités événementielles (tables rondes, expositions, conférences) ;
  • suivi des relations avec les partenaires pour les activités événementielles ;
  • prise de contact avec la presse ;
  • conception et élaboration des outils de communication interne et externe (affichage, site internet, réseaux sociaux, retroplanning des intervenants, de l’équipe administrative, carnet de stage, etc.) ;
  • suivi de la mise en forme des documents de communication ; relecture des descriptifs et corrections ;
  • suivi des relations avec les éditeurs ;
  • suivi des relations avec les partenaires.

Tâches pendant le stage :

  • Organisation de la communication sur les lieux de formation, d’hébergement et de restauration ;
  • organisation des activités événementielles (tables rondes, expositions, conférences etc.) ;
  • suivi des relations avec les partenaires ;
  • organisation des interventions ;
  • • co-gestion du réseau social de la formation et recueil des évaluations des partenaires, conduites d’entretiens auprès des stagiaires et des intervenants ;
  • aide à la logistique, accueil des intervenants, des stagiaires ;
  • aide à l’aménagement du stage.

Dates, durée et lieux du stage
Du 18 janvier au 30 juillet 2016 à temps complet dont 2 semaines de congés payés à poser en dehors des mois de février, juin et juillet.
Certains samedis et dimanches de juillet seront travaillés, 3 maximum, et seront récupérés.

Au total 28 semaines réparties comme suit et selon les dates de l’université d’été qui ne sont pas encore fixées à la date de l’élaboration de la présente fiche :

  • du 18 janvier au 25 juin 2016, le stage aura lieu au CIEP de Sèvres, dans le département langue française.
  • du 28 juin au 30 juillet 2016, le stage aura lieu à Nantes.

Gratification et avantages en nature
Le montant mensuel est de 508,20 € pour 35 heures hebdomadaires (chiffre 2015 susceptible d’évoluer).
Gratuité des repas au restaurant du personnel du CIEP et du remboursement d’une partie des frais de transport.
En ce qui concerne la période du stage effectuée à Nantes, le billet de train aller/retour Paris/Nantes sera pris en charge par le CIEP et le/la stagiaire sera hébergé(e) gratuitement en résidence universitaire et bénéficiera d’une carte de restauration pour accéder gratuitement au restaurant universitaire pour les trois repas quotidiens.

Adresser un CV et une lettre de motivation à : cordina@ciep.fr

Serge Martin

Professeur émérite de littérature contemporaine de langue française DILTEC (EA 2288) et THALIM (UMR 7172), Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 Ecrivain sous le nom de Serge Ritman

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookLinkedInGoogle Plus