Archives de catégorie : 4. Un séminaire, des membres actifs

étude de Boré sur analyse du brouillon

Selon Boré, l’intérêt du questionnement sur le brouillon est bien de comprendre « la spécificité de cet ensemble protéiforme- à la fois matériau et concept- qui a du rapport avec l’écrit comme système, l’écriture comme processus, et plus profondément avec la capacité langagière de reprendre, reformuler, paraphraser » (Boré, 2000 : 23). Boré nous présente ses recherches (2004) sur des brouillons des élèves dans un contexte scolaire. La prise en compte des brouillons dans les productions écrites a commencé assez tardivement. Depuis les années 1990, le brouillon a commencé s’être didactisé sous différentes formes par les didacticiens et les chercheurs. Ceux que l’auteur analyse dans cet article sont en situation scolaire. En comparant les brouillons dans les disciplines divers, telles que les  sciences du langage, la psychologie cognitive, l’ethnologie, la littérature, etc, Boré relève deux caractéristiques communes aux scripteurs dans l’activité métalinguistique : les incertitudes énonciatives et l’effort de rationalisation.

 

La première caractéristique commune porte sur les incertitudes énonciatives. L’auteur nous montre un exemple des brouillons d’un élève de CM2. Boré analyse deux versions de ses brouillons, qui correspondent à la synthèse d’une leçon de géométrie. Dans la première version, l’élève présente une incertitude énonciative. Cette dernière est due à l’hésitation générique quand le genre scolaire n’est pas normé. L’élève hésite sur le choix du prénom personnel. Il utilise le terme « je » dans sa première version du brouillon. A l’occasion d’une discussion collective qui entraine l’emploi du pronom « on », cet élève rédige une deuxième version de son brouillon. Nous pouvons remarquer que, cette fois, il modifie le pronom « je » en « on » neutre. Pourtant il considère toujours son texte comme une narration personnelle malgré le changement du pronom, puisqu’à la fin du brouillon, il utilise l’adjectif possessif « ma ».

 

Inspiré de cette recherche, nous attendons pouvoir analyser l’emploi du déterminant possessif et l’omission des déterminants en examinant les brouillons de nos informateurs.

 

Selon la même recherche de Boré, la deuxième caractéristique concerne la « rationalisation ». Elle est souvent retrouvée dans les situations guidées, comme la circonstance des productions écrites de nos informateurs. L’auteur se concentre sur un lien explicite de causalité entre les évènements racontés, plus précisément sur l’emploie du joncteur « car ». Le premier exemple d’un élève, Laura, montre que le scripteur emploie un outil de liaison simple afin de manifester une cohérence implicite dans son texte. A part la même motivation du « car » dans le brouillon de Laura, celui d’un autre élève en sixième, Houda, utilise ce joncteur pour remplacer un dialogue.

Jingjie

Étudiante en Master 2 Didactique du français langue étrangère et langue du monde à l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3

More Posts

Définition de “tâche” dans TBLT

Pour les didacticiens anglo-saxons basant sur le task-based language teaching, il existe deux types de tâches différents : « tâche » comme objectif d’apprentissage d’une langue (‘task’ as language learning goals) et « tâche » comme activité pédagogique (‘task’ as an educational activity). (Van Den Branden, 2006 :6-9)

  1. « Tâche » comme objectif d’apprentissage d’une langue (‘task’ as language learning goals) :

« Tâche » comme objectif d’apprentissage d’une langue signifie plus explicitement que l’apprenant apprend une langue pour réaliser la Continuer la lecture de Définition de “tâche” dans TBLT

Hui

Etudiante en Master 2 Didactique du français langue étrangère et seconde à l'Université de Paris 3-Sorbonne nouvelle, option reccherche

More Posts

Entretiens avec les enseignants francophones natifs en Chine

Dans le cadre mon mémoire du M2 portant sur la perspective actionnelle contextualisée dans l’enseignement supérieur en Chine,  j’ai effectué un stage d’observation de 1 semaine à l’Université des études internationales de Shanghai et un stage pratique de 3 semaines à l’Université Jianghan. Durant mon séjour en Chine, j’ai interviewés 4 enseignants francophones natifs  et 4 enseignants chinois dans les deux établissements ainsi que deux questionnaires auprès des étudiants chinois, en vue de mieux connaître l’enseignement/apprentissage du français en milieu universitaire chinois et de bien suivre la réalisation des tâches et des projets.

En réalité, les questions varient en fonction de différents enseignants et de différents tâches/projets réalisés et les entretiens Continuer la lecture de Entretiens avec les enseignants francophones natifs en Chine

Hui

Etudiante en Master 2 Didactique du français langue étrangère et seconde à l'Université de Paris 3-Sorbonne nouvelle, option reccherche

More Posts

Mise en réseau des études sur le langage de l’enfant

Chères et chers étudiant.e.s de master 2,
 
Le réseau MELangE (Mise en réseau des Etudes sur le Langage de l’Enfant) qui réunit des enseignants-chercheurs, des docteurs et des doctorants des universités Sorbonne Nouvelle, Paris Descartes et Paris Diderot (et des collègues associés) organise les 12 et 13 juin prochain, à la Maison de la Recherche de la Sorbonne Nouvelle, sa 3ème école de printemps (PETaLE 3). 
Cette année nous proposons trois thématiques, organisées chacune autour d’une conférence plénière et d’ateliers : 

Continuer la lecture de Mise en réseau des études sur le langage de l’enfant

Serge Martin

Professeur de littérature contemporaine de langue française DILTEC (EA 2288) et THALIM (UMR 7172), Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 Responsable du Master 2 DFLE spécialité 1 recherche Ecrivain sous le nom de Serge Ritman

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookLinkedInGoogle Plus

Faire du cinéma en classe de FLE, résumé

Aujourd’hui j’ai décidé d’écrire un résumé de mon travail. Pour cette première rédaction, j’ai préféré me limiter à 10 lignes (sur word, 13 ici). Je n’utilise pas le pronom “je” dans mon mémoire, dans le paragraphe suivant est donc adopté le “nous”.

Ce mémoire rassemble les données d’une recherche portant sur la création et l’animation d’un atelier de réalisation de films au sein de la classe de français langue étrangère : du visionnage d’extraits d’abord, pour s’approprier des faits de langue et de culture, à la projection du film des apprenants une fois le tournage terminé. L’objectif principal de cette recherche est de prouver 1) que l’introduction du cinéma en classe de FLE, qu’on l’utilise comme un objet d’enseignement ou comme un outil, est à la portée de tout enseignant et a de nombreux bienfaits sur l’apprentissage des apprenants et 2) que le projet de faire un film en classe est très formateur. Pour ce faire, nous avons constitué un corpus d’extraits de films francophones et sommes allée à la rencontre de professionnels du FLE, du champ social et du cinéma, dans les livres et sur le terrain.

Image : Domicile conjugal, François Truffaut (1970)

Pauline Rigaldie

Étudiante en M2 spécialité 1 « Didactique du français langue étrangère et langues du monde » à l'Université Paris 3 Sorbonne-Nouvelle

More Posts

Les albums de jeunesse comme vecteur d’apprentissage et un outil pour développer les compétences des apprenants

Travailler avec un album de jeunesse n’est pas si simple et encore moins en classe de FLE, en effet, pour connaître la construction d’un album, les apprenants sont sollicités pour développer leurs compétences d’observation et d’analyse. De surcroît, les tâches des apprenants sont diverses puisqu’ils sont appelés à développer leur esprit critique à savoir, observer les images, les analyser et les mettre en relation pour construire une histoire cohérente. Pour travailler sur la compréhension orale et écrite d’une histoire, l’enseignant va créer des situations d’apprentissage permettant aux apprenants d’une part de comprendre une histoire sans texte et d’écrire un récit pertinent à partir d’images et de l’autre part, d’être capable d’interpréter ce que l’on a compris par écrit ou par le dessin.

Le site Eduscol, nous propose quelques pistes pédagogiques à partir d’albums de littérature de jeunesse susceptibles d’être réalisées en classe ordinaire pour les apprenants du cycle 3. Je brosserai donc brièvement quelques activités que l’on pourrait utiliser ou réadapter en classe de FLE, je citerai ici quelques unes ou du moins les plus récurrentes utilisées par les enseignants du 1er degré. Dans un premier temps, il s’agit de mettre l’accent sur les images, un support qui attire particulièrement les apprenants par ses couleurs contrastées et ses formes saillantes. La première activité consiste à faire découvrir l’album narratif aux apprenants et les faire réagir en favorisant leur participation, en leur demandant par exemple leurs impressions sur le titre de l’album et sur ce qu’il pourrait évoquer. Ensuite, l’enseignant proposera une image ou une suite d’images sans lire le texte qui les accompagnent et demandera aux apprenants de bien les observer, puis d’inventer un texte narratif qui lui correspond, ensuite effectuer une comparaison entre l’album de départ et celui qu’ils auront produit.

L’enseignant pourrait également constituer un groupe de deux apprenants et demander à l’un d’entre eux de choisir une illustration d’un passage d’un album et à l’autre de raconter ce qui s’est produit puis, il pourrait suggérer de lire à voix haute le texte et les apprenants discuteront tous ensemble cette relation conjointe entre texte et image. Par la suite, ils confronteront leurs idées et point de vue. A la fin de la séquence, l’enseignant peut proposer une tâche finale pour compléter cet enseignement, il s’agira par exemple, de travailler sur l’écriture en demandant aux apprenants d’imaginer une histoire structurée et d’inventer une illustration cohérente au récit.

Sitographie

http://eduscol.education.fr/cid50485/litterature.html.

 

TAOUS NADI

MASTER 2 Didactique des langues, spécialité Didactique du français langue étrangère et langues du monde

More Posts

Liens utiles

Ma recherche en ligne des articles à lire m’a fait guider vers la plateforme  « bibliothèques de l’université d’Orléans/ressources numériques »,  qui propose des revues, des thèses, des mémoires… des liens utiles pour nous en tant que étudiants en master FLE et future professeurs de FLE. Je vous fais part de la liste des liens libres accès :

-CAIRN :  https://www.cairn.info/

-ERUDIT :  https://www.erudit.org/fr/

-PERSEE:  http://www.persee.fr/

-OpenEdition, https://www.openedition.org/catalogue-journals?limit=30&discipline%5B%5D=Education

-ERIC (INSTITUTE OF EDUCATION SCIENCES): https://eric.ed.gov/

-Hyper articles en ligne : https://hal.archives-ouvertes.fr/search

ISIDORE: http://www.rechercheisidore.fr/

-depot universitaire de mémoires après soutenances (DUMAS) : https://dumas.ccsd.cnrs.fr/

KNE, Kiosque numérique de l’éducation : http://www.kiosque-edu.com/

MÉMOIRES ESPE : http://www.univ-orleans.fr/espe/les-memoires

THESES-EN-LIGNE : https://tel.archives-ouvertes.fr/search

THESES.FR : http://www.theses.fr/

Liens utiles

BIBLIOTHÈQUE DIDEROT LYON – COLLECTION EDUCATION : http://www.bibliotheque-diderot.fr/fonds-eacute-ducation-237259.kjsp

BIBLIOTHEQUE NUMÉRIQUE ARTOIS – ECOLES NORMALES NORD-PAS DE CALAIS : http://bibnum-bu.univ-artois.fr/

-CANOPE ACADÉMIE D’ORLÉANS-TOURS : http://www.cndp.fr/crdp-orleans-tours/

-EDUSCOL : http://eduscol.education.fr/

-INSTITUT FRANÇAIS DE L’EDUCATION : http://veille-et-analyses.ens-lyon.fr/da/listedossiers.php

-JOIE PAR LES LIVRES : http://cnlj.bnf.fr/

-RICOCHET : http://www.ricochet-jeunes.org/

-NEOPASSACTION : https://scd.univ-orleans.fr/ressources-numeriques/32

-VIDÉOS PÉDAGOGIQUES SUR LE SITE TV : https://www.lesite.tv/edutheque/

-VOCANET: http://www.vocanet.fr/

-Ressource: Bibliothèques de l’université d’Orléans., URL : https://scd.univ-orleans.fr/ressources-numeriques/32

 

 

Faire du cinéma en classe de FLE, corpus d’extraits

Pour illustrer mes propos lors de la deuxième partie de mon mémoire (notamment), j’ai dû élaborer un corpus d’extraits de films. Pour que ce soit réalisable, j’ai décidé de me limiter à un ensemble de dix extraits assez courts (même si je fais référence à plus de dix films). Ils sont issus des films suivants :

Rentrée des classes de Jacques Rozier (1956, France)
Baisers Volés de François Truffaut (1968, France)
Pauline à la plage d’Éric Rohmer (1983, France)
Portraits d’Alain Cavalier (1987-1991, France)
Starbuck de Ken Scott (2012, Québec)
La Crème de la Crème de Kim Chapiron (2014, France)
Bande de filles de Céline Sciamma (2014, France)
Tokyo Fiancée de Stefan Liberski (2014, Belgique)
Réalité de Quentin Dupieux (2015, France)
Rosalie Blum de Julien Rappeneau (2015, France)

J’ai choisi chaque extrait avec beaucoup de minutie et en essayant de diversifier à la fois les époques, les intrigues, les personnages et les français parlés (entre autres). Je me suis aussi assurée de proposer des contenus accessibles à un maximum de niveaux et de publics, tout en tenant compte des besoins de chacun. En revanche, je ne me suis pas du tout fiée à mes goûts et je n’aime pas spécialement tous les films de la liste. Cela rend leur visionnage d’autant plus intéressant, je crois.

Continuer la lecture de Faire du cinéma en classe de FLE, corpus d’extraits

Pauline Rigaldie

Étudiante en M2 spécialité 1 « Didactique du français langue étrangère et langues du monde » à l'Université Paris 3 Sorbonne-Nouvelle

More Posts

Formuler des hypothèses

Afin que vous puissiez mieux comprendre mon plan, je poste ici les quelques hypothèses qui constituent le fil rouge de ma réflexion. Je reviens vers elles dès que j’ai l’impression de me perdre un peu, car elles m’aident à me poser les bonnes questions, à articuler les différentes parties de mon mémoire et à toujours garder en tête l’objectif de ma recherche.

J’ai d’abord une « hypothèse générale » :

L’introduction du cinéma en classe de FLE, qu’on l’utilise comme un objet d’enseignement ou comme un outil, a de nombreux bienfaits sur l’apprentissage des apprenants. Parallèlement, le projet de faire un film en classe est très formateur pour eux.

Puis des « sous-hypothèses » :

Hypothèse n°1 :
Le visionnage d’extraits de films en classe de FLE permet de mieux comprendre la culture cible ainsi que les comportements/réactions/expressions des locuteurs natifs observables à l’écran. (Partie II)

Hypothèse n°2 :
Quand un film marque un apprenant, d’une manière ou d’une autre (c’est-à-dire positivement ou négativement), il se sent plus impliqué et cela multiplie sa motivation. Il est dès lors plus enclin à imiter et à mémoriser des expressions ou des comportements précis. (Partie I)

Hypothèse n°3 :
Regarder des films en classe s’approche à une forme « d’immersion » et favorise de fait la pratique langagière et l’expression orale (pas seulement l’esprit critique/l’expression du goût). (Partie I et II)

Hypothèse n°4 :
La pédagogie de projet (atelier d’écriture/de réalisation d’un film) favorise l’apprentissage de la langue-culture. (Partie III)

Image : La Femme de l’aviateur, Eric Rohmer (1981)

Pauline Rigaldie

Étudiante en M2 spécialité 1 « Didactique du français langue étrangère et langues du monde » à l'Université Paris 3 Sorbonne-Nouvelle

More Posts

Faire du cinéma en classe de FLE, plan détaillé

Voici l’état de mon plan à ce jour. Je ne suis pas entièrement satisfaite de tous les titres que je propose ici. Ils ne rendent pas (je pense) tous grâce aux contenus auxquels ils font référence. Ils changent aussi à chaque fois que je rajoute la moindre phrase à droite à gauche — c’est-à-dire tous les jours ! Enfin, cela vous permettra, si le sujet vous intéresse, de vous faire une petite idée de mon travail. Bon courage à tout le monde.

Remerciements
Résumé/Abstract
Introduction

Partie I. Montrer un film en classe de FLE
Chapitre 1. Comment constituer un corpus de films pour sa classe ?
1.1 Qu’est-ce qu’un corpus de films ?
1.2. Qu’est-ce qu’un « bon » corpus de films ?
1.3. Quelques critères de sélection pour rendre le cinéma à la portée de tous

Chapitre 2. Apprendre à regarder
2.1. Ce que l’on analyse lorsque l’on regarde un film
2.2. Pour quelles raisons aime-t-on un film ?
2.3. Parler d’art, c’est parler de soi

Chapitre 3. S’identifier au locuteur natif au cinéma
3.1. L’empathie avec le personnage
3.2. L’émotion en classe de langue
3.3. De la motivation à l’imitation

Continuer la lecture de Faire du cinéma en classe de FLE, plan détaillé

Pauline Rigaldie

Étudiante en M2 spécialité 1 « Didactique du français langue étrangère et langues du monde » à l'Université Paris 3 Sorbonne-Nouvelle

More Posts

Emploi en Arménie

Offre d’emploi enseignement FLE et histoire-géographie

LIEU : Erevan

PAYS : Arménie

OFFRE ÉMISE PAR :

Ambassade de France en Arménie /Alliance Française en Arménie

VOLUME HORAIRE HEBDOMADAIRE : 12h00 maximum d’enseignement + 10h00 maximum d’aide à des projets de coopération linguistique et éducative Continuer la lecture de Emploi en Arménie

Serge Martin

Professeur de littérature contemporaine de langue française DILTEC (EA 2288) et THALIM (UMR 7172), Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 Responsable du Master 2 DFLE spécialité 1 recherche Ecrivain sous le nom de Serge Ritman

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookLinkedInGoogle Plus

Fossile d’un mémoire de sable.

Je vous présente à mon tour le squelette qui va articuler mon mémoire sur l’étude de contexte de l’enseignement des langues dans les camps de réfugiés sahraouis de Tindouf. 

Partie 1 :  Contexte.s et effets de contexte.  Une présentation des repères contextuels, théoriques, épistémologiques et méthodologiques de la recherche.

Chapitre 1 : Présentation du contexte général des camps de réfugiés sahraouis Continuer la lecture de Fossile d’un mémoire de sable.

Beya Mehaouat

Etudiante en M2 Didactique des langues à Paris 3

More Posts

Plan de mémoire de recherche

Je vous présente le plan de mon mémoire. Il contient trois chapitres : le premier chapitre traite la situation linguistique en Algérie et l’enseignement du français depuis 1830 à nos jours, car dans cette partie j’ai essayé de cerner le contexte où se situe ma recherche. Dans la deuxième chapitre j’ai traité la question de didactique du FLE en Algérie ainsi que son rapport avec l’approche par compétences. Le troisième chapitre j’ai analysé le manuel et les textes qui sont le fil conducteur de l’apprentissage dans toutes les séquences didactiques proposées dans cet outil didactique.

Continuer la lecture de Plan de mémoire de recherche

Un dimanche ensoleillé à la bibliothèque.

C’est un court billet d’humeur que je poste aujourd’hui. Comme Taous je vois les semaines défiler et le rétroplanning me crie chaque lundi : « Une semaine de moins ! »

Hier je suis allée à la BPI du Centre Pompidou. Après 1h15 de queue, je commence à travailler vers 12h20.  Je suis entourée de lycéens qui révise le Bac et de beaucoup de pages volantes noircies par des équations mathématiques. Et surtout, comble de l’isolement, les grandes baies vitrées de la bibliothèque laissent entrer le soleil – ce beau soleil du mois d’avril.

Je ne peux pas m’empêcher de penser qu’il y a une ironie cruelle à ce calendrier : rendre un mémoire en juin. Les beaux jours nous sont interdits pendant deux mois. Nous y voilà. Il faut redoubler d’efforts pour avancer dans la rédaction ; transformer des notes de lecture en sous-parties ou éléments de sous-parties ; mettre au propre le document de bibliographie laissé à l’abandon il y a un mois ; donner un nouveau souffle à son plan ; etc.

Le travail en semaine laisse très peu de place aux recherches et temps d’écriture mais heureusement quand je rentre chez moi le soir, il fait jour désormais !

 

Si certains veulent partager avec moi la solitude des salles de bibliothèques les samedis, faites-moi signe. J’indique le lien avec tous les horaires des bibliothèques : http://bibliotheques.equipement.paris.fr/tousleshoraires

Allons-y gaiement !

Eugénie BLAISE

Etudiante en M2 de FLE, particulièrement intéressée par les arts graphiques.

More Posts

Follow Me:
Twitter