Archives de catégorie : 4. Un séminaire, des membres actifs

Petite sélection de revues littéraires

Pour faire suite au billet de notre prolifique contributeur Mikhail, qui nous proposait une liste de revues de linguistique (2017), en voici une autre sur un sujet tout aussi essentiel : la littérature !

Il s’agit d’une sélection non exhaustive de revues en français (et leurs champs d’action spécifiques entre parenthèses). Toutes ces revues proposent des articles en ligne gratuits, et pour accéder à cette gratuité, vous pouvez passer par Virtuose +. Par ailleurs, toujours depuis Virtuose +, vous pouvez vous rendre sur OpenEdition pour trouver d’autres revues (tapuscrire « openedition », puis sélectionner « revues », et enfin « littérature »), et aussi des livres et des carnets sur le même sujet et bien d’autres encore.

Continuer la lecture de Petite sélection de revues littéraires

Jan-Mark Naaijer

Étudiant en M2 de Didactique du Français Langue Étrangère à la Sorbonne Nouvelle ; fortement intéressé par la façon dont la connaissance et la pratique des Arts et de la Littérature peuvent permettre à un apprenant de trouver sa voie/voix.

More Posts

Plan détaillé du premier chapitre (début)

Dans le premier chapitre de notre mémoire, nous proposons de revisiter les principales théories linguistiques de l’article.

  1. La spécificité de l’article dans la langue française. Point de vue typologique.

L’article dans la langue française exprime la détermination, catégorie syntaxique du nom (Gak, 2000 : p. 110). Il joue le rôle d’actualisateur principal du nom. Du point de vue typologique, l’article en français possède des formes plus variés et une extension plus large que dans d’autres langues ayant des articles. Selon V. Gak, “les discussions théoriques portant sur l’article concernent les problèmes suivants :

  1. l’inventaire des articles en français ;
  2. son statut morphologique ;
  3. ses fonctions dans la langue et ses significations” (Gak, 2000 : p. 110 -111).

Continuer la lecture de Plan détaillé du premier chapitre (début)

Ovodenko Mikhail

Etudiant en M2 "Didactique des langues" à l'Université Paris 3 Sorbonne-Nouvelle. Thèmes de recherche : didactique de la grammaire, approche sémantique de la grammaire, contextualisation du discours grammatical, linguistique générale, anthropologie linguistique.

More Posts

Mon projet de mémoire: la perspective actionnelle et son applicabilité dans l’enseignement supérieur du FLE en Chine

La perspective actionnelle et son applicabilité dans l’enseignement supérieur du FLE en Chine

—-exemple de l’Université Jianghan à Wuhan

Étant une des premières langues occidentales scolarisées en Chine, le français est enseigné sur le terrain depuis plus de 160 ans à partir de l’établissement du Collège Saint-Ignace à Shanghai en 1850. (Yan, 2014 : 1) Durant cette période, la société chinoise s’est radicalement transformée, si bien que le nombre d’établissements de l’enseignement supérieur dotés d’un département ou d’une section de français ne cessent d’accroitre : il n’existait que 3 centres d’enseignement de français en 1952, mais le chiffre a atteint 35 en 2002 (Fu, 2005 :33) et 114 en 2017 selon la dernière enquête menée par l’Université de Wuhan, grâce notamment à l’établissement de relations diplomatiques entre la France et la Chine au début des années 60 et à l’application de la politique de réformes économiques et d’ouverture sur l’extérieur en 1978. Par conséquent, aujourd’hui en Chine, le français est devenu la quatrième langue étrangère la plus répandue après l’anglais, le japonais et le russe (ibid.) Continuer la lecture de Mon projet de mémoire: la perspective actionnelle et son applicabilité dans l’enseignement supérieur du FLE en Chine

Hui

Etudiante en M2 Spé 1 à l'Université de Paris 3

More Posts

L’enseignement et l’apprentissage du FLE à partir des albums de littérature de jeunesse, à l’école élémentaire en contexte homoglotte

Dans le domaine de la didactique des langues, la littérature de jeunesse occupe une place prépondérante dans l’enseignement des langues étrangères, en effet, d’après Cuq et Gruca, deux auteurs spécialisés dans la didactique du FLE : « la littérature de jeunesse permet de se découvrir et de découvrir l’autre. Elle ouvre les portes de l’interculturalité  au lecteur » (Cuq, Gruca, 2008, p. 413). Par ailleurs, pour l’apprentissage du FLE, le CECRL a élaboré un dispositif d’enseignement de la littérature de jeunesse. En effet, la place du texte littéraire dans le CECR apparaît à partir du niveau B2 dans les descripteurs et les grilles d’auto-évaluation des niveaux de compétence ( conseil de l’Europe, 2001, p. 27).

Parmi les composantes de la littérature de jeunesse, nous avons les albums de jeunesse et nous allons nous intéresser plus précisément aux albums narratifs composés conjointement de textes écrits et d’images. D’après Anastassiadi, « l’album est le type d’ouvrage qui se prête le mieux à une exploitation pédagogique. L’apprenant confronté à un texte nu, sans illustrations, se trouve démuni. Les images d’un album peuvent être des repères précieux qui vont baliser sa lecture » ( Anastassiadi, 2007, p. 126).

Dans le contexte des enfants migrants en France, je vais me focaliser sur l’enseignement/apprentissage de la littérature de jeunesse à partir des albums narratifs.  Pourquoi ce sujet ?

J’ai choisi de me pencher sur ce thème car, la littérature de jeunesse est un thème qui me passionne depuis toujours et plus particulièrement les albums qui m’attirent par leur couverture, leur contenu, leur forme et leurs illustrations. En outre, cet intérêt viscéral porté à la littérature de jeunesse s’est renforcé lors de mes stages effectués à l’école maternelle, où je me suis rendue compte de l’importance de ces albums pour les enfants qui se précipitaient vers le coin lecture pour feuilleter les livres et imaginer l’histoire rien qu’en admirant les images. Il serait donc intéressant de cultiver cet outil pédagogique en classe de FLE, pour un public allophone âgé de 6 à 11 ans, c’est-à-dire du CP au CE2.

Dans le cadre de ce travail de recherche, je m’interroge sur la question suivante : en quoi utiliser les albums de littérature de jeunesse en classe de FLE favorisent-ils l’apprentissage du français ?Pour répondre à cette problématique, je proposerais les hypothèses suivantes :

– L’album de jeunesse ne se limite pas uniquement au contenu, au texte, mais c’est aussi un objet qui attire l’attention du jeune lecteur par sa qualité graphique.

– Les albums narratifs permettent aux apprenants allophones de passer progressivement de ce qui est raconté à l’acte de lire et de comprendre le texte écrit à l’aide d’indices iconiques.

– Les livres de jeunesse permettent aux apprenants de développer leur imaginaire.

– Les albums de jeunesse permettent de construire des activités de communication orale et la maîtrise de la langue.

– A l’aide de cet outil, nous pouvons anticiper sur les difficultés de compréhension des apprenants allophones.

Concernant mes investigations sur le terrain, je compte analyser certains albums de jeunesse et faire une comparaison entre deux types d’albums : anciens et contemporains de telle sorte à dégager les similitudes et les différences d’un point de vue esthétique et conceptuel. Ensuite, je montrerai comment ces albums jouent un rôle important dans l’apprentissage de la lecture et de l’écriture.

Mots clés :

Littérature de jeunesse, apprentissage, lecture, écriture, imaginaire, interprétation, albums narratifs.

Bibliographie

CONNAN-P, C, GAIOTTI, POULOU, B. (2008), L’album contemporain pour la jeunesse : Nouvelles formes, nouveaux lecteurs, Bordeaux, PU Bordeaux.

CONSEIL DE L’EUROPE, Division des Politiques linguistiques. (2001), Un Cadre européen commun de référence pour les langues. Apprendre, enseigner, évaluer, Paris, Didier.

CUQ, J-P, GRUCA, I. (2008), Cours de didactique du français langue étrangère et seconde, Grenoble, France, PUG.

DEFAYS, J.-M. DELBARD, A.-R. HAMMAMI, S. SAENEN, F. (2014), La littérature en FLE : état des lieux et nouvelles perspectives, Paris, Hachette.

LEON, R. (2004), La littérature de jeunesse à l’école : Pourquoi ? Comment  ?, Paris, Hachette.

PRINCE, N. (2009), La littérature de jeunesse en questions, Rennes, PU Rennes.

SALERNO, R. (2006), L’album en classe de FLE : Une approche intégrée du linguistique et du culturel ou Des goûts et des couleurs, on en discute !, Dialogues et cultures, n° 51, p. 48 – 51

VAN DER LINDEN, S. (2008), L’album, le texte et l’image, Le français aujourd’hui, n° 161, p.  51-58.

Sitographie

ANASTASSIADI, M-C. (2007), Introduire la littérature de jeunesse dans une classe de FLE du primaire, Actes de la Journée d’étude, du 21 octobre 2006. Enseigner le français langue étrangère au primaire : méthodes et pratiques, Athènes, Université d’Athènes, p. 123-135 (http://www.frl.uoa.gr/fileadmin/frl.uoa.gr/uploads/sinedria/Actes_Primaire_2007.pdf), consulté le /12/10/2017.

 

TAOUS NADI

MASTER 2 Didactique des langues, spécialité Didactique du français langue étrangère et langues du monde

More Posts

Mon projet de mémoire

L’importance de la pratique théâtrale dans l’enseignement du FLE à Taiwan

Dans les classes de FLE, la pratique théâtrale ne s’est développée que depuis quelques décennies. Comme le souligne Jean-Pierre Cuq dans son Dictionnaire de Didactique du Français Langue Étrangère et Seconde :

Le théâtre dans la classe FLE offre les avantages classiques du théâtre en langue maternelle : apprentissage et mémorisation d’un texte, travail de l’élocution, de la diction, de la prononciation, expression de sentiments ou d’états par le corps et par le jeu de la relation, expérience de la scène et du public, expérience du groupe et écoute des partenaires, approche de la problématique acteur/personnage, être/paraître, masque/rôle. (Jean-Pierre Cuq, 2003 : 237).

Continuer la lecture de Mon projet de mémoire

Caroline A.

Étudiante en Master 2 de Didactique du Français langue étrangère et Langues du monde à l'Université de la Sorbonne Nouvelle Paris III.

More Posts

« Redonner le goût de lire à l’école »

 

« Redonner le goût de lire à l’école »

En regardant les informations ce matin sur BFM, j’ai été frappée par ce titre, que j’ai souhaité partager avec vous et je m’adresse particulièrement à vous qui êtes parents, vous persistez à ce que vos enfants éprouvent du plaisir à la lecture et souvent lorsque vous les inciter à lire,  leurs réponses sont quasi-systématiques : « non, je n’ai pas le temps, ou encore, je n’aime pas lire ». Alors, je trouve la compagne nationale lancée par le ministre de l’éducation nationale Jean -Michel Blanquer « pour un pays de lecteur » intéressante, utile et très enrichissante. Cette méthode du ministre est pour ma part, un bon procédé pour cultiver la  curiosité des élèves, leur faire découvrir l’univers du livre et de faire de la lecture une véritable transmission culturelle. Pour plus d’informations, je vous invite à visionner le liens ci-dessous.

http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/silence-on-lit-l-operation-qui-redonne-le-gout-de-la-lecture-aux-enfants-991433.html

Sotographie

https://fr.123rf.com/images-libres-de-droits/lecture.html?mediapopup=9437838

TAOUS NADI

MASTER 2 Didactique des langues, spécialité Didactique du français langue étrangère et langues du monde

More Posts

Sujet de mémoire – Billet 2

Dans cette recherche nous souhaitons étudier l’enseignement de la littérature par des textes de théâtre et plus particulièrement des réénonciations de mythes. La difficulté didactique principale est d’aborder des textes littéraires authentiques avec des étudiants de niveau intermédiaire. L’étude de réécritures appartenant au genre théâtral nous permet de faire participer les étudiants autant par l’analyse orale et écrite que par la participation à la tradition de réécriture des mythes par des pratiques d’écriture. L’enseignement du français par des textes théâtraux invite fortement à une approche multimodale dans une perspective actionnelle où les réalisations écrites et les mises en voix sont autant de tâches accomplies.

Continuer la lecture de Sujet de mémoire – Billet 2

Eugénie BLAISE

Etudiante en M2 de FLE, particulièrement intéressée par les arts graphiques.

More Posts

Follow Me:
Twitter

Création d’ateliers d’écriture à travers l’œuvre de Georges Perec

« Les jeux que je préfère, ceux auxquels je joue le plus, ce sont des jeux sur le langage »

– Perec

 

Bien communiquer dans une langue étrangère requiert d’un individu qu’il maîtrise savoirs et compétences – langagière notamment -, comme le rappelle le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (Conseil de l’Europe, 2001 : 15-18). Ces habiletés sont-elles suffisantes pour autant ? Ne serait-il pas important aussi de prendre en compte ce qui caractérise cet individu intimement, pour qu’il puisse exprimer correctement ses émotions, et ainsi s’épanouir ? Si ce même texte préconise effectivement de « favoriser le développement harmonieux de la personnalité de l’apprenant et de son identité » (Conseil de l’Europe, 2001 : 9), il reste assez flou cependant sur la manière de procéder. Cet aspect nous semblant quelque peu négligé dans l’enseignement du Français Langue Étrangère (FLE), où l’on serait plutôt dans une didactique de l’efficacité, nous avons décidé de nous pencher sur la question de la recherche de la singularité dans l’expression langagière d’un apprenant.

Continuer la lecture de Création d’ateliers d’écriture à travers l’œuvre de Georges Perec

Jan-Mark Naaijer

Étudiant en M2 de Didactique du Français Langue Étrangère à la Sorbonne Nouvelle ; fortement intéressé par la façon dont la connaissance et la pratique des Arts et de la Littérature peuvent permettre à un apprenant de trouver sa voie/voix.

More Posts

MON PROJET DE MEMOIRE

Le rôle de la langue maternelle dans l’apprentissage et l’enseignement de la grammaire en classe de FLE : le contexte éducatif chinois
( Une étude de cas auprès des débutants dans l’Université chinoise )

Depuis toujours, les relations entre la langue à apprendre et la langue déjà acquise occupent une place incontournable dans les réflexions pédagogiques en classe de FLE. Le recours à la langue maternelle est-il une nécessité ou un obstacle dans l’apprentissage et l’enseignement d’une langue étrangère ? Ce sujet suscite mon intérêt lors de mes observations en classe de FLE à l’Université des Langues Etrangères de Jilin Huaqiao, en Chine. Dans la classe de français, parfois, l’enseignant préfère expliquer la grammaire et le lexique en chinois, qui attache aussi une grande importance à la traduction entre la langue maternelle et la langue cible. Cela me donne une réflexion sur le rôle de la langue maternelle, notamment dans l’apprentissage et l’enseignement de la grammaire, comme on croit, la grammaire, préoccupe toujours une place prépondérante pour les apprenants chinois.

Continuer la lecture de MON PROJET DE MEMOIRE

WEN Yuehan

Étudiante en Master 2 de Didactique du français langue étrangère et langues du monde à l'Université Sorbonne Nouvelle Paris 3.

More Posts

L’aube de mon sujet de mémoire

La transition secondaire/ supérieur en Angleterre:  l’écrit  en filière FLE

La transition entre éducation secondaire et supérieure présente souvent des difficultés pour les étudiants. Ce phénomène semble être constaté dans de nombreux pays. Le Royaume-Uni ne fait pas exception et cette période est l’objet de nombreuses études aux niveau national et local.

Dans le contexte de l’enseignement/apprentissage du français langue étrangère (FLE) en Angleterre, le public sur lequel je souhaiterais me focaliser est celui des étudiants qui ont fait du français lors de leurs A Levels (équivalent du baccalauréat) et qui commencent une licence de français dans une université britannique ( first year of bachelor’s degree in French studies). Continuer la lecture de L’aube de mon sujet de mémoire

Laure-Lise

Etudiante en M2 Didactique du français langue étrangère et langues du monde à Paris III

More Posts

Projet de mémoire : Faire du cinéma en classe de FLE

Le cinéma, tel qu’il nous est familier aujourd’hui, est autant une industrie et une forme de divertissement populaire qu’un art complexe, qu’il convient de soumettre aux apprenants comme tel, au même titre que la peinture, la photographie, le théâtre ou encore la littérature. Il est depuis longtemps déjà bien ancré dans les pratiques au quotidien des adolescents et des jeunes adultes. C’est un support qu’ils connaissent bien et abordent de façon assez intuitive. C. Compte expliquait déjà il y a une vingtaine d’années qu’il est important de ne pas évoluer en décalage avec les habitudes extra-scolaires des apprenants et qu’il faut même plutôt extraire le potentiel de leur harmonie avec ce média (1993 : 7). En classe de Français Langue Étrangère (FLE), l’objet filmique francophone constitue un document authentique vif et stimulant car même s’il est toujours préalablement écrit, il met souvent en scène des locuteurs natifs dans des situations de la vie quotidienne. De ce fait, le support cinéma, une fois didactisé, offre à l’apprenant qui entend en classe ce français-parlé, de multiples ressources aussi bien communicatives que linguistiques et culturelles — en d’autres termes : « [l]e cinéma est un langage. » (Bazin, 1985 : 17). Il semble donc possible de solliciter l’expression orale et la créativité d’un groupe d’apprenants à partir du cinéma.

Continuer la lecture de Projet de mémoire : Faire du cinéma en classe de FLE

Pauline Rigaldie

Étudiante en M2 spécialité 1 « Didactique du français langue étrangère et langues du monde » à l'Université Paris 3 Sorbonne-Nouvelle

More Posts

Gala

Hier soir, je suis allée voir le très beau spectacle Gala du chorégraphe Jérôme Bel au Théâtre du Rond-Point ­— qui tourne à l’international depuis sa création, en 2015. Je ne décrirai pas trop ce qu’il s’y passe, pour ne pas gâcher la surprise à ceux d’entre vous que cela pourrait intéresser. Mais notez seulement que mon cerveau formaté de « didacticienne du FLE en devenir » s’est beaucoup agité pendant les 90 minutes du spectacle (pourtant muettes). C’est la raison pour laquelle je tenais vraiment à partager cela avec vous tous. En voici le synopsis :

« Essayer encore. Rater encore. Rater mieux.          
Jérôme Bel choisit de mêler des professionnels et des amateurs de tous âges et de toutes origines sociales et culturelles. Dans cette danse, pas de corps semblables, formatés, mais une fête, un tour de force féroce, divertissant, radical. » https://www.theatredurondpoint.fr/spectacle/gala/

Pauline Rigaldie

Étudiante en M2 spécialité 1 « Didactique du français langue étrangère et langues du monde » à l'Université Paris 3 Sorbonne-Nouvelle

More Posts

Poste à Grenade (Espagne)

Ci-joint offre de stage du département de français de l’École Officielle de Langues de Grenade (établissement de l’enseignement public) : offre stage FLE

Serge Martin

Professeur de littérature contemporaine de langue française DILTEC (EA 2288) et THALIM (UMR 7172), Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 Responsable du Master 2 DFLE spécialité 1 recherche Ecrivain sous le nom de Serge Ritman

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookLinkedInGoogle Plus

20 octobre : journée Asdifle à Strasbourg (Le français à visée professionnelle)

Programme_Rencontre57_JE_20octobre_Strasbourg2017_asdifle_arefle_journee_etudes

Serge Martin

Professeur de littérature contemporaine de langue française DILTEC (EA 2288) et THALIM (UMR 7172), Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 Responsable du Master 2 DFLE spécialité 1 recherche Ecrivain sous le nom de Serge Ritman

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookLinkedInGoogle Plus