Tous les articles par Marc Lens Siméon

M2 Didactique des langues - Sorbonne Nouvelle, Paris 3 / Champs d'intérêt : Littératures francophones et Théories postcoloniales, Analyse du Discours et Recherches en acquisition de langues

ENTRE-TIENS

Nous avions parlé de l’entretien dans notre dernier billet. Pendant notre passage en Haïti récemment, nous avions non seulement exploré des terrains d’enquête, mais aussi nous avions pu rencontrer des personnes avec qui nous avions eu d’intéressantes discussions autour de notre projet de mémoire. C’est le cas par exemple de Luné Roc Pierre-Louis. Docteur en Information et communication de l’Université catholique de Louvain, Luné Roc Pierre Louis est un ami avec qui nous avons fait notre Licence en FLE en 2006. Il est actuellement professeur/chercheur à la Faculté des Sciences Humaines de l’Université d’État d’Haïti et chercheur affilié à l’Institut Langage et communication de l’UCL.

Tout un début de soirée, nous avons discuté autour de certains concepts qui participent de mon champ de recherche en Didactique des langues mais que nous avons aussi travaillés durant notre Master en Ethique de la communication à l’Université Catholique de l’Ouest (UCO). Nous sommes longtemps restés sur l’école de Palo Alto et sur la pragmatique. Il a pris beaucoup de plaisir à décliner avec nous les différents courants et diverses approches de la pragmatique de Morris à Austin, de Searle à Habermas, etc. Je vous partage ces images.

Source : Marc Henry S.
Source : Marc Henry S.
Source : Marc Henry S.

Marc Lens Siméon

M2 Didactique des langues - Sorbonne Nouvelle, Paris 3 / Champs d'intérêt : Littératures francophones et Théories postcoloniales, Analyse du Discours et Recherches en acquisition de langues

More Posts

ENTRETIEN OU ENQUÊTE QUESTIONNAIRE ?

 

Source : http://www.defirecylum.org/wp-content/uploads/2017/02/images-1.jpeg

 

Alors que nous nous préparons à la pré-soutenance du 6 mars prochain, certains comme moi commencent à peine à recevoir les questionnaires distribués en vue de recueillir des données indispensables à certains aspects de leur mémoire.

Parmi les outils d’enquête utilisé dans le cadre d’une recherche figurent non seulement l’entretien, mais aussi l’enquête questionnaire. Le choix ne s’impose pas entre les deux comme s’ils étaient incompatibles, mais on utilise en fonction des besoins de sa recherche, l’un, l’autre ou les deux.

Jean-Claude KAUFMANN suppose que « malgré des tentatives répétées, l’entretien semble résister à la formalisation méthodologique : dans la pratique il reste fondé sur un savoir-faire artisanal, un art discret du bricolage.[1] Toutefois, depuis la création du magnétophone, l’entretien s’impose dans le milieu de la recherche comme un outil à la fois économique et facile d’usage. Par contre cette facilité et cette économie ne rendent pas la tâche du véritable chercheur ou de l’apprenti-chercheur moins laborieuse. Une fois le matériau recueilli, il lui faudra le traiter en faire un usage qui soit capable d’accorder le crédit qu’il faut à son travail. Nous y avons déjà recouru d’ailleurs dans le cadre de notre mémoire, auprès de responsables d’établissement.

Quant à notre enquête questionnaire, elle concerne surtout les enseignants du troisième cycle de l’enseignement scolaire en Haïti. Les questions sont ouvertes pour certaines et fermées pour d’autres. Je vous partage ce questionnaire avant de vous donner une idée de sa construction et de sa conformité au but de la recherche. Il s’agit de 15 questions portant sur le recours au créole ou à d’autres langues que la langue cible en classe de français.

Questionnaire-annexe mémoire

Note

[1] J-C. Kauffmann, L’entretien compréhensif, p. 7.

Marc Lens Siméon

M2 Didactique des langues - Sorbonne Nouvelle, Paris 3 / Champs d'intérêt : Littératures francophones et Théories postcoloniales, Analyse du Discours et Recherches en acquisition de langues

More Posts

D’OU VIENT CETTE TRADITION DE PORTER L’UNIFORME A L’ECOLE EN HAÏTI ? (JAN-MARK NAAIJER)

L’école tournée vers l’école n’est tournée ni vers l’enfant, ni vers la Nation ; elle devient un monde ayant de moins en moins de repères par rapport au monde extérieur.          (Alain Tourraine)

Source : http://lenouvelliste.com/lenouvelliste/article/142803/Port-de-luniforme-unique-eleves-et-directeurs-decoles-publiques-reagissent

Continuer la lecture de D’OU VIENT CETTE TRADITION DE PORTER L’UNIFORME A L’ECOLE EN HAÏTI ? (JAN-MARK NAAIJER)

Marc Lens Siméon

M2 Didactique des langues - Sorbonne Nouvelle, Paris 3 / Champs d'intérêt : Littératures francophones et Théories postcoloniales, Analyse du Discours et Recherches en acquisition de langues

More Posts

BILINGUISME ET ENSEIGNEMENT EN HAÏTI : HYPOTHÈSE DE TRAVAIL SUR UNE PROBLÉMATIQUE HISTORIQUE

schématisation du système scolaire haïtien actuel

Crédit : http://www.ibe.unesco.org
  • Vers 1630 : une nouvelle langue arrive sur l’île que les Espagnols appelèrent Hispagnola, avec l’établissement des premiers français sur l’île de la Tortue au Nord-Ouest

Continuer la lecture de BILINGUISME ET ENSEIGNEMENT EN HAÏTI : HYPOTHÈSE DE TRAVAIL SUR UNE PROBLÉMATIQUE HISTORIQUE

Marc Lens Siméon

M2 Didactique des langues - Sorbonne Nouvelle, Paris 3 / Champs d'intérêt : Littératures francophones et Théories postcoloniales, Analyse du Discours et Recherches en acquisition de langues

More Posts

ACQUISITION DES LANGUES ET INFLUENCE DES LANGUES NON-MATERNELLES SELON MARIANA BONO

Crédit photo : Princeton Université|https://spo.princeton.edu/people/mariana-bono

Mariana Bono est professeure au Département d’espagnol et de portugais à Princeton Université dans l’Etat de New Jersey aux Etats-Unis. Avant de rejoindre cette université, elle a fait des études à Paris, particulièrement Paris 3 où elle a soutenu en 2008 une thèse sous la direction de Danièle Moore sous le thème : Ressources plurilingues dans l’apprentissage d’une troisième langue : aspects linguistiques et perspectives didactiques. Elle a ensuite enseigné la langue et la littérature espagnoles à l’Ecole Polytechnique, et la linguistique appliquée à Birkbeck, Université de Londres. Elle poursuit actuellement ses recherches sur « les approches basées sur l’alphabétisation pour l’apprentissage des langues enseignées, le lien entre la langue, la culture et l’identité, et la politique de la langue dans des contextes multilingues… Depuis qu’elle a rejoint le Département d’espagnol et de portugais, elle a contribué à la mise en œuvre d’un modèle pédagogique qui intègre la langue et la culture dans le programme d’espagnol. »[1]

L’article « L’influence des langues non maternelles dans l’acquisition du SN en espagnol L3 » de Mariana Bono (2010) « examine la question du rôle des langues dites secondes ou non maternelles (L2) dans l’acquisition d’une nouvelle langue (L3). » (Mariana Bono, 2010 : 251). Elle s’est penchée sur « l’impact possible de l’influence interlinguistique sur le placement de l’adjectif au sein du groupe nominal » à partir de « l’analyse d’un corpus de productions orales recueilli auprès d’apprenants d’espagnol L3 » (Ibid.). Ce corpus lui a permis « de mettre en évidence un ordre de mots qui ne correspond pas au comportement syntaxique de l’adjectif ni dans la L3, ni dans la L1, le français, mais reflète l’ordre caractéristique des autres langues connues des apprenants, l’anglais et l’allemand. » (Ibid.). Ainsi, a-t-elle voulu identifier les facteurs psycholinguistiques à l’origine de ce phénomène.

Continuer la lecture de ACQUISITION DES LANGUES ET INFLUENCE DES LANGUES NON-MATERNELLES SELON MARIANA BONO

Marc Lens Siméon

M2 Didactique des langues - Sorbonne Nouvelle, Paris 3 / Champs d'intérêt : Littératures francophones et Théories postcoloniales, Analyse du Discours et Recherches en acquisition de langues

More Posts

SUJET ET PLAN DE MÉMOIRE : UNE ARTICULATION NÉCESSAIRE

Crédit photo : Marc Lens Siméon

Plusieurs échanges ont déjà eu lieu entre nous et notre directrice de mémoire Mme Pascale TREVISIOL OKAMURA. Ils concernent respectivement : la présentation de notre sujet, la problématique de recherche ainsi que le plan du travail. Ces échanges nous ont amené à au moins une certitude : un projet de recherche ne peut évolution dans sa formulation sans l’être aussi à travers son plan de rédaction. Or la formulation de notre sujet été modifiée en raison de la réalité de ce que nous avons choisi comme terrain de recherche. Il s’intitule : L’enseignement-apprentissage du français langue seconde en contexte créolophone haïtien : les difficultés du passage de la diglossie au bilinguisme. 

Continuer la lecture de SUJET ET PLAN DE MÉMOIRE : UNE ARTICULATION NÉCESSAIRE

Marc Lens Siméon

M2 Didactique des langues - Sorbonne Nouvelle, Paris 3 / Champs d'intérêt : Littératures francophones et Théories postcoloniales, Analyse du Discours et Recherches en acquisition de langues

More Posts

LES TROIS LIEUX DU CHANTIER DE MÉMOIRE

Crédit photo : Marc Lens Siméon

Nous nous acheminons vers le terme d’un parcours de formation en Master de Didactique des langues et, dans le but de produire notre mémoire, depuis plusieurs mois nous œuvrons dans un modeste chantier. Sur ce chantier se trouvent aujourd’hui plusieurs types de matériau : des voix, des textes, des images, des résumés et compte rendus de lecture, des extraits disséminés dans plusieurs lieux du champ de construction. Ces éléments se trouvent à divers étages de la pyramide sémiotique peircienne de l’ordre des indices à l’ordre iconique et de l’ordre iconique à l’ordre symbolique.

  • L’ordre indiciel

Dans l’ordre indiciel de notre chantier, nous regroupons tout ce que Daniel Bougnoux (1998) appelle « les traces sensibles ou les échantillons des phénomènes » (Daniel Bougnoux, 1998 : 32) : par exemple, des enregistrements d’échanges parfois cacophoniques entre des élèves sur une cour d’écoles où nous nous sommes rendus pour des observations. L’indice comme signe se définit par un rapport non différé entre représentant et représenté.

Continuer la lecture de LES TROIS LIEUX DU CHANTIER DE MÉMOIRE

Marc Lens Siméon

M2 Didactique des langues - Sorbonne Nouvelle, Paris 3 / Champs d'intérêt : Littératures francophones et Théories postcoloniales, Analyse du Discours et Recherches en acquisition de langues

More Posts

ENTRE DIGLOSSIE ET BILINGUISME : APPROCHE DE L’ACQUISITION DU FRANÇAIS COMME LANGUE SECONDE EN HAÏTI

Crédit photo : https://netalkole.com/index.php/2017/08/07/bac-2017-les-resultats-pour-les-dix-departements/

  1. Une histoire du sujet

Les masterants de Didactique FLE, inscrits dans les mêmes séminaires que moi cette à Paris 3, année ont sans doute une idée bien différente de notre sujet de mémoire que celle du présent titre.  Mais ils savent aussi qu’un projet de mémoire cesse d’évoluer seulement quand il est soutenu publiquement. Ainsi en va-t-il du nôtre. Ce qui fait de la fiche de projet que nous partageons ici, une des versions de la forme qu’a pu prendre jusque-là notre projet. Certaines difficultés ou facilitations, certaines remarques de ma directrice ou d’autres enseignants, le feront encore évoluer sans nul doute.

Continuer la lecture de ENTRE DIGLOSSIE ET BILINGUISME : APPROCHE DE L’ACQUISITION DU FRANÇAIS COMME LANGUE SECONDE EN HAÏTI

Marc Lens Siméon

M2 Didactique des langues - Sorbonne Nouvelle, Paris 3 / Champs d'intérêt : Littératures francophones et Théories postcoloniales, Analyse du Discours et Recherches en acquisition de langues

More Posts

FICHER LA « LEÇON » DE BARTHES

Crédit photo : Marc Lens Siméon

Mots clés : Leçon, Didactique, enseignement, langage, contrat, pacte, signe, discours, langue, pouvoir, sémiologie, littérature

  1. Biographie de Barthes

C’est en plein contexte de guerre qu’est né Roland Gérard Barthes le 12 novembre 1915 à Cherbourg. Il arrive à Paris en 1924 et après son baccalauréat, il a étudié à la Sorbonne où il obtint une licence de lettres.  Barthes tombe par la suite malade de tuberculose et dût renoncer à passer l’agrégation. Sa maladie ne l’empêcha pourtant pas de mener une intense vie intellectuelle. Il s’est créé une grande familiarité avec Michelet à travers les écrits de ce dernier comme ceux de Sartre, de Lénine, de Marx et de Trotski. « C’est aussi dans la revue du sanatorium, Existences, qu’il publiera ses premiers textes (sur Gide, en 1942, et sur l’Étranger, de Camus, en 1944). »[1] Il a, entre autres, été chercheur au C.N.R.S., a fait quelques expériences à l’étranger avant d’être invité à tenir la chaire de sémiologie au Collège de France. Barthes meurt le 26 mars 1980 à la suite d’un accident dont il est victime un mois auparavant le 25 février en se rendant au Collège de France.

Après Le degré zéro de l’écriture (1953), Barthes marque d’une nouvelle empreinte, par ses Mythologies (1957), l’histoire de ce que Saussure a souhaité être une science des signes qui les étudierait comme tels « au sein de la vie sociale » (F. de Saussure, 1972 : 33). Barthes présente d’ailleurs les Mythologies « comme un ensemble de matériaux, d’analyse de mythes de la vie quotidienne moderne »[2] : le monde où l’on catche, le pauvre et le prolétaire, l’opération Astra, le triomphe de la littérature, le bifteck et les frites, la photogénie électorale etc. Leçon est le titre donné à l’intervention de Barthes alors qu’il inaugurait la chaire de sémiologie au collège de France.

Continuer la lecture de FICHER LA « LEÇON » DE BARTHES

Marc Lens Siméon

M2 Didactique des langues - Sorbonne Nouvelle, Paris 3 / Champs d'intérêt : Littératures francophones et Théories postcoloniales, Analyse du Discours et Recherches en acquisition de langues

More Posts