Tous les articles par Jan-Mark Naaijer

Étudiant en M2 de Didactique du Français Langue Étrangère à la Sorbonne Nouvelle ; fortement intéressé par la façon dont la connaissance et la pratique des Arts et de la Littérature peuvent permettre à un apprenant de trouver sa voie/voix.

Rêveries d’un promeneur parisien : ou de l’art de rendre le dilettantisme productif

Errer est humain, flâner est parisien.

– Victor Hugo

 

Suite à mon billet sur l’infra-ordinaire et l’événementiel, dans lequel je discutais notamment du plaisir de flâner dans des espaces muséaux oubliés des visiteurs, l’envie de présenter une liste de musées gratuits (pour les collections permanentes) dans et autour de Paris s’est faite jour, à laquelle j’ajouterai des sites naturels et des déambulations culturelles. Mais ne nous y trompons pas, si ces sorties ont des airs de récréations, elles n’en présentent pas moins le mérite de régénérer corps et esprit, séduisante perspective face au risque de saturation physique et intellectuelle.

Continuer la lecture de Rêveries d’un promeneur parisien : ou de l’art de rendre le dilettantisme productif

Jan-Mark Naaijer

Étudiant en M2 de Didactique du Français Langue Étrangère à la Sorbonne Nouvelle ; fortement intéressé par la façon dont la connaissance et la pratique des Arts et de la Littérature peuvent permettre à un apprenant de trouver sa voie/voix.

More Posts

Infra-ordinaire et événementiel

Regarde de tous tes yeux, regarde.

– Jules Verne[1]

 

Un samedi, alors que je déambulais à travers les salles consacrées aux collections permanentes de l’Institut du Monde Arabe, je fus soudainement frappé par le contraste entre le monde que j’avais vu faire la queue à ce même institut un autre samedi, et le petit nombre de personnes qui s’y trouvait ce jour-là autour de moi.

Continuer la lecture de Infra-ordinaire et événementiel

Jan-Mark Naaijer

Étudiant en M2 de Didactique du Français Langue Étrangère à la Sorbonne Nouvelle ; fortement intéressé par la façon dont la connaissance et la pratique des Arts et de la Littérature peuvent permettre à un apprenant de trouver sa voie/voix.

More Posts

Multiplicité des terrains : rencontres avec des acteurs de mon champ de recherche (Godard, Coffey & co.)

Ce mardi 13 janvier fut placé sous le signe des rencontres ; rencontres avec des enseignants et des étudiants de FLE ; rencontres dont le but était d’éprouver la viabilité de la problématique de mon mémoire, de tâter du terrain et d’enrichir mon champ réflexif ; rencontres ayant eu lieu au 46, rue Saint-Jacques, dans les locaux alloués par la Sorbonne au département de didactique du FLE de Paris 3.

Continuer la lecture de Multiplicité des terrains : rencontres avec des acteurs de mon champ de recherche (Godard, Coffey & co.)

Jan-Mark Naaijer

Étudiant en M2 de Didactique du Français Langue Étrangère à la Sorbonne Nouvelle ; fortement intéressé par la façon dont la connaissance et la pratique des Arts et de la Littérature peuvent permettre à un apprenant de trouver sa voie/voix.

More Posts

Les langues de Michel Chaillou

Compte-rendu d’une intervention de Pascal Lefranc sur « le roman de la langue et des langues » de Michel Chaillou (dans le cadre du séminaire doctoral Les langues des écrivainsED 268 « Langage et langues : description, théorisation, transmission » dirigé par Jean-Louis Chiss et Serge Martin à l’Université Sorbonne nouvelle Paris 3, le 8 février 2018).

Pascal Lefranc, professeur de Lettres au lycée de l’Escaut de Valenciennes, présente l’œuvre de Michel Chaillou, romancier français né en 1930 et décédé en 2013, sur qui il prépare sa thèse. Le sujet de cette conférence est la langue vue par Chaillou – ce dernier privilégiant le terme de langue à celui de style – et la tâche qui incombe à celui qui se veut écrivain. Les extraits retenus par Pascal Lefranc (et dont quelques magnifiques passages sont ici retranscrits) permettent de saisir la portée de son message à travers sa très fine écriture, lame de son propos.

Continuer la lecture de Les langues de Michel Chaillou

Jan-Mark Naaijer

Étudiant en M2 de Didactique du Français Langue Étrangère à la Sorbonne Nouvelle ; fortement intéressé par la façon dont la connaissance et la pratique des Arts et de la Littérature peuvent permettre à un apprenant de trouver sa voie/voix.

More Posts

Goscinny : l’homme aux mille voix

« Lorsque j’ai entendu dire : le métier de scénariste est à la portée du premier imbécile venu, j’ai su que j’avais trouvé ma voie »

– Goscinny

 

René Goscinny (1926-1977) est un homme de lettres français. Rendu célèbre surtout pour son implication dans la BD (bande dessinée), il fut ainsi un scénariste très prisé et le rédacteur en chef du journal Pilote[1]. Le MAHJ (Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme) lui consacre une exposition jusqu’au 4 mars 2018. Cette exposition riche de dessins, planches et textes originaux, en racontant son histoire, propose ainsi un éclairage sur son humour, expliqué grâce à ses multiples héritages – judaïque, américain et français –, mais ce sont aussi mille autres facettes qui rendent le personnage si passionnant et attachant.

Continuer la lecture de Goscinny : l’homme aux mille voix

Jan-Mark Naaijer

Étudiant en M2 de Didactique du Français Langue Étrangère à la Sorbonne Nouvelle ; fortement intéressé par la façon dont la connaissance et la pratique des Arts et de la Littérature peuvent permettre à un apprenant de trouver sa voie/voix.

More Posts

Réflexions nouvelles sur la dynamique du mémoire, la construction du plan et la bibliographie.

À la suite d’une réunion organisée par notre directeur de recherche, quelques étudiants et moi-même avons pu confronter nos idées et réfléchir un peu plus en avant à la conduite et à la présentation de notre mémoire. Quelques idées ont ainsi émergé qui doivent permettre de mieux en concevoir le développement, comme de proposer un plan plus original, plus attractif, de concevoir un terrain plus adapté au sujet du mémoire ou de référencer sa bibliographie de façon plus claire.

Continuer la lecture de Réflexions nouvelles sur la dynamique du mémoire, la construction du plan et la bibliographie.

Jan-Mark Naaijer

Étudiant en M2 de Didactique du Français Langue Étrangère à la Sorbonne Nouvelle ; fortement intéressé par la façon dont la connaissance et la pratique des Arts et de la Littérature peuvent permettre à un apprenant de trouver sa voie/voix.

More Posts

Perec, une amitié à travers les langues

Compte-rendu de lecture : Revue Europe numéro spécial Georges Perec, janvier-février 2012 n° 993-994

 

L’écrivain Georges Perec, depuis sa disparition en 1982, suscite une admiration grandissante, comme en témoigne la récente publication de son œuvre dans la collection de la Pléiade. En janvier-février 2012, pour son numéro 993-994, c’est la revue Europe qui lui consacrait toute son attention, en 24 articles ! Ces articles écrits par des spécialistes et admirateurs de son œuvre permettent d’en couvrir un grand pan et d’offrir un regard nouveau sur l’homme. Les pages Perec de ce numéro sont divisées en 6 parties, la première servant d’introduction, quant aux autres, elles ont pour titre : Le regard sur le réel : l’infra-ordinaire et l’archive ; La vie mode d’emploi (référence à son chef-d’œuvre éponyme) ; Identité et mélancolie ; Un dialogue avec la littérature ; Rencontres amicales.

Continuer la lecture de Perec, une amitié à travers les langues

Jan-Mark Naaijer

Étudiant en M2 de Didactique du Français Langue Étrangère à la Sorbonne Nouvelle ; fortement intéressé par la façon dont la connaissance et la pratique des Arts et de la Littérature peuvent permettre à un apprenant de trouver sa voie/voix.

More Posts

Georges Perec, sa vie, son œuvre

Georges Perec1 est né à Paris en 1936 et est décédé à Ivry-sur-Seine en 1982. Il est l’un des plus importants écrivains français du XXe siècle, et a ainsi vu son œuvre couronnée de prix (Les choses, prix Renaudot 1965 ; La vie mode d’emploi, prix Médicis 1978).

Romancier, poète, dramaturge, essayiste, son œuvre embrasse tous les genres, même les verbicrucismes, ou art de composer des grilles de mots croisés. Parmi ses thématiques préférées se retrouvent le quotidien (qu’il met en scène dès son premier roman, Les choses, 1965), l’environnement (Espèces d’espaces, 1974 ; L’infra-ordinaire, 1989), le souvenir (Je me souviens, 1978), le manque (La disparition, 1969, W ou le souvenir d’enfance, 1975), l’intime.

Continuer la lecture de Georges Perec, sa vie, son œuvre

Jan-Mark Naaijer

Étudiant en M2 de Didactique du Français Langue Étrangère à la Sorbonne Nouvelle ; fortement intéressé par la façon dont la connaissance et la pratique des Arts et de la Littérature peuvent permettre à un apprenant de trouver sa voie/voix.

More Posts

Ateliers d’écriture avec Georges Perec : bibliographie non exhaustive du mémoire

Mon mémoire porte sur la recherche du style chez l’apprenant de FLE, et ceci grâce aux ateliers d’écriture et l’œuvre de Georges Perec comme modèle. La bibliographie correspondante pourrait être rangée thématiquement dans les catégories suivantes : langue et style ; langue française ; littérature en FLE ; ateliers d’écriture ; Georges Perec ; manuels de FLE ; ouvrages de référence.

Ce choix de classement, et les textes retenus sont loin d’être définitifs, sachant que cette bibliographie est en construction. Vous êtes ainsi plus que les bienvenus pour proposer des suggestions sur la forme et le fond, sur les catégories ou les auteurs, certains pouvant avoir été oubliés ou mal choisis.

Continuer la lecture de Ateliers d’écriture avec Georges Perec : bibliographie non exhaustive du mémoire

Jan-Mark Naaijer

Étudiant en M2 de Didactique du Français Langue Étrangère à la Sorbonne Nouvelle ; fortement intéressé par la façon dont la connaissance et la pratique des Arts et de la Littérature peuvent permettre à un apprenant de trouver sa voie/voix.

More Posts

Ateliers d’écriture avec Georges Perec : plan de mon mémoire (1° jet)

Le sujet de mon mémoire porte sur la recherche du style chez l’apprenant de FLE. Pour ce faire, je pense que les ateliers d’écriture, de par leur nature informelle et ludique, sont à même d’aider l’apprenant en ce sens. L’idée de choisir un écrivain dont la lecture de l’œuvre peut aider les scripteurs dans la quête de leur style est aussi posée. 

Cela dit, au-delà du style, c’est la voix de l’apprenant qu’il m’intéresse de mettre en avant, c’est-à-dire sa personnalité ; et l’auteur que je choisis doit justement proposer une œuvre propice à exprimer cette singularité, sans être résumée à un exemplier, mais en accompagnant le scripteur dans sa quête d’identité. 

Georges Perec est l’auteur choisi, lui dont l’œuvre aborde des thèmes susceptibles d’intéresser un public de FLE, et ceci dans une écriture ludique propre à désinhiber l’apprenant. Trois thématiques ont été retenues pour imaginer ces ateliers d’écriture : le souvenir ; l’infra-ordinaire ; le plurilinguisme. Le souvenir peut être difficile à traiter, mais Perec est passé par là et a réussi à aborder ce sujet parfois douloureux. L’infra-ordinaire, c’est ce qui nous entoure et à quoi on ne fait plus forcément attention mais qui nous définit pourtant (je souhaite travailler cet atelier in situ). Le plurilinguisme est une réalité historique des apprenants de FLE qu’il me semble intéressant de penser avec Perec, lui dont les jeux sur la langue sont une des caractéristiques.

Ma problématique et ces thématiques devant apparaître dans mon plan de manière progressive, logique et complète, ce plan répond-il à ces critères ? Par ailleurs, les titres ici choisis ne sont pas non plus définitifs, et s’ils sont censés refléter le contenu du mémoire, ils n’ont pas encore la qualité littéraire que je compte leur attribuer. C’est pourquoi, devant tant de doutes, je sollicite votre aide pour m’apporter vos suggestions.

Continuer la lecture de Ateliers d’écriture avec Georges Perec : plan de mon mémoire (1° jet)

Jan-Mark Naaijer

Étudiant en M2 de Didactique du Français Langue Étrangère à la Sorbonne Nouvelle ; fortement intéressé par la façon dont la connaissance et la pratique des Arts et de la Littérature peuvent permettre à un apprenant de trouver sa voie/voix.

More Posts

De la lecture des plaques de rues : proposition d’atelier d’écriture

Suite de la présentation de mon mémoire sur les ateliers d’écriture : penser une activité.

 

Dans les villes et les villages du monde entier (peut-être), des plaques apposées sur les bâtisses offrent au chaland la possibilité de s’instruire à moindre frais. Noms de rues ou plaques commémoratives sont autant de minuscules cours d’Histoire, ou plutôt d’histoires. Ainsi, à Paris, dans le 5° arrondissement, entre le 46 rue Saint Jacques et le 13 rue Santeuil, entre la Sorbonne et le campus de Censier, l’histoire des sciences est à l’honneur à travers certains de ses représentants : Pierre et Marie Curie, Linné, Monge… Qui sont-ils ? Qu’ont-ils fait pour qu’une rue soit baptisée à leur nom ?  L’émail rouillé de ces plaques nous le dit. « Pierre et Marie Curie 1859-1906 1867-1934 physiciens, découvreurs de (sic) radium » ; « Linné 1707-1778 botaniste suédois » ; « Monge 1746-1818 mathématicien un des fondateurs de l’école polytechnique ». Et les plaques commémoratives ? Dans ce même arrondissement, elles rendent souvent hommage aux hommes de lettres dont elles signalent une adresse temporaire : Hemingway au 74 rue du Cardinal Lemoine, Joyce au 71 de la même rue, Perec au 13 rue Linné, Thomas au 15 rue Pierre-Nicolle. Thomas ? Edith Thomas[1]. Seule femme de lettres de l’arrondissement ayant eu l’honneur d’une plaque. Que l’hommanité a de chemin à faire !

Continuer la lecture de De la lecture des plaques de rues : proposition d’atelier d’écriture

Jan-Mark Naaijer

Étudiant en M2 de Didactique du Français Langue Étrangère à la Sorbonne Nouvelle ; fortement intéressé par la façon dont la connaissance et la pratique des Arts et de la Littérature peuvent permettre à un apprenant de trouver sa voie/voix.

More Posts

Introduction aux ateliers d’écriture

Mon mémoire portant sur les ateliers d’écriture, voici une petite introduction sur cette pratique.

 

Un atelier d’écriture est un lieu où l’on fabrique de l’écrit, en promouvant la créativité. Au-delà de cette définition sommaire, en détailler les pratiques n’est pas chose aisée, car de nombreuses variations existent en fonction des pays. Ainsi, aux États-Unis ou en France, les finalités ne sont pas tout à fait les mêmes ; cependant, parmi les similitudes, on retrouve l’envie de s’écrire et aussi celle de partager en groupe, d’où l’intérêt pour ce dernier point de travailler en atelier.

Continuer la lecture de Introduction aux ateliers d’écriture

Jan-Mark Naaijer

Étudiant en M2 de Didactique du Français Langue Étrangère à la Sorbonne Nouvelle ; fortement intéressé par la façon dont la connaissance et la pratique des Arts et de la Littérature peuvent permettre à un apprenant de trouver sa voie/voix.

More Posts

Études françaises & humanités ; quelques notes sur la table ronde

Les études françaises dans la mondialisation et le devenir des Humanités

Colloque organisé par La Sorbonne Nouvelle les 4 et 5 décembre 20171

Table ronde du 5 décembre

Compte-rendu sélectif

3 intervenants :

Jean-Louis Chiss : Professeur en sciences du langage et didactique du français, Paris Sorbonne Nouvelle

Gilles Siouffi : Professeur de langue française, Paris-Sorbonne

Francis Marcoin : Professeur de littérature française, Université d’Artois

1 réactante :

Valérie Spaëth : Professeure en didactique du français langue étrangère, Paris Sorbonne Nouvelle

La table ronde a commencé sur la question même de la définition des humanités. Quelles sont les disciplines en faisant partie ? Les lettres classiques et modernes ? Les sciences humaines ? Les sciences sociales ? Les sciences dites dures ? Quid du rôle de l’humain en médecine par exemple ? Et les mathématiques (système de pensée ?) ? C’est sur ce questionnement initial qu’a débuté cette table ronde, qui a ensuite exploré des horizons sensés repenser l’enseignement des humanités. 

Continuer la lecture de Études françaises & humanités ; quelques notes sur la table ronde

Jan-Mark Naaijer

Étudiant en M2 de Didactique du Français Langue Étrangère à la Sorbonne Nouvelle ; fortement intéressé par la façon dont la connaissance et la pratique des Arts et de la Littérature peuvent permettre à un apprenant de trouver sa voie/voix.

More Posts

Dissonance polyphonique

POLYPHONIE DISSONANTE

(Avertissement : toute ressemblance avec des personnages ou avec des situations existants ou ayant existé ne saurait être… fortuite !)

« Bon, alors ! dit la professeure, qui souhaite intervenir dans le deuxième groupe ?

– GWELLALOUEN ! » lâchent malicieusement les étudiantes du premier groupe.

« Euh ! dit la Gwellalouen en question, ben… En fait, on n’a pas vu grand-chose… Du coup, on n’a rien à dire…

– Quoi ? » s’exclame Inge, une étudiante de son groupe ! Continuer la lecture de Dissonance polyphonique

Jan-Mark Naaijer

Étudiant en M2 de Didactique du Français Langue Étrangère à la Sorbonne Nouvelle ; fortement intéressé par la façon dont la connaissance et la pratique des Arts et de la Littérature peuvent permettre à un apprenant de trouver sa voie/voix.

More Posts

L’étudiante et le (vieux) professeur. Dialoguentretien alterfictif de sourds

L’étudiante et le (vieux) professeur

Un dialoguentretien alterfictif de sourds

Pièce en un acte

 

Avertissement : bien qu’inspirée en partie de faits réels, les personnages et situations décrits dans cette pièce sont purement fictifs.

Lieu : l’action se situe dans l’amphithéâtre d’une université.

Personnages :

Le (vieux) professeur Crapski (le directeur de recherche)

Julianne, l’étudiante

La (jeune) collègue enseignante

Le pote étudiant

Acte 1, scène 1

Un amphithéâtre, le cours est fini, les étudiants sont partis, le professeur Crapski range ses affaires, Julianne, une étudiante, s’approche de lui.

Julianne, l’étudiante

–             M’sieu Crapsky?

Le professeur Crapski

–             Aaah ! Ma p’tite Monique !

–             Euh ! Julianne, monsieur, c’est Julianne…

Continuer la lecture de L’étudiante et le (vieux) professeur. Dialoguentretien alterfictif de sourds

Jan-Mark Naaijer

Étudiant en M2 de Didactique du Français Langue Étrangère à la Sorbonne Nouvelle ; fortement intéressé par la façon dont la connaissance et la pratique des Arts et de la Littérature peuvent permettre à un apprenant de trouver sa voie/voix.

More Posts