« Redonner le goût de lire à l’école »

 

« Redonner le goût de lire à l’école »

En regardant les informations ce matin sur BFM, j’ai été frappée par ce titre, que j’ai souhaité partager avec vous et je m’adresse particulièrement à vous qui êtes parents, vous persistez à ce que vos enfants éprouvent du plaisir à la lecture et souvent lorsque vous les inciter à lire,  leurs réponses sont quasi-systématiques : « non, je n’ai pas le temps, ou encore, je n’aime pas lire ». Alors, je trouve la compagne nationale lancée par le ministre de l’éducation nationale Jean -Michel Blanquer « pour un pays de lecteur » intéressante, utile et très enrichissante. Cette méthode du ministre est pour ma part, un bon procédé pour cultiver la  curiosité des élèves, leur faire découvrir l’univers du livre et de faire de la lecture une véritable transmission culturelle. Pour plus d’informations, je vous invite à visionner le liens ci-dessous.

http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/silence-on-lit-l-operation-qui-redonne-le-gout-de-la-lecture-aux-enfants-991433.html

Sotographie

https://fr.123rf.com/images-libres-de-droits/lecture.html?mediapopup=9437838


TAOUS NADI

MASTER 2 Didactique des langues, spécialité Didactique du français langue étrangère et langues du monde

More Posts

6 réflexions au sujet de « « Redonner le goût de lire à l’école » »

  1. Cette vidéo a beaucoup circulé sur les réseaux sociaux. L’idée est excellente selon moi.
    Je pense que pour passionner un enfant (ou un adulte) à la lecture, il faut qu’il ait eu à un moment donné le bon livre entre les mains. Celui qui n’aime pas la lecture, c’est celui qui n’a pas encore trouver le bon livre.
    Il faut faire lire et découvrir le plus d’ouvrages possibles aux enfants, aux adolescents et aux adultes pour leur donner une chance de s’évader avec la littérature.
    J’avoue avoir un peu de mal avec les lectures au programme dans les collèges et les lycées. Elles m’ont toujours été synonymes de corvées interminables. De ce fait, j’ai peu lu durant ces années, alors qu’aujourd’hui je suis en pleine boulimie livresque grâce à un ouvrage tombé par hasard entre mes mains.

    1. Oui Caroline, je suis d’accord avec toi, un livre choisi suscite toujours un intérêt particulier et on y immerge plus facilement dans sa lecture. Après, je pense qu’il n’y a pas de bon ou mauvais livre, mais c’est plus une question de genre littéraire et d’ailleurs, la métaphore que tu as utilisée est intéressante car au final le rendu de cette « boulimie livresque » est cette richesse culturelle que l’on acquière. Pour moi, je dirais Lire un livre est comme faire un voyage,c’est éprouver un sentiment d’extase à la découverte d’autres horizons culturels, vivre les aventures pleinement et à la fin de ce voyage, c’est ressentir cette légèreté d’être arrivé à bon port et de repartir avec un souffle nouveau et une valise remplie de savoirs.

  2. Effectivement, je suis d’accord sur le fait que la lecture doit être un moment de partage, mais que dire des parents qui ne savent ni lire, ni écrire et pourtant leurs enfants sont de vrai passionnés de lecture et inversement ? C’est une autre problématique sur laquelle il faudrait se pencher. Mais ce que je trouve intéressant dans cette vidéo c’est que même le personnel de l’établissement y compris les enseignants s’organisent pour avoir au moins 15 minutes de temps pour lire.

  3. Je crois que le moyen le plus sûr de faire lire les enfants est de leur montrer un exemple. Si les parents ne lisent pas eux-même, les enfants ne liront pas non plus. En revanche, dans les familles qui lisent, les enfants commencent à lire aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *