entretiens : quelle(s) langue(s)?

Afin de cueillir des données qualitatives, j’ai décidé d’effectuer des entretiens auprès des apprenants (avancé) du français en leur posant des questions semi-ouvertes.
J’ai remarqué que beaucoup d’entretiens au près des apprennent sont faits en français dans la littérature.
Ayant effectués des entretiens en français et dans la langue maternelle des apprenants auparavant avec des objectifs linguistiques précis, j’ai remarqué que les apprenants (avancé) donnaient des réponses plus « exactes » et détaillés quand ils s’exprimaient dans leurs langues maternelles; les apprenants avaient tendance de tourner en rond sans atteindre le point essentiel quand ils s’exprimaient dans la langue en cours d’acquisition.
Je me demande s’il n’était pas mieux de faire passer des entretiens dans la langue maternelle des apprenants afin d’obtenir des réponses plus concrètes.


4 réflexions sur « entretiens : quelle(s) langue(s)? »

  1. Bonsoir, Liu
    Tu as raison, il faut passer pas mal de temps à traduire l’entretien si nous le faisons passer dans la langue maternelle de l’apprenant.
    Merci, Liu
    Bon courage à toi aussi

  2. Bonjour, dans mon mémoire, je n’ai pas fait des entretiens, mais des questionnaires, puisque comme toi, je voudrais savoir leurs pensées et leurs expériences précisément, donc, dans le début du questionnaire, j’ai noté « vous pouvez répondre ce questionnaire en français ou en chinois, comme vous voulez », par ailleurs, mon directement de mémoire m’a proposé également d’ajouter des traductions chinoises après toutes les questions. Effectivement, j’ai reçu beaucoup de réponses intéressantes et variables, mais franchement, le recueil des données et la traduction en français m’occupent aussi beaucoup de force et de temps. Bon courage!

  3. Merci pour ta commentaire, Zoé

    J’aurais dû préciser. Je m’intéresse au vécu et à l’expérience. Tu as raison, si on a le moyen de « suivre » la progression, il est très intéressant de regarder la corrélation entre les deux.

    Merci pour tes questions inspirantes !

  4. Cela ne dépend-il pas de l’objectif de tes entretiens ? Si tu souhaites récolter des informations sur le vécu et l’expérience, c’est vrai que la langue maternelle semble plus précise pour s’exprimer, mais est-ce que tu ne veux pas aussi analyser la progression linguistique des apprenants ? et pourquoi ne pas mélanger les deux ? ou laisser le choix et analyser ce choix ? Je trouve ta question intéressante et je m’aperçois que je n’ai pas eu les moyens, moi, de proposer aux apprenants de s’exprimer dans leur langue maternelle (que je ne parle pas), alors si tu peux le faire, c’est vrai que c’est une sacrée chance ! profites-en si tu as encore le temps ! (ou pour la suite de tes recherches)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.