PHASE PREPARATION: PRESOUTENANCE

Le 20/4/2017, j’ai assisté à la présoutenance d’Ana Laura VEGA UMANA. Sa thèse est intitulée « Vers une compréhension de l’identité professionnelle de l’enseignant en LANSAD :formation, expérience, statut, et sentiment de légitimité » sur le conseil de M.MARTIN. La soutenance est prévue l’année prochaine si tout se passe. La prestation de la doctorante a été salué par le jury. Elle a commencé en introduction par définir la notion d’identité professionnelle. Ensuite, elle a divisé sa présentation en cinq parties: le contexte, le cadre théorique, le modèle Dave, la présentation du corpus, la méthodologie et les difficultés.
La doctorante a fait une présentation de ce grand secteur de l’enseignement supérieur qu’est le LANSAD, des étudiants, des niveaux hétérogènes et des effectifs de plus en plus importants. Elle a présenté des statuts très hétérogènes des enseignants du LANSAD qui sont majoritaorement des non titulaires pour mettre en exergue leur statut précaire d’où le manque de reconnaissance et leur manque de formation qui contrastent avec les attentes «irréalistes de l’institution ». La doctorante a aussi expliqué que leur manque de formation crée un « sentiment partagé d’improvisation », et « un complexe d inferiorité ».
Ana Laura VEGA UMANA s’est beaucoup attardé sur ses deux terrains et les cinq dimensions de l’identité professionnelle (devenir, faire, être, savoir, appartenir) ainsi que son corpus principal. La doctorante s’est appuyé sur des entretiens semi directifs et des questionnaires pour obtenir les commentaires des enseignants. Elle a aussi observé des séances de classe pour analyser les interactions en classe. A la fin, en conclusion, la doctorante a rappelé les objectifs de sa recherche et les perspectives qui consistaient à contribuer à la connaissance des enseignants LANSAD.
La présentation du mémoire ou de la thèse est une chose, répondre aux questions du jury en est une autre. Les questions ont fusé mais la doctorante d’en bien sortie. J’ai compris également que la problématique doit être accompagnée d’un certain nombre d’hypothèses pour structurer et donner un fil conducteur au travail de recherche.
Une question est pourtant restée sans réponse : Faut-il oui ou non expliquer le but de la recherche a ses participants ? Va t elle influencer ou pas les participants ?
J’ai écrit ce petit billet justement pour rappeler à mes amis qu’une bonne préparation des éventuelles questions du jury doit faire partie aussi de notre soutenance.
Des dates de soutenance et de pré-soutenance sont données par M.Martin dans un de ses billets.


MOUSSA YABEH Mohamed

Ex-professeur de français à Djibouti Actuellement inscrit en M2 Didactique (Spéc 1) à l'Université Sorbonne Nouvelle

More Posts

Follow Me:
FacebookFlickr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *