Plan de mémoire provisoire

Problématique: Pourquoi et comment le statut de langue seconde du français a été pris en considération dans la réforme du secondaire en République de Djibouti?
I- INTRODUCTION
1.1- Choix du sujet
1.2- Problématique
1.3- Hypothèses de départ
II- CONTEXTE
2.1- La situation géographique de Djibouti
2-2- Le paysage linguistique
2.3- La politique linguistique du pays
2.4- La politique éducative
2.5-Le système éducatif
2.5.1- Son organisation
2.5.2 Quelques dates importantes

III- LA REFORME DU SECONDAIRE
3.1- Pourquoi cette réforme?
3-2 La commande institutionnelle (loi, circulaires, document-cadre de la réforme)
3.3 L’enseignement du français avant la réforme
3.4 Les nouvelles orientations
3.4.1- La maîtrise de la langue comme nouvel objectif de l’enseignement du français
3.4.2- L’enseignement des outils de la langue
3.4.3- Les compétences communicatives au centre des apprentissages
3.4.4- La revalorisation de l’oral
3.4.5- La réforme et l’enseignement de la littérature
3.4-6 Le travail sur les compétences culturelles
3.4.7- Les compétences méthodologiques
3.4-8 L’enseignement du français jusqu’en Terminale
3.4- Les nouveaux supports didactiques, leur utilisation et les nouveaux exercices et modes d’évaluation

IV- La réforme et la communauté éducative
4.1- Les équipes engagées et leurs productions
4.2- L’accueil de la réforme chez les enseignants
4.2- La réforme et les chefs d’établissement
4.3- La réforme et les parents
V- Les formations dispensées
5.1- Les formations sur les programmes
5.2- Les formations sur les manuels et son utilisation
5.3- Les formations pour les chefs d’établissement sur la gestion
VI- Les résultats escomptés
6.1. L’indépendance éditoriale
6.2. L’amélioration des résultats des élèves
6.3 Une meilleure formation pour intégrer le marché du travail
VII- CONCLUSION

MOUSSA YABEH Mohamed

Ex-professeur de français à Djibouti Actuellement inscrit en M2 Didactique (Spéc 1) à l'Université Sorbonne Nouvelle

More Posts

Follow Me:
FacebookFlickr


2 réflexions sur « Plan de mémoire provisoire »

  1. Merci Mohamed pour ce plan en cours : peut-être un déséquilibre surtout avec cette partie trois trop importante en regard des autres… et puis il y a un 3.4 tout seul entre 3.4.8 et 3.49…

    1. Merci M.Martin pour vos remarques.
      Effectivement, la partie III est plus dense que le reste et crée par là, un certain déséquilibre, mais je crus bon de m’étaler sur ce qui me semble le corps et la partie centrale de mon mémoire; ce qui ne veut pas dire ques les parties sont moins importantes. Au contraire, elles éclairent cette partie III.
      Oui, à la fin, il faudra impérativement équilibrer les parties.

      Merci infiniment
      Mohamed

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.