La phénoménographie ou comment connaitre les différentes manières dont les élèves voient l’objet d’apprentissage.

      La phénoménographie est une approche de recherche qualitative développée dans les années 80 par le psychologue suédois Ference Marton et ses collaborateurs. Très utilisée dans le milieu éducatif, cette approche a pour but de découvrir la manière dont les apprenants voient un contenu spécifique d’apprentissage. (Marton, 1981, 1986, 1988 in Lam 2015 : 334). D’après la phénoménographie l’apprentissage est considéré comme un processus de changement des façons dont les apprenants voient l’objet d’apprentissage. Dans cette perspective l’enseignant doit non seulement transmettre l’objet d’apprentissage aux élèves mais aussi prendre en considération les manières dont ils perçoivent cet objet d’apprentissage. Si celles-ci différent de celle de l’enseignant, il doit les changer de telle sorte que les élèves parviennent à voir l’objet d’une manière similaire à la sienne. Contrairement à d’autres approches, une étude phénoménographique donne comme résultat différentes catégories de descriptions qui toutes reflètent les manières de voir l’objet d’apprentissage des apprenants. En effet, ces catégories ne doivent pas être  prédéterminées mais doivent découler de l’étude même. C’est aux chercheurs de les identifier en examinant les données. C’est ainsi que l’enseignant prend connaissance des différentes manières de percevoir de ses élèves et peut de cette façon créer les activités et le matériel appropriés à l’enseignement de l’objectif concerné, rendant ainsi son enseignement plus efficace (Lam 2015).

         Ho Cheong Lam, professeur et chercheur à l’Université de l’éducation de Hong Kong, propose afin d’améliorer l’enseignement des caractères chinois une approche inspirée de la phénoménographie. Dans un article publié en 2015 et intitulé : « Designing Teaching Based on Learners’ Ways of Seeing the Object of Learning » (Concevoir l’enseignement en fonction des manières de percevoir l’objet d’apprentissage)*, Lam explique qu’il a mené à bien des recherches dans deux types de projets. Le premier afin de connaitre la manière de voir l’objet d’apprentissage des enfants du préscolaire et du primaire de telle sorte que les enseignants puissent créer des activités et du matériel pour l’enseignement des caractères chinois. Le second afin de connaitre la manière dont les enseignants, qui apprennent à enseigner les caractères chinois, voient l’objet d’apprentissage celui-ci  étant : « comment apprendre à enseigner les caractères chinois ».

          Lam convient que l’approche proposée est à la fois une approche de recherche et une approche pédagogique car elle permet de préciser d’une part la façon dont l’enquête doit être faite et d’autre part, la façon dont l’enseignement doit être réalisé. Concernant la recherche, cette approche introduit une manière de comprendre les façons de voir des apprenants. Quant à la pédagogie, elle contribue à la création de diverses approches pour l’enseignement des caractères chinois ainsi qu’à l’élaboration des activités et du matériel pour les enseigner. Le professeur envisage l’utilisation de cette approche dans des recherches ultérieures et pour d’autres objets d’apprentissage. Il tient donc à chacun de nous, futur(e)s enseignant(e)s ou enseignant(e)s des langues et des cultures, de déterminer le choix du contenu qui serait le plus susceptible de devenir « l’objet d’apprentissage » dans une telle démarche !

* ma traduction

Mots clés : phénoménographie, manières de voir, objet d’apprentissage

Références bibliographiques.

Lam Ho Cheong, “Designing Teaching Based on Learners’ Ways of Seeing the Object of Learning”, Electronic Journal of Foreign Language Teaching, 2015, Vol. 12, Suppl. 1, pp. 332–345. http://e-flt.nus.edu.sg/v12s12015/lam.pdf, consulté le 7 octobre 2016.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.