Projet de mémoire La lecture à haute voix en classe du FLE Aux universités soudanaises

Introduction du sujet de mémoire
Le but de l’enseignement d’une langue étrangère est d’apprendre à parler, à écrire, mais aussi à communiquer, Ce qui va permettre aux apprenants d’être en contact avec d’autres cultures et de développer un esprit de tolérance envers l’autre.
La lecture à haute voix en classe du FLE est une activité d’expression au cours des quelles un apprenant ou plus lis un texte (littéraire/poétique/citation…etc) de façon expressive face à un auditaire. Cette activité de lecture à haute voix, contribue au développement des habilités et du goût pour la lecture, elle permet d’approfondir la compréhension des textes à lire. De plus, elle permet d’ouvrir à une dimension culturelle, sociale, émotionnelle de la langue. L’expérience de trois ans de mise en scène au festival du théâtre étudiants, organisé par l’Institut Français de Khartoum m’a donnée l’idée de choisir la lecture à haute voix comme sujet de mémoire.
Cela nous incite à poser la problématique suivante :
Quelles sont les implications et les bénéfices de l’activité de lecture, interprétation de texte théâtral ou non pour l’apprentissage de l’oral en classe du FLE ?
Cette question principale est en relation avec d’autres interrogations auxquelles nous devrions répondre :
– La lecture à haute voix favorise l’expression orale en français ?
La lecture à haute voix, peut être un moyen de motivation pour les apprenants ?
– Les enseignants du FLE accordent-ils une importance a la lecture a haute voix en classe ?
Mots-clés:
Didactique, français langue étrangère (FLE), compétence orale, fluidité, textes lecture expressive, théâtralisation, culture, voix, corporel, mémorisation, confiance compréhension, gestuelle.
Contexte de la recherche :
J’ai trouvé un terrain d’expérimentation à l’université de Khartoum, Faculté de pédagogie, département du français.
1.1 Le public :
• Qui sont les sujets ?
Ce projet adressé au niveau( A2-B2), afin de montrer que le travail de lecture à haute voix a beaucoup d’intérêt tant au niveau débutant qu’au niveau avancé et pour encourager les enseignants du FLE de ne pas hésiter à exploiter des textes littéraires, théâtraux visant la lecture expressive en classe du FLE .
J’ai décidé de réaliser ce projet avec des classes de français de la deuxième, et quatrième année universitaire. Mon choix s’est rapidement porté sur ces classes, car elles me semblent les plus convenables pour l’enquête.
Selon moi, la deuxième et la quatrième année montrent beaucoup d’intérêt pour la langue française, donc réaliser une enquête auprès de ces classes aurait une grande bénéfice pour ce mémoire. En plus, la classe des apprenants ne sont pas nombreux « 20-25 apprenants ».
Evidemment, certains apprenants ont un niveau un peu plus élevé que d’autres, mais dans le cadre de ce mémoire, nous ne pouvons pas évaluer avec exactitude le niveau linguistique de chaque apprenant.
1.2 L’âge et le niveau :
(20-25)apprenants de la deuxième/quatrieme année, la plus part d’eux ont commencé l’apprentissage du français langue étrangère à la fac , donc leur niveau est assez homogène. Cette année, ils suivent des cours qui se situent entre le niveau A2.1 et B2.1du cadre commun de référence.
Tous les sujets ont entre dix-huit et vingt-deux ans.
1.3 Pourquoi La lecture à haute voix en classe du FLE ?
La lecture à voix haute est adressée à un public (en classe de FLE) a des implications corporelles et culturelles(posture,gestuelle,regard).
– phonétiques, psychologiques (en particulier la confiance du prof et celle des apprenants).
-memorielle(memorisation
-mémorielle(mémorisatiodesempansnlus).
En plus, les bénéfices liés à la pratique de la lecture a haute voix sont nombreuses, par exemple : elles permettent de travailler certaines compétences associées à l’apprentissage d’une langue(ex : la production orale : il s’agit de la compétence la plus travaillée, non seulement au niveau de la prononciation, mais aussi concernant l’expression corporelle qui peut utiliser des codes différents de ceux présents dans la langue maternelle des apprenants.
Les objectifs visés :
– Faire acquérir aux apprenants les capacités inscrites en lecture à haute voix(préparation à la lecture expressive, lecture des textes littéraires, dire de mémoire des textes littéraires/ citation célèbre…etc)
– Rendre l’apprenant capable d’articuler, de dire et d’utiliser son corps pour dire.
– Rendre l’apprenant capable d’écouter l’autre.(écouter et se faire écouter).
– Avoir confiance en soi.
 comment mon projet d’études au sein du Master sélectionné de l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 et mes études précédentes peuvent m’ aider à atteindre mes objectifs.
Ma formation de 5ans en langue française à l’Université de Khartoum au Soudan, en plus la formation de Master1 m’ont apporté beaucoup de connaissances théoriques, méthodologiques et pratique dans le domaine de l’enseignement du FLE. Je souhaite donc, poursuivre mes études de Master2 pour pouvoir accéder à un plus haut niveau d’études. Mon désir essentiel est d’approfondir mes connaissances théoriques et pratiques déjà acquises, maitriser les nouvelles techniques et d’apprendre d’autres nouveautés dans le domaine de Didactique du FLE. Je suis très motivée en ce qui concerne le domaine de la Didactique des langues étrangères, particulièrement, la Didactique du Français Langue Etrangère et Seconde. En plus, je m’intéresse aux questions de la didactique du FLE , didactique de l’audiovisuel, didactique de l’oral. De plus, je souhaite enrichir mes connaissances afin d’obtenir une qualité d’enseignement différente pour être plus performante dans le domaine de la Didactique du FLE. En effet, la richesse des formations proposées ainsi que les programmes offerts par l’Université Sorbonne Nouvelle-Paris3 me permettront d’approfondir mes connaissances dans ce domaine de didactique du FLE, en me donnant des basent solides et structurées indispensables à la réussite en Master2 .

Sumaia ELGAMRI

Etudiante de Master2 Didactique du français et langues du monde.

More Posts

Follow Me:
Facebook


2 réflexions sur « Projet de mémoire La lecture à haute voix en classe du FLE Aux universités soudanaises »

  1. Bonjour Sumaia,
    La lecture à haute voix est tellement important dans une classe de FLE. En effet, cela permet de corriger les fautes d’articulation dû à l’effluence de L1, aussi c’est une sorte d’activité orale qui encourage les étudiants à prendre la parole par la suite.

    1. Merci Yousif pour votre commentaire.
      J’ajoute seulement un point à ce que vous venez de dire concernant la prononciation et l’articulation de l’apprennat, en fait je m’intéresse beaucoup au côté psychologique de l’apprenant, en effet à partir d’un langage corporel fait par ce dernier et grâce à l’activité de la lecture expressive à haute voix, ce langage de l’apprenant permet, par des techniques corporelles, d’avoir plus confiance en soi et ce de manière durable, de générer des émotions positives tout en se libérant des émotions négatives et en ressentant un sentiment de bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.