Ivan Jablonka : Comme n’importe quel chercheur, j’ai besoin de sources

Sur le site de USPC, on trouve un beau focus autour du dernier livre d’Ivan Jablonka qui est à notre programme de séminaire. Donc un bel avant-goût avec cet entretien assez court : https://www.univ-paris13.fr/ivan-jablonka-prix-litteraire-monde/

 

Serge Martin

Professeur émérite de littérature contemporaine de langue française DILTEC (EA 2288) et THALIM (UMR 7172), Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 Ecrivain sous le nom de Serge Ritman

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookLinkedInGoogle Plus


Une réflexion sur « Ivan Jablonka : Comme n’importe quel chercheur, j’ai besoin de sources »

  1. J’ai entamé la lecture de la publication de M.Martin avec une idée en tête. « Quel lien peut-on faire entre cette interview et la rédaction de mon mémoire ? »
    Très vite, je note : « Faire de la recherche, c’est associer la preuve à l’écriture […..] La recherche n’est pas une ennuyeuse pêche aux archives qu’on emballe ensuite dans des phrases. Faire de l’histoire, c’est enquêter, comme Hérodote nous l’enseignait il y a vingt-cinq siècles : poser une question, chercher des sources, voyager dans le temps et dans l’espace, démontrer, écrire, transmettre. » ; « Comme n’importe quel chercheur, j’ai besoin de sources. » ; « sensibiliser à la question de la preuve. En ce sens, les sciences sociales (tout ce qu’on appelle en langage universitaire les « LSHS ») enrichissent à la fois le débat démocratique et la connaissance. »
    Je dis « bingo ». Ca me concerne !
    Mais ce qui m’interpelle davantage c’est cette volonté de partir d’un événement singulier pour comprendre et saisir le monde dans lequel nous vivons.
    C’est exactement ce que nous allons faire dans notre mémoire. Nous analyserons un point précis de didactique pour le relier à une façon de penser, de faire : une idéologie plus ou moins dominante.
    Quel billet !
    Merci M. MARTIN.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.