Lettre ouverte aux futurs étudiants de M2 option A recherche.

Chers futurs étudiants,

Les vacances d’été vous séparent d’une nouvelle année universitaire après quoi, vous entamerez votre master 2 et la rédaction de votre mémoire, une étape que vous savez fondamentale mais qui est sans l’ombre d’un doute, déjà redoutée.

Je ne prétends pas vous apporter ici des solutions miracles mais vous trouverez derrière cette modeste lettre une expérience vécue que je vous espère utile !

Dans un souci de transparence, je tiens sans plus attendre à vous dire ceci : cette année sera certainement une année angoissante. C’est encore une étudiante stressée me direz-vous ! Alors, voilà une petite anecdote du premier semestre : un de nos professeurs nous conseilla sur le ton de la plaisanterie, de nous inscrire dans une piscine municipale (plébiscitant les vertus de la natation contre le stress) ! Curieux conseil n’est-ce pas ? Aujourd’hui, avec le recul, nous aurions tous besoin de nous y rendre…

Ceci étant, entrons dans le vif du sujet ! Vous aurez au premier semestre à choisir un sujet et un directeur de recherche en parallèle de la validation de vos séminaires. Prenez le temps nécessaire à la réflexion mais ne tergiversez pas plus qu’il ne faut ! L’important est que vous ayez le noyau de votre sujet, une sorte d’orientation générale qui vous permettra de vous situer globalement dans un champ de recherche. N’hésitez pas alors à contacter un potentiel directeur de recherche (l’objectif étant de le faire le plus tôt possible pour optimiser vos chances).

Après avoir convenu globalement de votre sujet de recherche avec votre encadreur , vous avez encore deux impératifs : d’une part, les dossiers des séminaires qui pourront aussi vous aider à préciser votre sujet, et d’autre part, la rédaction de votre mémoire de recherche. Même si cela peut paraitre tôt,  la majorité de mes camarades de promotion n’en penseront pas moins : travailler sur votre mémoire. Il faut lire et sélectionner des ouvrages et des articles, lister une bibliographie,  vous familiariser avec les normes de présentation, télécharger des mémoires exemples, mettre au point un plan et un titre provisoire, penser sa problématique, ses hypothèses, etc. Autant de choses qui prennent du temps mais qui sont indispensables pour débuter votre rédaction à proprement-dite.

Si vous êtes motivé et organisé, vous compterai parmi les étudiants chanceux qui ont commencé à rédiger leurs mémoires au premier semestre (Je n’en fais malheureusement pas partie d’où cette présente lettre !). Au deuxième semestre (après avoir eu je l’espère d’excellents résultats au premier), vous aurez une montée d’adrénaline qu’il ne faut surtout pas laisser redescendre! En effet, certains parmi vous partis en stage ajouté au fait de ne plus avoir de cours à l’université, peut d’une certaine manière contribuer à vous « déconnecter » des enjeux de cette année. Restez unis ! Aller dans les bibliothèques, aux colloques, aux conférences, au DILTEC, fixez-vous des objectifs avec votre encadreur (exemple, je vous envoie à la fin du mois, mon chapitre 1 et 2, très efficace!), connectez-vous dès que vous pouvez à Arlap et vous sentirez que vous faite partie d’une véritable communauté de chercheurs. Cela vous encouragera car vous verrez que tout le monde partage les mêmes doutes et les mêmes interrogations.

Dernier conseil tout autant subjectif ! A chaque gros coup de blues, lisez Tu seras un homme mon fils de Rudyard kipling, ça devrait vous faire de l’effet !

Avec toute mon amitié!


Une réflexion sur « Lettre ouverte aux futurs étudiants de M2 option A recherche. »

  1. Et de fil en aiguille les mois se voient décroître, les semaines et les jours…et les plans qui tendaient à faire une page par jour se transforment en acrobaties mentales car il faudra réussir à boucler les deux premiers chapitres la pause du midi !

    Merci pour cet éveil de conscience Nora ! Je ne peux qu’approuver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *