Journée d’études : Passages de paroles, paroles de passages

Le 7 octobre 2015, ensoleillé, salle M au 3ème étage à l’Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3, 46 rue Saint-Jacques. La première fois, j’ai assisté à une journée d’études « Littérature(s) : passages de paroles, paroles de passages : Expériences et perspectives en didactique des langues », organisée par l’équipe LAPAD (Littératures sans frontières : approches poétiques, anthropologiques et didactiques) du DILTEC-EA 2288.

Cette journée d’études portait sur la valeur des œuvres littéraires, en tant que passages de paroles et paroles de passages, dans les opérations communicatiques humaines, ainsi que son engagement en didactique des langues.

Dans son grand livre Autrement qu’être ou au-delà de l’essence (1990), Emmanuel Levinas souligne que « […] Positivement, nous dirons que dès lors qu’autrui me regarde, j’en suis responsable, sans même avoir à prendre de responsabilités à son égard ; sa responsabilité m’incombe. C’est une responsabilité qui va au-delà de ce que je fais. D’habitude, on est responsable de ce qu’on fait soi-même. Je dis, dans Autrement qu’être, que la responsabilité est initialement un pour autrui. Cela veut dire que je suis responsable de sa responsabilité même. » Dans ce sens, les passages entre autrui et moi reste primordial dans la relation interpersonnelle. Et très souvent, les passages se réalisent sous forme de parole.

Les paroles sont fondamentales pour toutes les symbolisations. Les paroles littéraires par sa forte puissance énonciative, cognitive, et culturelles favoriseraient davantage les passages de transferts de savoirs. C’est la raison pour laquelle des didacticiens choisissent souvent de s’appuyer sur des œuvres littéraires.

Cette journée a assemblé des doctorants qui ont exposé leurs réflexions et propositions autour de ce sujet d’études. Un témoin, Jérôme Roger, professeur à l’Université Bordeaux 3 et un écrivain, Gérard Noiret sont aussi venus et ont proposé leurs paroles.

 

Bibliographie

Emmanuel Levinas, 1990, Autrement qu’être ou au-delà de l’essence, Paris, Livre de poche, coll. Biblioessais.

 

 

 

 


YAN Xiaodong

Étudiante en Master 2 Didactique du français langue étrangère/seconde et langue du monde à l'Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.