« Bonne journée » en japonais

Il est vrai que l’e-Tandem (le tandem via internet) pourrait créer une occasion pour les apprenants en langues afin de s’approprier des expressions courantes. Cependant il faut être conscient que les enseignements qu’on peut avoir du côté de son partenaire ne sont pas absolus. j’expliquerai  avec un exemple que j’ai eu dans mon projet du mémoire. C’était l’échange entre l’étudiant français (S) et l’étudiant japonais (K) lors de leur première session.

  1. K : ok donc voilà merci beaucoup donc
  2. S : merci c’est trop bien
  3. K : arigatou (avec le geste)
  4. S : doumo arigatou
  5. K : doumo arigatougozaimashita yoi ichiniwo
    ( « bonne journée » en japonais)
  6. S : (rire)
  7. K : bonne journée
  8. S : pardon ?
  9. K : bonne journée
  10. S : bonne journée ?
  11. K : c’est oui c’est « yoi ichinihiwo »
  12. S : yoi ichinichi ah yoi ichinichi ? (avec le ton montant)
  13. K : « wo »
  14. S : pourquoi « yo » ?
  15. K : ah non « wo »
  16. S : ah « wo »
  17. K : c’est pas « yo » comme ça
  18. S : d’accord
  19. K : oui yoi ichinichi wo
  20. S : yoi ichinichiwo
  21. K : c’est bonne journée
  22. S : d’accord
  23. K : ok merci beaucoup au revoir
  24. S : au revoir

K a commencé à remercier pour finir cette session en disant « merci beaucoup » dans son premier tour de parole. Ensuite S réagit avec la parole « merci ». Cette séquence de remerciement enchaîne car K dit « arigatou » qui signifie « merci » en japonais. A la suite de cet énoncé, S dit « domo arigatou » lors de tour de parole 4, qui signifie également « merci ». Pourtant le mot « domo » ajoute le sens de politesse à cet énoncé. La séquence continue encore car dans le tour de parole 5, K dit « domo arigatougozaimashita » qui s’agit de « merci beaucoup » pourtant d’une manière polie. Cette expression pourrait être employé dans un contexte formel. Ces échanges montrent qu’ils augmentent le degré de politesse à travers les séquences. D’ailleurs il est remarquable que la forme plus polie a été produite par le locuteur natif du japonais. Malgré tout, en considérant que cette session a été la première session pour eux, il est possible que la session se soit déroulée dans un contexte formel.

Par contre, il y a quand même l’étrangeté dans cette clôture car K dit dans tour de parole 5, « yoi ichinichiwo » à la suite de cette expression de remerciement. Comme il explique dans cette session il s’agit de « bonne journée » en japonais. Elle est grammaticalement correcte. Cependant il est possible de dire que cette expression vient de la salutation française, « bonne journée ». Car généralement dans la séquence de la clôture dans les interactions entre les interlocuteurs du japonais, on ne dit pas « yoi ichinichiwo ». Il se peut que le fait que K connaît la langue française lui ait fait traduire l’expression française en japonais.

A travers ma recherche, j’ai remarqué qu’il peut avoir un décalage entre le langage qu’on apprend dans les manuels et celui qu’on emploie dans la vie quotidienne. En face de cette réalité, l’e-Tandem contient le potentiel de fournir ce décalage. Les interactions avec son partenaire pourraient donner l’occasion de s’approprier le langage pertinent par rapport au contexte.

Cependant, il est indispensable de prendre conscience que le partenaire n’est pas le modèle absolu en tant qu’utilisateur de la langue cible. Il se peut que le partenaire produise des énoncés avec étrangeté. C’est surtout parce que les interactions de l’e-Tandem montrent une grande tolérance dans la communication. C’est la raison pour laquelle je trouves la place de l’analyse conversationnelle dans ce domine afin d’approfondir l’analyse au niveau de langage dans les langues communiquées dans ce dispositif.


OGAWA Haruna

Etudiante M2 en didactique de FLE/FLS et langues du monde à l'université Sorbonne Nouvelle Paris 3.

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.