Voies pour didactiser « un peu de phonétique » par la voix

Journée d’études : passages de paroles, paroles de passages

Lieu: salle M, 46 rue Saint-Jacques, 75005

Date: Le 7 octobre 2015 9h à 17h

Lors du colloque passages de paroles, paroles de passages, Zhang Nan a proposé une une réflexion sur les usages et l’exploitation de poèmes en classe de FLE en Chine.

Elle se penche sur une rubrique nommée « Un peu de phonétique » rassemblant huit poèmes français dans le manuel Français I largement répandu et utilisé en milieu universitaire, et se demande comment se combine l’enseignement de phonétique avec la poétique.

Zhang Nan examine tout d’abord la situation de l’enseignement de la phonétique du premier semestre de la première année universitaire, car cette rubrique ne se présente qu’au début du manuel destiné à la phase d’apprentissage de prononciation. Selon programme de l’enseignement du français élémentaire, la phonétique fait partie des trois composantes fondamentales. Pour ce faire , elle est plus valorisée dans l’enseignement qui se focalise pourtant sur la correspondance entre les graphèmes et les phonèmes. Et plus, à l’appui du résultat d’un entretien qu’elle a mené auprès de 48 anciens étudiants chinois et trois enseignants expérimentés, elle a confirmé que cette seule partie permettant de sensibiliser les étudiants aux textes littéraires est négligée par les enseignants et les étudiants.

En se basant sur deux textes poétiques, elle propose des pistes pédagogiques. Premièrement, il faut que les enseignantes consacrent le temps pour faire lire ces textes à haute voix. D’ailleurs, les textes littéraires constituent un corpus de repérage qui rassemble les différents graphèmes correspondant à un même phonème alors que les règles de correspondance entre les deux se présentent souvent sous forme de tableau. On passe ainsi à l’enseignement déductif à la démarche inductive. Deuxièmement, l’aspect poétique peut être travaillé à travers la voix. Selon Zhang Nan, donner la voix à un poème, c’est lui donner la vie. L’activité autour de la voix constitue un moment de partage, de communication pour échanger des sentiments et sensations personnels sur les textes et pour vivre une expérience esthétique.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.