Un mémoire de rêve ou un rêve de mémoires

 

paix

 

 

 

 

 

Le mémoire rêvé est sans aucun doute celui qui me permettra de faire partie des femmes et des hommes qui ont apporté quelque chose à l’humanité.

Dans le cadre de ma formation, apporter ma contribution à vulgariser l’accès aux langues et faire du bilinguisme un atout majeur de réussite dans la vie sociale des individus.

En enquêtant dans des milieux socioculturels sensibles je  souhaiterais élucider le malaise des groupes ayant une double culture provenant la plus part du temps d’un bilinguisme imposé et mettre en valeur ceux qui en ont fait une richesse.

Dans le fond le fossé s’est creusé ; les idées se radicalisent de plus en plus quand les cultures divergent et le sujet  de mon mémoire serait pour moi l’occasion d’apporter quelques moyens d’une réconciliation qui si elle ne se prétend pas mondiale serait au moins une valorisation de la double culture.

La double culture reste un équilibre périlleux qui ne met personne à l’abri des critiques de tel ou tel groupe et je voudrais tant écrire pour expliquer qu’au lieu de choisir il faut sans cesse chercher à découvrir l’autre et ouvrir son cœur à la différence.

Un mémoire fédérateur qui se donnerait les moyens d’adoucir l’humanité comme la musique adoucit les mœurs.

Un mémoire de rêve ou un rêve de mémoires qui donnerait toute sa valeur à l’histoire de l’humanité pour rénover l’avenir.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.