Ode à la langue étrangère

Tu t’endormes en moi comme un volcan qui s’endorme mais qui peut s’activer à n’importe quel moment.

Tu existes en moi et tu m’attends  de te découvrir. Une vie ne suffit pas donc je ferai bien mes choix. Mes critères de sélection seront mes besoins en tant qu’individu et en tant que partie d’un tout, de la société. Ou peut-être simplement parce que un jour je serai tombée amoureuse…

Je te choisirai et je construirai de liens affectifs avec toi, l’inconnue qui question de temps deviendras une partie de ma vie, de mon petit monde intérieur. Au début, mon cerveau t’accueilleras  froidement mais si mon cœur en est d’accord tu trouveras ta place, c’est sûr.

Je ferai des erreurs, on aura beaucoup de malentendus surtout au début parce que tu me paraîtras tellement différente de tout ce que sais. Je t’en voudrais d’être si difficile et je m’y focaliserai souvent sur tes points « durs ». D’avoir besoin autant d’attention, autant d’heures d’études. Mais je m’y attacherai  à chaque fois de plus en plus. Je t’associerai à des nouvelles aventures, de nouvelles connaissances, qui sait de nouveaux voyages.

Comme la grossesse je verrai les effets dans mon esprit venir au bout de quelques mois. J’y prendrai soin de bien te connaître et même de cesser les efforts pour faire une pause et profiter de quelques moments de naiveté et d’innocence où la peur de se tromper n’existe pas. Et le plus important je commencerai à t’aimer.

Tu m’accompagneras dans tous les moments de ma vie même quand je serai endormie car tu existes dans mon subconscient. Comme une fleur tu  fleuriras après tant de préoccupations et de soins que je consacrerai pour toi.

Tu m’ouvriras les yeux sur des nouveaux paysages. Tu m’apprendras des choses que jamais personne m’aurait enseigné, tu me mettras en contact directe avec les grands esprits qui ont laisser leur trace sur terre en forme écrite.

Tu éveilleras à chaque fois ma curiosité car il y aura toujours une partie inconnu dans cette relation. Tu seras un mystère pour moi et un trésor éternel à découvrir car tu évolues, tu changes.

Tu seras ma langue fraternelle. Un nouveau membre dans ma famille de langues.

Il y aura de moments où je n’aurai pas le temps pour toi. Il y aura de moments où je penserai que tu me serves plus à rien. Mais tu seras toujours en moi endormie peut-être mais toujours ici en attendant notre prochaine aventure sur le monde de la connaissance !

Merci pour ce voyage que tu m’offriras. Il ne coûtera rien, mais il m’offrira tant. Personne ne pourra te voler ni t’acheter parce que tu es le fruit d’un travail personnel.

Tu te demanderas pourquoi j’ai écris une ode pour toi. Parce que j’aime la Vie. Et toi t’en fais partie. Tu es vivante. Tu vis en moi, tu vis dans d’autres gens, tu vis dans des livres, des chansons, des contes, des prières… Tu es pour moi un héritage de l’humanité. La preuve de son intelligence et de ces capacités intellectuelles.

Tu donnes une nouvelle âme à celui qui s’engage d’être à côté de toi. Tu le fais revivre des choses mais uniquement comme si c’était la première fois.

Tu es unique parce tu es perpétuellement plongée dans l’histoire, la technologie, les phénomènes sociaux, les contacts avec d’autres langues, l’évolution, le changement …

Rien ne te laisse indifférente. Tu es magnifique.

Olga Kourntidou

Titulaire d'une Licence de Russe délivrée par l'Université de Strasbourg, je suis actuellement étudiante en M2 Didactique du FLE/FLS et langues du monde à l'Université de Paris 3- Sorbonne Nouvelle.

More Posts


17 réflexions sur « Ode à la langue étrangère »

  1. C’est merveilleux, Olga !

    Je partage les mêmes joies et les mêmes gratitudes avec toi ! La langue, c’est un amant qu’on aime corps et âme, c’est un bébé qu’on élève avec l’amour pur et l’attention délicate, et de plus, c’est un guide de l’esprit et de la vie qui nous inspire et nous ouvre les yeux de manière si désintéressément ! N’importe combien de caps devant nous à franchir, ne peuvent point empêcher notre amour pour elle !

    1. Je te remercie Ke d’avoir lu mon ode et d’avoir écrit ce commentaire enrichissant! J’aurai pu rassembler tous ces commentaires et en créer une autre ode encore plus grande et majestueuse. Vous décrivez tellement bien et poétiquement cette expérience de vie; l’apprentissage d’une langue!

  2. Ma chère Olga,
    Ton texte est magnifique !
    Il est d’une douceur et d’un goût unique !
    Il sort de ton coeur et du fin fond de ton être et ton lecteur le ressent !
    En témoigne les nombreux commentaires qui n’acclament tous, en somme, qu’une chose : la douce poésie de tes mots, l’ardeur avec laquelle tu prônes l’apprentissage des langues étrangères !
    Je ne pense pas avoir les mots justes pour te féliciter, mais tu as su avoir les mots justes pour motiver ceux et celles qui souvent baissent les bras en court d’apprentissage d’une langue étrangère ! Tu as su faire ce lien intrinsèque entre la langue apprise et notre propre personne ! Comme tu le dis si justement, une nouvelle langue n’est en réalité qu’une nouvelle partie de nous même. Une langue n’existe que par ses locuteurs comme le dit M. Martin, et la langue française se voit si belle par la justesse, la symphonie et la sublimité que tu en fais !
    Merci pour cette voix franche et profonde qui a su retentir si fort dans nos sens !

    1. Merci bien Tasnim! C’est merveilleux qu’on partage tous ces mêmes sentiments.. l’amour et l’émerveillement pour les langues. Sans cela une langue apprise ne se vit pas.

  3. Chère Olga,
    Je ne sais pas quoi te dire sauf un grand MERCI d’avoir écrit cette ode.C’est une des plus belles odes que j’ai jamais lues.Ton poème illustre exactement ce que je ressens pour le français.Tu m’as rappelée pourquoi j’aime les langues et surtout pourquoi j’ai décidé de devenir professeure de langue. Je vais te dire quelque chose ma chère Olga: je ne sais pas si tu es née d’être enseignante ,mais tu es née d’être écrivaine et poétesse.Encore une fois un grand MERCI!

    1. Chère Christina merci d’avoir lu l’ode et un plus grand merci pour tes appréciations et tes douces paroles! Sans la langue française je n’aurais pas eu la chance de te connaître! благодаря Кристина !

  4. Ton texte est formidable Olga !

    Ta manière de décrire la langue m’a beaucoup touché. En effet, une langue est un monde à part entière, une histoire à connaître, une civilisation à apprendre, un peuple à découvrir, une cuisine à goûter, une littérature à lire, un mode à essayer, un paysage à voir et à graver à la mémoire. C’est un amour personnel, unique et précieux. Vive les langues étrangères et les différences qu’elles nous apportent.

    1. Merci chère Amal. Partager le même amour pour les langues est une chose magnifique. Tu as tout à fait raison dans ton commentaire une langue donne tellement d’opportunités!

  5. Chère Olga, ce texte plein de féminité, d’émotion et d’amour m’impressionne. Merci.

  6. Bravo Olga ! c’est vraiment touchant et juste et fort (connaissez-vous la fin du roman-poème de Kateb Yacine qui est une ode à “la gueule du loup” (la langue française) : j’ai pensé à ce texte en vous lisant) et vous terminez ainsi un premier semestre magistralement ! certes, je pourrais en bon professeur de français vous faire des remarques sur les “fautes” mais elles sont belles dans votre texte où vous jouez sur le féminin, tout le féminin que vous trouvez dans votre écriture ! On continue pour le second semestre et un mémoire réussi parce qu’en mouvement d’écriture !

    1. Monsieur Martin votre commentaire est un honneur pour moi parce que vous n’êtes pas seulement un professeur mais également un écrivain donc l’honneur pour moi est double! Je vous remercie. En ce qui concerne l’oeuvre dont vous me parlez je ne la connaissais pas mais je l’ai trouvée sur internet. Il s’agit d’un poème écrit en langue simple je crois que c’est le seul trait commun avec le mien. Kateb Yacine transmet très bien dans ces lignes sa colère, son désir d’exprimer l’injustice.. La question que je me suis posée à la fin de ma lecture c’est peut-on détester une langue ou l’accuser pour n’importe quelle raison? Je ne connais pas la réponse. En ce qui concerne mes fautes je les assumerai car vous les trouvez belles. Vous avez raison elles sont belles parce qu’elles sont la preuve que j’ai toujours des choses à apprendre. Cela ne s’arrête pas même dans nos langues principales il y a toujours des choses qu’on ignore, et on peut toujours se tromper sur certaines points. C’est un point qui m’attire dans les langues, cette flexibilité. Elles sont tolérantes, elles ne visent pas la perfection. J’ai pu transmettre clairement mon message à travers cette ode malgré les erreurs, n’est-elle pas belle cette science, cet art et cette technè qui tolère les fautes? Je tiens aussi à remercier vivement ma camarade Betty parce qu’elle a eu la gentillesse de m’envoyer les corrections de mes fautes. Je les garderai pour mon avancement parce que bien sûr avancer dans une langue est primordial pour son apprentissage.

  7. Quel bel hommage aux langues Olga !
    Avec l’essor des nouvelles technologies et des applications présentes sur nos smartphones (duolingo par exemple), on a même l’opportunité d’en apprendre chez soi et sans dépenser le moindre sous !
    Apprendre de nouvelles langues a toujours été une source d’enrichissement personnel, qui permet d’être confronté à l’altérité. A la langue de l’autre, à la culture de l’autre…
    Je pense comme toi, qu’elles sont le témoignage de l’héritage que les Hommes laissent aux futures générations et que si chaque être humain, se rendait compte de la richesse culturelle que chaque langue apportait à l’humanité, il y en aurait bien moins qui seraient en voie d’extinction.. !

    1. Oui Betty, mais les langues n’existent pas sans les locuteurs, les parleurs, les passeurs : vous ! Merci pour ces belles propositions qui continuent une pensée du langage à la hauteur des enjeux d’aujourd’hui : vous êtes vraiment des étudiant.e.s formidables !

    2. Merci Betty pour ton commentaire. Je suis d’accord avec monsieur Martin, une langue ne peut pas exister sans ses locuteurs, nous les êtres humains. La technologie, l’internet, les manuels etc ce sont juste des outils qui bien sûr facilitent notre vie. D’ailleurs je n’imagine même pas qu’ il y a même pas un siècle comment faisaient les traducteurs ou même les apprenants pour trouver la traduction d’un mot alors que maintenant un clic et on a tout. Mais attention parce que sans le contexte le mot perd sa valeur donc les connaissances du locuteur sont indispensables. Tu vois par exemple tout à l’heure tu as eu la gentillesse de m’envoyer un message personnel en me corrigeant sur quelques fautes dans mon texte et je t’en remercie vivement. Donc étant une locuteur native tu m’as aidé à avancer dans mon apprentissage du français en faisant cet action. Aucune machine aurait fait cela à ta place. Alors que toi tu étais là pour moi quand je t’ai eu besoin sans même que je te le demande. Ton action est le symbole de tous ces gens qui m’ont corrigé et m’ont aidé pendant tout mon apprentissage des langues étrangères et qui le font toujours. Merci encore une fois Betty! Et sur le sujet des langues en voie d’extinction n’hésite pas de jeter un coup d’œil sur mon travail intitulé Musée de l’Homme partie 2 je crois que cela t’intéressera!

      1. Je suis ravie d’avoir pu t’aider Olga, les collègues sont là pour ça !
        Je vais lire ton article sur le musée de l’homme, qui sait, peut-être qu’après j’irai le visiter !

  8. C’est intéressant de lire ton article plein d’émotion à ce moment où on est un peu inondés des articles “sérieuses” dans la vie quotidienne. Cela me rappelle la joie et la satisfaction que le français m’avait apportées et que j’avais presque oubliées, car je trouve que mon français piétine depuis longtemps. Cette passion pour les langues étrangères m’a encouragée, et va encourager sans aucun doute tes futurs élèves.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.