Projet de mémoire : Un regard critique et réflexif sur l’évaluation mise en place dans les épreuves de langue DELF/DALF

Introduction

Le présent projet de recherche est une résultante non seulement de nos expériences personnelles pendant l’apprentissage de la langue française et notre assistanat de langue turque au sein de six lycées français à Strasbourg mais aussi des formations reçues dans le cadre de la Licence Didactique du FLE à l’Université Gazi à Ankara/Turquie et du Master1  Didactique des langues à Paris 3 Sorbonne Nouvelle. Ce projet qui naît de divers constats sur l’évaluation des compétences langagières de l’apprenant, est un point de départ pour une recherche profonde.

I. Définition du sujet

Elaborer des grilles d’évaluation et évaluer les « 4 compétences langagières » de l’apprenant sont les objectifs de chaque enseignant de langue étrangère en général. Plusieurs stratégies, méthodes et techniques sont mises en place par les institutions telles que Conseil de l’Europe, CIEP etc. afin d’évaluer la connaissance langagière de l’apprenant.
Aujourd’hui, l’évaluation faite par l’enseignant en classe de FLE ou par l’examinateur dans une épreuve de langue s’est donc imposée à nous comme le seul indicateur déterminant de la connaissance langagière de l’apprenant. L’appréhension et la compréhension de l’évaluation actuelle nous permettra non seulement de proposer d’autres voies concrètes d’amélioration au terme de notre formation mais aussi d’engager un cadre de recherche qui pourra permettre une réflexion beaucoup plus approfondie sur la place de la notion d’évaluation  dans l’enseignement-apprentissage du FLE.
Résultat d’observations, d’analyses et de réflexions continues menées depuis plusieurs années, le présent projet se veut un regard réflexif, critique et méthodologique sur la place de la notion d’évaluation et dans les épreuves de langue française et dans l’enseignement-apprentissage du français.
L’intérêt que nous manifestons pour le sujet choisi se justifie par une nécessité sentie premièrement à un niveau personnel en tant qu’étudiant de master et acteur direct de l’enseignement-apprentissage du FLE, de poser sans détour les problèmes que l’on observe et rencontre aujourd’hui dans l’évaluation des compétences langagières des apprenants de français. Le constat de l’existence d’un marché de langue-que j’appelle “marché de l’évaluation”- dans lequel l’évaluation est considérée comme l’élément fondamental a titillé notre curiosité que nous désirons orienter vers une mise en question de l’objectivité et le fonctionnement de cet élément en question. Le choix de notre sujet se situe également dans une perspective de recherche de nouvelles stratégies d’évaluation.

II. Problématique et objectifs de recherche

La question que nous nous proposons d’étudier dans le cadre du présent projet de recherche revêt donc un double caractère. En premier lieu un caractère méthodologique.
En effet, avec l’expansion du français aux quatre coins du monde, l’importance attribuée aux diplômes et aux épreuves de langue comme DELF, DALF, TCF etc. a pris une telle dimension que l’on demande aux apprenants de langue française, en toute circonstance, de certifier leurs connaissances langagières afin qu’ils puissent être admis à l’université ou qu’ils puissent être embauchés au sein des entreprises ou des écoles. La nécessité de certification oblige les
enseignants de français à faire une évaluation, donc un jugement, des compétences langagières des apprenants. Dans ce contexte, nos expériences personnelles nous ont permis d’observer comment l’évaluation faite dans les épreuves de langue DELF/DALF peut être arbitraire et loin d’être objective même si on a une seule grille d’évaluation pour assurer l’objectivité du jugement apporté.
Il est vrai que l’évaluation est devenue incontestablement l’une des préoccupations majeures des enseignants de langue. Aujourd’hui, on a créé une image où on ne peut imaginer aucun enseignement au bout duquel on n’évalue pas les connaissances à l’aide des grilles d’évaluation. Mais, en tant qu’acteur principal et responsable de l’évaluation, on doit répondre à ces interrogations : Notre évaluation, est-elle objective?  Comment peut-on évaluer les connaissances de manière plus objective ?  Comment se fait-il que le niveau des apprenants ayant obtenu le meme diplôme de langue n’est pas du tout pareil?
En second lieu, un caractère pédagogique parce qu’il s’agit de l’enseignement-apprentissage, de la transmission des connaissances linguistiques de l’enseignant vers l’apprenant. Sur ce point-là, notre projet de recherche tenterait donc dans la mesure du possible d’apporter des réponses aux questions suivantes:
 Comment rendre l’évaluation plus objective ?  Est-ce qu’on est obligé d’utiliser des grilles d’évaluation dans l’évaluation ?   Quelles approches à mettre en place pour une meilleure évaluation des connaissances apprises ou acquises ?  Peut-on vraiment mesurer et évaluer des connaissances langagières de manière totalement objective ?  Comment accroître la qualité de notre évaluation ? 
Le présent projet se propose de déboucher sur l’élaboration de nouvelles méthodes d’évaluation à mettre en œuvre pour l’amélioration de l’objectivité de cette dernière.
Notre projet de recherche a pour objectif la détermination et l’analyse de l’état actuel des grilles d’évaluation et l’objectivité de ces dernières. Il consistera donc en une étude des grilles et des stratégies d’évaluation dans l’enseignement du FLE afin de déterminer et proposer à chaque niveau si possible, des voies d’amélioration pour le monde d’évaluation en FLE.
Dans cette démarche, les objectifs de notre projet se résument aux points suivants :
 Identifier au niveau de toutes les 4 composantes langagières les failles d’évaluation dans des grilles.    Les analyser en essayant d’en déterminer les causes.  Identifier les types de stratégie d’évaluation dans l’évaluation des compétences langagières de l’apprenant du FLE.  Les analyser en essayant de montrer les points faibles/forts de ces stratégies.  Proposer des stratégies et des grilles d’évaluation à mettre en place  

III. Démarche méthodologique
Pour atteindre ces objectifs, notre recherche démarrera sur la base d’une collecte de références académiques et scientifiques qui se rapportent au sujet de notre recherche. Les interviews, les résultats d’enquête et les données statistiques nous aideront également à approfondir notre sujet de manière plus détaillée. Le présent projet aura d’un côté une partie de recherche qualitative, de l’autre  une partie portera sur une recherche quantitative.
Ces données nous permettront ensuite de faire une analyse de l’état et des enjeux de l’évaluation  dans l’apprentissage des langues et dans les épreuves à partir d’études de cas que nous considérerons comme modèles dans le cadre de notre recherche.

Bibliographie

– Jean Pierre CUQ, Dictionnaire de Didactique du Français, Paris, 2003

– Xavier Roegiers, L’école et l’évaluation

– Le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues : Apprendre, enseigner, évaluer

– Bernard Donnadieu, Michèle Genthon, Michel Vial, Les théories de l’apprentissage, 1998

– Pillonel, M. & Rouiller, J., Faire appel à l’auto-évaluation pour développer l’autonomie de l’apprenant, 2002, Résonances, 7, 28-31. – Louise M. BELAIR, L’évaluation dans l’école, 1999

– Michel VIAL, Se former pour évaluer, se donner une problématique et élaborer des concepts, 2001

– Cardinet, J. , La maîtrise, communication réussie, 1998, Dans Pillonel, M. & Rouiller, J., Faire appel à l’auto-évaluation pour développer l’autonomie de l’apprenant, 2002, Résonances, 7, 28-31.

– Gérard SCALLON, L’Evaluation formative, 2000

– Beacco J.-C. L’approche par compétences dans l’enseignement des langues. Paris, 2007

– Didier. Daunay & Reuter (dir.). Repères n° 31. L’évaluation en didactique du français : résurgence d’une problématique, 2005

– Huver E. & Springer. L’évaluation en langues. Paris : Didier, 2011

– Christian PUREN, Relations entre activités d’évaluation, activités d’apprentissage et d’usage : un chantier à reprendre en didactique des langues, 2006
– Claire BOURGUIGNON, L’évaluation de  la compétence en langue et le CECR, 2010

– CIEP, Rapport d’activité 2014

-Charles HADJI, Faut-il avoir peur de l’évaluation ?, De Boeck, 2012
-Louis-Jean Calvet, Le marché aux langues, Plon, 2002
-Emmanuelle Huver, Claude Springer, L’évaluation en langues, Didier, 2001
-Gérard Scallon, L’évaluation des apprentissages dans une approche par compétences, De Boeck, 2004

Alper ASLAN

Titulaire d'une Licence en Didactique du FLE et un Master Didactique des langues, Spécialité 1 Recherche DFLE/S et langues du monde à Paris 3 Sorbonne Nouvelle.. Actuellement doctorant en Sociolinguistique et DFLE.

More Posts


Une réflexion sur « Projet de mémoire : Un regard critique et réflexif sur l’évaluation mise en place dans les épreuves de langue DELF/DALF »

  1. Ton projet de recherche est très intéressant. J’aimerais bien voir les résultats de tes démarches. En ce qui me concerne, j’ai beaucoup pensé à la question de l’évaluation et à son utilité en classe de langue.

    J’ai passé, personnellement, des tests d’évaluation tels que le DALF, TCF en français et TOEFL et IELTS en anglais (entre autres). J’ai suivi également une formation d’habilitation examinateur-correcteur du DELF A1, A2. Je peux constater que j’ai toujours du mal à savoir si ces tests ont atteint leurs objectifs.

    Je m’interroge également sur l’élément le marché commercial des tests ! Il faut admettre que ces tests apportent beaucoup d’argent aux pays en question. Donc, est-ce uniquement pour savoir le niveau des étudiants que ces tests existent ?

    En outre, d’autres facteurs jouent dans la détermination de la note ! La facteur psychologique d’évalué, la facteur de temps destinée à chaque question. Donc, ce n’est pas tout simplement une évaluation des connaissances de la personne.

    Il est difficile d’imaginer qu’on passe d’une classe à une autre ou d’un niveau de langue à un autre sans être évalué, mais pour moi, l’évaluation angoisse les apprenants et ne leur permet plus d’avoir le plaisir dans l’apprentissage.

    Très bonne rédaction à ta recherche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.