Elle sait

Elle, c’est Jeanne. Elle doit rendre son mémoire en juin.

Elle a plein d’idées, Jeanne. Elle les a notées un petit peu partout dans des carnets…

Mais voilà, il va falloir qu’elle assemble tout ça et elle ne sait pas par où commencer Jeanne. Il y a ces vidéos et ces entretiens qu’il faut qu’elle retranscrive… Si seulement elle pouvait les graver sur CD. Il faudrait qu’elle demande à Loïc. Il est bon en informatique, lui. Il pourra sûrement trouver un système qui permettrait qu’en cliquant dessus, on tombe directement sur l’extrait concerné. Ce serait bien ça. Plus besoin de retranscription. Et en plus ce serait innovant.

Par contre, il faudrait qu’ « Ils » acceptent de corriger une version numérique. Une version numérique. Oui bien sûr ! Ce serait pratique. Plus la peine d’aller à Alpha Copie pour en commander cinq exemplaires. Et en plus cela ferait des économies de papier. Qui dit économie de papier dit préservation des forêts dit aussi diminution des gaz à effet de serre. Gaz à effet de serre, ce n’est pas ce dont ils ont parlé à la Coop 21 ?

Revenons à Jeanne. Il lui reste encore à écrire. Et pour écrire il lui faut mettre de l’ordre. Il y a bien des robots qui font le ménage. Il y aurait bien un petit logiciel qui, grâce à des mots-clés, pourrait l’aider à classer ses idées et trouver un plan. Si tout ce qu’elle a écrit un peu partout pouvait par magie entrer dans l’ordre ? Loïc. Celui qui est bon en informatique. Il va sûrement pouvoir lui trouver ce genre de logiciel.

Que lui reste-il donc à faire ?

Les retranscriptions. Réglées. Les photocopies. Aussi. Le plan et les parties ? Pratiquement terminés. Elle n’a plus qu’à réécrire l’ensemble pour lui donner une cohérence et corriger les fautes d’orthographe. Concernant ce dernier point, il doit sûrement exister des correcteurs orthographiques plus performants que celui qu’elle a dans son Word 6.0. Loïc, toujours le même… Il va falloir qu’elle lui en paye des restos à Loïc ou qu’elle lui prépare de bons petits plats car Loïc a deux marottes dans sa vie. Vous l’avez deviné ? L’informatique et la bouffe… la bonne. Bizarre d’ailleurs pour un informaticien.

Pour la réécriture, elle pourrait demander à son amie Lucette, elle en a fait son métier, mais ce n’est pas son genre à Jeanne. Elle a un code d’honneur. Elle tient à l’écrire elle-même, ce mémoire. Et puis c’est de toute façon interdit. S’« Ils » s’en aperçoivent, adieu correcteur, plan tout fait, photocopie et retranscription. Adieu Master 2 !

Marie-Christine Nguyen

Etudiante en Master 2 Recherche Didactique du français langue étrangère/seconde et langues du monde

More Posts


5 réflexions sur « Elle sait »

  1. L’errata
    Ligne 7, au lieu de « aucun outil n’est pas  » lire
    « aucun outil n’est  »
    C’est ça le rôle de la relecture et le rôle de l’errata aussi.

  2. Je suis tout à fait d’accord avec la réduction des gaz à effet de serre!
    Et concernant un logiciel de correction orthographique et grammaticale, je te propose Ginger. Jette un œil sur ce lien:
    http://www.gingersoftware.com/
    c’est plus développé que celui dans Word. Mais tu sais qu’aucun outil n’est pas tout à fait parfait,ça aide mais ça ne suffit pas. La relecture aide beaucoup à trouver des fautes et des lacunes.
    Bon courage Marie-Christine.

    1. Merci Fatemeh, il est intéressant de connaître le logiciel Ginger. En tant qu’étudiante étrangère, Je crois que cela peut m’aider pour la rédaction de mes futurs dossiers, y compris le mémoire.

      1. Je tiens également à remercier Fatemeh pour ce logiciel que je ne connaissais pas, qui peut aussi être d’une précieuse aide pour les natifs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.