le français dans l’enseignement supérieur russe

Le français dans l’enseignement supérieur russe

Le français est enseigné comme première, deuxième voire comme troisième langue étrangère dans les établissements d’enseignement supérieur russes. Les étudiants de français première langue (plusieurs milliers en Russie) se destinent principalement à des carrières de professeurs de français et d’interprètes. Dans toutes les universités du pays le français est enseigné dans les départements de la philologie étrangère et la linguistique, de l’interpretariat et de la traduction, des études régionales, des études orientales, des relations internationales, de l’économie internationale, du journalisme international, du service socio-culturel et du tourisme, de la gestion, du marketing, des sciences politiques, de la sociologie et de la philosophie.
Le Français comme deuxième langue étrangère à l’université est très souvent un choix à visée professionnelle: français du tourisme, de la banque, de l’assurance, des services et de l’industrie. Beaucoup d’étudiants choisissent le français pour accéder à une formation universitaire complémentaire en France.
En 2003 l’Ambassade de France soutient la Création d’un réseau d’universités partenaires pour favoriser l’enseignement du français. Le but de cette démarche est de renforcer la promotion du français dans les universités russes qui ont l’intention de mettre en oeuvre des accords de coopération avec la France. Dans le cadre de ce projet, un très large réseau de Centres de ressources en langue française a ainsi vu le jour.
Ces centres qui ont pour objectif de diriger des sessions des examens pour les diplômes de FLE (DALF, TCF) et de spécialité (CCIP), coopérer avec Campus France sur les études en France , etc rencontrent un grand succès et en 2009 176 universités russes s’intégrent à ce réseau.
La Coopération des établissements d’enseignement supérieur russes avec ceux de la France dans le cadre d’un accord conclu entre des universités russes et françaises à favorisé à la création des Cursus universitaires franco-russes. ces cursus sont mis en place dans les universités russes qui sont en partenariat avec un établissement d’enseignement supérieur en France.
Le cursus prévoit au moins la présence d’un des deux points fondamentaux: l’enseignement en langue française ou la délivrance d’un diplôme français. Il existe 43 de ces cursus à ce jour en Russie dans les domaines de droit, d’économie, d’ingénierie, de médecine, des relations internationales et d’interpretariat. Quelques exemples du cursus franco-russe :
1) Double Master « Top Industrial Managers for Europe » (Université technologique Bauman de Moscou, Université de radio électronique et d’automatisme de Moscou / Ecoles Centrales)
2) Master « Intégration européenne et dévéloppement mondal » (Université de l’Amitié populaire de Russie / Institut d’Etudes Politiques de Bordeaux)
3 ) Licence et Master en Economie et Management (FINEC St Petersbourg / Université Grenoble 2, Université Paris Dauphine)
3) Internat en spécialités médicales (Hôpital de Grenoble / Université médicale d’Irkoutsk)
4) Internat en spécialités médicales (Hôpital de Grenoble / Université médicale d’Omsk)
5) Double Diplôme en Management du pétrole (Université Gubkin de Moscou / Institut français du pétrole)
6) Master en Finances (FINEC St Petersbourg / Université Paris Dauphine)
7) Diplôme de l’Université des traducteurs (Université linguistique d’Etat d’Irkutsk / Université de Strasbourg II)

Dans l’enseignement supérieur russe il n’y pas de filière intégralement en français, à l’exception des Collèges Universitaires français à Moscou et à Saint-Pétersbourg. Il existe certains programmes où une partie des cours est menée en français, comme la licence en économie-gestion de l’Université d’Economie de Saint-Pétersbourg, en partenariat avec l’Université Pierre Mendès France. Toutefois, comme l’écrit Jacques Attali dans le rapport à François HOLLANDE en 2014 l’université « a fermé sa filière francophone pour n’ouvrir que la filière anglophone, faute de candidats ».



Citer ce billet
Gulzhana Salimgereeva (2015, 22 juin). le français dans l’enseignement supérieur russe. art, langage, apprentissage. Consulté le 28 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/cy2s

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.