Les images mentales et la pédagogie différenciée

 

Après avoir lu le livre de Przesmycki « la pédagogie différenciée » un sujet m’a frappée sur les images mentales des apprenants. Selon l’auteur l’attention, l’imagination, la mémorisation, la compréhension et la restitution, processus indispensables à l’acquisition d’un apprentissage, sont des gestes mentaux qui se réalisent sous forme d’images mentales : elles consistent en évocations des informations à intégrer, pouvant se prolonger par des activités verbo et/ou scripto-motrices.

Les images mentales naissent des perceptions de nos sens, ils existent plusieurs images mentales mais les plus utilisées sont les visuelles nées de la vision et les auditives nées de l’audition. Selon l’auteur, gérer une image mentale visuelle consiste à revoir dans sa tête la donnée à apprendre, à comprendre et à restituer. Gérer l’image mentale auditive consiste à redire dans sa tête cette donnée.

Pourquoi j’évoque ce sujet ? Car il faut prendre en compte les différentes stratégies de l’apprentissage pour réaliser au mieux son cours. Par exemple, un enseignant qui écrit une phrase et dit « vous voyez que… » cela lui semble évident mais pour l’apprenant auditif il y aura des problèmes, il voit les mots c’est sûr mais il ne les évoque pas visuellement. Si en revanche l’enseignant dit à voix haute ce qu’il écrit au tableau et verbalise, l’apprenant auditif pourra se répéter ses mots et comprendre car il pourra passer par son image mentale auditive pour traiter et intégrer les données nouvelles.

Ce sont vraiment des choses simples mais elles ne viennent pas à l’idée dès le départ. Et pour la réalisation de la pédagogie différenciée au mieux , il serait préférable de prendre en compte toute ces petites choses qui sont en réalité très importantes pour ne pas creuser des écarts entre les apprenants en ce qui concerne leur apprentissage.


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.