Journées des dictionnaires

 

Dans le cadre de la semaine de la langue française et de la francophonie, la journée des dictionnaires s’est tenue les 19-20 mars 2015 à l’Alliance Française de Paris et à l’Assemblée Nationale. Il a été question des différentes sortes de dictionnaire et de leur apparition tout au long de l’histoire de la France, du dictionnaire Trésor de la langue française en 1539 au dictionnaire numérique.

Au 17e siècle sont apparus plusieurs dictionnaires comme celui de l’Académie Française, le dictionnaire des Arts et des langues, les dictionnaires de droit et de médecine. Ensuite et plus récemment ont été crées d’autres dictionnaires comme le dictionnaire du FLE, le dictionnaire du français contemporain, le dictionnaire culturel, historique et pour finir Wiktionnaire. En 1960-1970 c’était l’apparition de deux grands dictionnaires comme Le Larousse et Le Robert et puis d’autres dictionnaires comme celui de l’humour, de la musique etc…

L’utilisation du dictionnaire est variée, par exemple au collège on l’utilise pour la grammaire, l’orthographe et le lexique, le dictionnaire est considéré comme outil de travail. Pour le programme de l’école élémentaire, il est utilisé régulièrement, les compétences attendues en fin du CM2 sont de savoir utiliser le dictionnaire papier ou numérique.

Il a été question aussi dans cette journée des abécédaires qui font apprendre l’alphabet, il existe différentes sortes en papier ou en bois pour apprendre la lecture alors que l’abécédaire de l’ancien régime était imprimé à l’encre noire. On trouve aussi des abécédaires illustrés. L’âge d’or des abécédaires se situe entre 1885 à 1914 car en 1881, dans les écoles élémentaires, il a été question de la pédagogie de l’image et de son utilisation en classe. Avec l’avancé dans le temps il y eut une rupture entre la maison et l’école et l’utilisation des abécédaires. Maintenant l’abécédaire est offert pour les enfants à leur anniversaire par leurs familles.

Et enfin il a été question de projet collaborateur de dictionnaire, Wiktionnaire en est un exemple. Lucas Lévêque qui est l’administrateur de Wiktionnaire a donné quelques informations sur cet outil numérique, en disant que c’est un dictionnaire francophone qui utilise 171 langues de description. Dans l’administration de ce dictionnaire, on respecte le droit d’auteur et le travail des autres, il y a une page de discussion. Le français régional est insuffisamment représenté dans ce dictionnaire mais on peut trouver d’anciens mots.


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.