La littérature maghrébine comme approche de la compétence interculturelle

Dans le contexte actuel de l’apprentissage/enseignement des langues et plus particulièrement en ce qui concerne le FLE,la compétence interculturelle est devenue une des priorités. De fait, le champ de l’inter¬culturalité pose la question du dialogue des cultures, des civilisations et par la même occasion celle des rapports que doivent entretenir les groupes humains. Aussi, l’interculturalité représente une chance et une richesse lorsqu’elle est vécue comme une amorce de dialogue et d’échanges entre les différentes communautés.

Toutefois, malgré l’importance accordée à cette compétence nous constatons dans le cas de l’Algérie, que les manuels de langue française, les dispositifs méthodologiques et les guides pédagogiques destinés aux enseignants algériens, font très peu de référence à la littérature, aux textes littéraires,et aux extraits poétiques et romanesques d’expression française.
Partant du principe que l’interculturalité s’inscrit dans une dynamique interactionnelle, il est indéniable que la littérature et plus particulièrement la littérature francophone peut être envisagée comme un dialogue des cultures qui permettrait une régulation multiculturelle. Mais, force est de constater aujourd’hui que dans certains pays, comme dans le cas de notre terrain d’étude, les moyens qui servent à la connaissance de l’Autre sont occultés. De ce fait, le danger est que la négation de l’autre continue à distiller des stéréotypes qui créent la peur de la différence, et nourrit la suspicion qui favorise le repli communautaire.
La littérature maghrébine d’expression française a souvent été perçue comme un espace d’exploration de la pluralité et des métissages des cultures. C’est un espace par conséquent des plus favorable à la réalisation de la dynamique interactionnelle et le champ de l’étude du concept de l’interculturalité et du traitement de l’altérité. De par les inventivités langagières, les intertextualités, les jeux des résonances, les assonances et les consonances qu’elle renferme, la littérature francophone maghrébine est à la fois le lieu où se confrontent et se définissent les cultures. Le lieu de l’émergence de l’Autre, le lieu de l’immersion et de la transcendance. La littérature francophone est sans conteste un champ infini de métissage, de l’hybridation, de l’acculturation, de l’entre-langue, mais c’est aussi un espace sans conteste d’une nouvelle altérité linguistique, reflet d’une identité plurielle.
Dans les écrits des auteurs algériens d’expression française à l’instar de ceux d’Assia Djebar cohabitent différentes langues, et de ce fait,la langue française qui à priori apparaît comme unilingue est de fait un matériau indéniable de plurilingue. C’est le champ idéal pour connaître et comprendre une autre culture, étant donné le croisement entre les langues et les cultures qui s’y produisent.

Dans mon mémoire j’envisage d’explorer la part de l’Autre, le moi différent dans la langue de l’autre. Mon mémoire s’interrogera sur la place de la littérature francophone dans la question de l’interculturalité, car on se heurte forcément à cette question en abordant le sujet de la littérature et du texte littéraire lors de l’enseignement de la langue étrangère. Et cette question n’en sera que plus cruciale lorsqu’il s’agit de la littérature francophone. Dans mon analyse j’aborderai l’importance de la littérature comme espace d’émergence de l’Autre comme j’analyserai en quoi la littérature et plus particulièrement la littérature dite francophone est un espace privilégié où se déploie l’interculturalité comme mise en commun des expériences qui cherchent à répondre à la question du comment vivre ensemble tout en sachant que les hommes sont différents.

Mots-clés : compétence interculturelle – identité – altérité – interlangue- entre-les-langues.

ABDALLAH-PRETCEILLE, M., La littérature comme espace d’apprentissage de l’altérité et du divers, Synergies Brésil N° 2, 2010.
BESSE, Henri, Cultiver une identité plurielle. In : Le Français dans le monde, n°254, janvier 1993, p. 42-48.
DJEBAR, A., Ces voix qui m’assiègent…en marge de ma francophonie, Presses de l’université de Montréal, 1999.
GAUVIN, Lise, Introduction. D’une langue l’autre. La surconscience linguistique de l’écrivain francophone, Gauvin, Lise : L’Écrivain francophone à la croisée des langues. Entretiens. Paris : Editions Karthala, 1997.

PUREN, Christian, BARTOCCHINI, Paola – CONSTANZO, Edvige, Se former en didactique des langues, Paris : Ellipses, 1998, 206 p.

ZARATE, Geneviève, Enseigner une culture étrangère, Paris : Hachette, 1986, 159 p.
ZARATE, Geneviève, Représentation de l’étranger et didactique des langues, Paris : Didier, 1995, 128 p.


2 réflexions sur « La littérature maghrébine comme approche de la compétence interculturelle »

  1. En effet,il serait très ambitieux de ma part de prétendre approcher la notion d’inter-culturalité à travers toute la littérature maghrébine d’expression française.
    Mon étude portera plus particulièrement sur une auteure algérienne, à savoir la romancière Assia Djebar, dont les écrits ont été définis comme un dialogue des cultures. Assia Djebar, à mon avis a su,mieux que tout autre auteur algérien d’expression française,révéler dans son espace littéraire l’émergence de l’Autre, son pouvoir d’immersion et de transcendance.
    Dans l’œuvre que j’envisage d’analyser “L’amour,la fantasia”, Assia Djebar construit une nouvelle altérité linguistique,reflet d’une identité plurielle qu’elle donne à voir au lecteur. Par conséquent, ses écrits sont des documents indéniables lors de l’enseignement/apprentissage du fle, en Algérie, lorsque la visée est de permettre la compréhension, l’échange et le métissage entre les cultures.
    C’est sur cette nouvelle altérité linguistique que j’aimerais travailler. Mon projet est d’analyser les moyens d’écriture mis en œuvre par l’auteure pour dévoiler la dynamique interactionnelle dont est imprégné son roman.
    Par ailleurs, il est certain que je ne m’engagerai dans l’approche de la notion de “culture” qu’après une sérieuse et profonde documentation.

  2. tout d’abord, “mem 10” reste une énigme pour les lecteurs de ce carnet, merci de l’éclairer en remplissant votre profil… ensuite, je trouve très intéressant votre sujet mais il me semble très très vaste: ne faudrait-il pas cerner un auteur, une oeuvre, des (voire une seule) lectures précises, des situations pédagogiques concrètes sans lâcher bien évidemment votre problématique forcément ambitieuse.
    et puis sur la question “culture”, il faudrait interroger cette notion avec l’ouvrage récent de Jean-Loup Amselle que je vous conseille (beaucoup de document sautoir de cet ouvrage à cette page) : http://www.editions-lignes.com/L-ETHNICISATION-DE-LA-FRANCE.html

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.