Questions professionnelles potentielles à propos des intervenants musicaux à l’école

Afin de mieux cerner mon sujet et de trouver une ébauche de plan, je vais classer en plusieurs parties les questions que je me suis posées lors de mon premier billet, les reformuler et les compléter.

Questions du premier billet :
Quels sont les bienfaits de la musique sur les élèves ?
Les cours de musique dispensés à l’IUFM sont-ils suffisants ?
Quelles sont les compétences du musicien intervenant ?
La collaboration est-elle difficile entre le DUMISTE et le professeur ? Quelle est l’importance de la participation du professeur durant la séance musicale où le DUMISTE est présent ?
.
Introduction :
-De quelle façon la musique a-t-elle fait son entrée à l’école ?
-Quelle est la formation du musicien intervenant ?
-Quelles sont les compétences exigées du musicien intervenant ?
-Quel sont les différents aspects de ce métier ?
-Le DUMISTE doit-il être musicien ? Pédagogue ? Acteur du développement culturel ?

I- Le DUMISTE et les élèves :
-Qu’apporte la musique aux élèves ?
-La musique a-t-elle un impact sur la socialisation des enfants ?
-La musique est-elle un atout pour développer la mémoire ?
-A-t-elle un impact sur le niveau scolaire des élèves ?
-Peut-on parler d’interdisciplinarité lors des séances du DUMISTE ?
– Quels avantages les élèves retirent-ils de l’intervention du musicien ?

II-Le DUMISTE et les professeurs :
-Faut-il obligatoirement la présence d’un musicien professionnel pour enseigner la musique ?
-Comment définir les rôles du professeur et du DUMISTE durant la séance ?
-Qui se charge de définir ces rôles ?
– Le professeur doit-il animer/organiser/nourrir/participer pendant la séance du DUMISTE ?
-L’intervenant attend-t-il un comportement particulier de la part du professeur pendant sa séance ?
-Le professeur doit-il continuer seul la séance commencée par l’intervenant ?
-Pourquoi le professeur fait-il venir un professionnel pour la musique ?


Une réflexion sur « Questions professionnelles potentielles à propos des intervenants musicaux à l’école »

  1. Claire,

    Pour mon projet de TER je travaille sur l’intérêt et la place des arts visuels (et de la sortie muséale) à l’école.
    L’éducation artistique passe par les arts visuels mais peut également être associée à l’éducation musicale et ce à juste titre car la musique est un art et fait partie intégrante de l’éducation culturelle.

    Ton projet m’intéresse non seulement par rapport au mien qui intègre également la notion “d’éducation artistique” mais aussi à titre personnel puisque j’ai pratiqué le piano de nombreuses années.

    Toutefois je m’interroge sur ton plan. En effet, il soulève d’intéressantes et réelles problématiques, mais je me dis, et peut-être à tort, qu’il est difficile de séparer en deux parties distinctes “les élèves” des “professeurs” car les uns induisent forcément les autres et vice versa. Par exemple, si tu parles d’interdisciplinarité dans la première partie, il est difficile de ne pas mentionner le professeur. De même, si tu évoques le comportement du professeur pendant la séance, difficile de ne pas évoquer les élèves, qui sont le public de celui-ci car un comportement en général ne peut être jugé et justifié que parce qu’il a un public.

    En tant que lectrice de ton TER, je m’attendrais peut-être plus à une partie évoquant l’historique de la relation école/musique et école/intervenants, la place, l’intérêt et les enjeux d’une éducation musicale (questions de ton intro et certaines questions de tes parties I et II), puis de voir comment l’on peut construire une séquence en musique avec les élèves et un intervenant à travers des exemples concrets d'”enquêtes” que tu aurais effectuées, la place qu’occupent enseignant, intervenant, élèves, etc.

    Encore une fois ce n’est que mon avis!

    Bon courage pour la suite,

    Amandine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.