Projet de Mémoire

   Comme je l’ai énoncé auparavant, mon TER portait sur les illustrations d’albums de jeunesse comme un chemin  possible vers une accession à l’art pictural. Trop vaste et pas assez précis, ce sujet est recadré pour mon projet de mémoire de cette année de Master 2. J’avais déjà évoqué l’étude du travail d’Anthony Browne mais sans l’avoir effectivement approfondi. Cette année, cet auteur/illustrateur anglais sera à la base de mon travail de recherche.  Ma question initiale est celle-ci : « Les illustrations de certains albums de jeunesse peuvent-elles être considérées comme des tableaux d’art ? » Elle devra permettre d’émettre des éléments de réponse à la question du sujet lui-même, à savoir « Est-ce que certaines illustrations d’albums de jeunesse permettent de faire l’expérience de l’art et dans ce cas, comment s’y prennent-elles ? » L’exemple d’Anthony Browne cible ce sujet sur le courant surréaliste, sur l’onirisme, sur des tableaux célèbres mais détournés. Ses travaux sont-ils réalisés dans le but que ses lecteurs apprennent, comprennent le courant surréaliste en particulier?

Pour répondre à la question qui constituera le premier axe d’analyse sur les illustrations en tant que possible productions artistiques, j’étudierai les illustrations en tant que telles, et en lien avec leur texte, dans au moins deux albums d’Anthony Browne. Le premier album, déjà concerné dans mon TER est Tout change, paru en 2004. Le second n’est pas encore défini car il sera certainement le support d’un autre questionnement, tourné vers le plagia de tableaux de peintres (dans ce cas, Les tableaux de Marcel de 2000 du même auteur, fera sans doute un bon objet d’étude pour poursuivre dans le raisonnement général). Tous ces raisonnements et questions seront, dans la mesure du possible, expérimentés auprès d’enfants et élèves assez jeunes pour plus de disparités entre leurs connaissances.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.