Un nouveau numéro de la revue Strenae

4 | 2012

La culture matérielle de l’enfance :

un nouvel horizon de recherche

 

Sous la direction de Annie Renonciat et Michel Manson
Tout le numéro est accessible à cette adresse:

strenae.:.org/600

 

Ci-dessous, le début d ela présentaiton de ce nouveau numéro de la revue:

Ce numéro de Strenae, consacré aux objets culturels de l’enfance, offre un ensemble de contributions organisé autour de la notion de « culture matérielle ». Les deux responsables de ce numéro sont bien conscients des difficultés et des débats que cette notion peut susciter2. La première difficulté procède de sa formulation ambiguë et imprécise qui donne à penser que la matérialité constitue la culture en son essence, alors qu’elle ne recouvre que l’une de ses dimensions. Cette ambiguïté devient d’autant plus gênante appliquée à la culture de l’enfance, laquelle est tout particulièrement chargée de représentations.

2C’est pourquoi, si l’expression était plus élégante, l’on donnerait volontiers comme titre à ce numéro : « matérialités de la culture d’enfance ». Cette nouvelle formulation aurait pour avantage de souligner que les discours, œuvres et représentations élaborés pour les enfants et/ou adoptés par eux, passent par des supports et des objets relevant de circuits commerciaux et sociaux, techniques et éditoriaux, qui les véhiculent, en conditionnent la portée et l’efficacité, les nuancent et les infléchissent. Elle soulignerait de même que les objets de l’enfant – jeux, jouets, images, mobilier – ne sont intelligibles qu’inscrits dans des univers socio-historiques, porteurs de discours sur l’enfance qu’ils matérialisent. Cet intitulé inviterait aussi à méditer sur un aspect négligé de ces objets : la dimension culturelle – et pas seulement technique – des matériaux dont ils sont fabriqués, qui touchent si fortement la sensibilité tactile de la jeunesse : livres en tissu ou en carton, meubles en osier, jouets de bois, de fer et de plastique, ours en peluche, sols en linoleum, etc., autant de matériaux en rapport avec les idées qu’une société se fait de l’enfance.

3Cependant, c’est le terme de « culture matérielle » qui semble aujourd’hui pertinent pour nombre d’historiens et de sociologues. Et la diversité des approches des contributeurs de ce numéro prouve son pouvoir à mobiliser et rassembler autour des objets de l’enfance des spécialistes issus de disciplines différentes. Il est donc utile d’en préciser la genèse, d’en explorer quelques territoires et de faire apparaître des outils d’analyse permettant d’appréhender de façon nouvelle cette « culture matérielle de l’enfance ».

Serge Martin

Professeur émérite de littérature contemporaine de langue française DILTEC (EA 2288) et THALIM (UMR 7172), Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 Ecrivain sous le nom de Serge Ritman

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookLinkedInGoogle Plus


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.