« Atlas » de Gerardt Richter

Zeitungs- & Albumfotos
Images de presse et photos d’album
1962
51.7 cm x 66.7 cm
Planche d’Atlas: 5

Atlas de Gerardt Richter, Janvier 2007, Thames & Hudson Gb

Gerardt Richter est un artiste plasticien né à Dresde en 1932. Il travaille la peinture, le dessin et également la photographie, mêlant fréquemment ces techniques.
Dans son œuvre Atlas, il a collecté des centaines de photographies en noir et blanc et en couleurs, photographies prises par lui même ou non, ainsi que des croquis, des dessins, des esquisses pour de futurs travaux ou encore des photographies d’oeuvres achevées.
L’Atlas a été présenté pour la première fois en 1972, sous le titre : Atlas von de Foto’s en schetsen, au musée d’ Utrecht. A ce moment, son atlas comportait 315 planches composées chacune d’un ou de plusieurs éléments organisés différemment selon les planches.
Les sujets peuvent être des portraits d’anonymes ou d’icônes, des paysages aussi différents que de grandes villes vues du ciel ou très abstraits comme des photographies de nuages ou de paysages marins. Au fur et à mesure des années, cette compilation s’est enrichie de nombreuses planches présentant aux spectateurs que nous sommes une vision du monde qui est celle de l’artiste, avec des images de son quotidien, de son environnement,de son travail, mais aussi le monde dans lequel nous évoluons.
L’intérêt de ce travail réside dans le fait que que cette représentation du monde est infinie et par là même que l’exhaustivité ne serait qu’une illusion.

Gerhardt Richter, Atlas der Fotos, Collagen und Skizzen, Lenbachhaus, München, Oktagon Verlag, Köln 1997.

Katalog zur Ausstellung in der Städtischen Galerie im Lenbachhaus, München vom 8. April bis 21. Juni 1998.
Leineneinband mit farbig illustr. OSchutzumschlag. 387 (3) Seiten mit zahlreichen, meist farbigen Abbildungen. Format 23,5 x 33,5 cm. Schutzumschlag etwas berieben und mit leichten Gebrauchsspuren, Buch in gutem Zustand!

Marie Berger

(compléments iconographiques réalisés par S. Martin)


Serge Martin

Professeur de littérature contemporaine de langue française DILTEC (EA 2288) et THALIM (UMR 7172), Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 Responsable du Master 2 DFLE spécialité 1 recherche Ecrivain sous le nom de Serge Ritman

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookLinkedInGoogle Plus

Une réflexion sur « « Atlas » de Gerardt Richter »

  1. Je crois que l’intérêt d’un tel travail serait également d’initier dans les activités pédagogiques la pratique des atlas. Les élèves à différents nouveaux pourraient réaliser des atlas comme autant de petites collections devenant grandes qui, à la relecture et/ou à travers les échanges, pourraient offrir des parcours réflexifs et sensibles du « monde » ou plutôt des « mondes ». Une telle pratique qu’on pourrait tout à fait concevoir dans les classes (le musée de la classe pouvant provenir des atlas des élèves) s’appuierait d’une part sur la tradition enfantine des « collections d’images » qui ont été abandonnées par l’institution qui les avait confisquées au profit des « bons points » ou qui ont été confisquées par quelques « marchands » (les échanges se faisant maintenant dans les cours de récréation…
    Par ailleurs, on pourrait généraliser ces atlas aux fragments textuels : ces atlas étant de fait alors des anthologies! Bref, il s’agirait de renouer avec de très anciennes pratiques pédagogiques (les « morceaux choisis » et autres « images exemplaires » constituant le décor autrefois obligé des études mais devenant le décor construit par les élèves eux-mêmes. Les atlas demandant alors peut-être des accompagnements à inventer pour des échanges critiques très riches et des conceptualisations inédites. On y reviendra avec Didi-Huberman et Dewey qui ne manqueront pas en les lisant de nous donner des pistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *