discours et culture

De nombreuses recherches en didactique des langues montrent le rôle crucial que joue la culture dans l’apprentissage et l’acquisition de la langue. Il existe chez plusieurs linguistes et didacticiens un consensus, inspiré des sciences sociales et notamment de l’anthropologie, selon lequel langue et culture entretiennent une relation de réciprocité.

En utilisant du corpus de production langagière orale, nous sommes contentes ici de dégager autant ses particularités culturelles que linguistiques, et de concentrer plutôt sur ses caractéristiques culturelles. Comme Byram (1988) ou Kramsch (2002), nous sommes d’avis qu’il importe de dépasser la vision réductionniste qualifiant la langue de moyen de communication, pour mettre en valeur le fait que la langue est, avant tout, porteuse de messages et de symboles linguistiques, et qu’en conséquence, elle reflète les préoccupations et les valeurs d’une communauté, d’un groupe social ou d’un peuple entier. Ainsi la langue est-elle le signe d’une ou de plusieurs cultures, ou, comme l’envisage Kramsch (2002) ou tel que l’évoque Derrida dans l’Ecriture et la différence (1967), la représentation d’une troisième dimension de nature sociale et sémiotique.

Bibliographies:

BYRAM, M. 1988. « Foreign language education and cultural studies. » Language, Culture and Curriculum, 1/1, p. 15-31. KRAMSCH, Claire, 2002. « Language and culture: a social semiotic DERRIDA, Jacques, 1967. L’écriture et la différence. Paris : Editions du Seuil. )erspective. » ADFL Bulletin, 3/2, p. 8-15.

 


Guangmin ZHANG

Etudiante de M2 en Didactique du français langue étrangère et langues du monde, Université Sorbonne Nouvelle.

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.