le juste milieux dans la culture chinoise

Pour mieux comprendre la modération, il est nécessaire d’examiner la signification de l’expression « moderation and harmony » ou « la modération et l’harmonie ». Han-dynasty Confucian scholars a donné deux explications, qui se basent sur le caractère de l’homophonie du second caractère du zhong yong, à savoir yong. Il faut avant tout mentionner que yong correponde à harmonie. La première homophonie de yong à l’oral est yong signifiant utiliser, l’expression « la modération et l’harmanie » signifie ainsi ‘gathering all together so as to use the center’. Voici les idées de Zheng Xuan cité par Kong Yingda, le successeur de Confucius, dans Mean and Harmony:
« Its name is called the Mean and Harmony because it records how to gather all together so as to use the center. ‘ Yong’ [harmony] is ‘‘yong’’ [use]. » ( Recorss of Rites 3I, Mean and Harmony)

La deuxième homophonie du Yong signifie la constance, l’expression « la modération et l’harmonie » peut signifier donc « the constant ways without excess ou falling short ». Comme ce qu’évoque dans Mean and harmony :
« Yong [harmony] is constancy. It is to use the center as the constant way. » ( SKQS II6, Note on the Record of rites, 52, Mean and Harmony, p.352a.)
il nous semble que les deux explications de yong ne suffisent pas parfaitement à éclairer « la modération et la harmonie », nous avons cité les explications chez Zhu xi pour que cela puisse être mieux déchiffré, comme le ci-dessus :
« Moderation is the name for what does not go to excess nor fall short. Harmony is what is ordinary. » (Cité dans Collected Exegesis of the Analects 6, Yong Ye, p.427.)
D’après Master Zhu Xi, « la modération et l’harmonie » est impartial, autrement dit, le juste milieu. Il a sa propre compréhension sur « constancy » qui fonctionne sur deux aspects, dont le premier signifie ce qui se passe régulièrement, dont le seconde, ce qui est ordinaire. Il existe une légère différence entre ces deux significations, Master Zhu Xi préfère la seconde, et qui est aussi devenu l’explication la plus accepté et la plus expansée par les chinois de l’époque moderne.

La pensée du Zhong Yong a une influence profonde et durable depuis la dynastie Song, l’idée de « what is not biased is what moderation means ; what is unchangeable is what harmony means » est non seulement acceptée par des lettrés, mais également pénètre dans l’ensemble de la société. D’où vient de nombreux proverbes qui manifestent sur l’idée du juste milieux, comme « le vent détruit l’arbre le plus haut de toute la forêt » ; « on tire sur l’oiseau qui se met en avant ». Ces proverbes sont parlés fréquemment et influence la pensée, de manière inconscient et chroniquement, du peuple chinois. Par conséquent, la pensée traditionnelle chinoise de «la modération et l’harmonie» rend les chinois assez prudent et discret dans les paroles comme en actes,« parler et agir avec précaution et avec prudence » car ils connaissent bien que « les malheurs proviennent de la boucle ». Ce qui reflète dans la communication, c’est de l’utilisation des mots de modération, qui apparaît être le meilleur choix lorsqu’ils s’expriment.


Guangmin ZHANG

Etudiante de M2 en Didactique du français langue étrangère et langues du monde, Université Sorbonne Nouvelle.

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.