Faire du cinéma en classe de FLE, Bibliographie #2

Pour rédiger mon mémoire « Faire du cinéma en classe de français langue étrangère pour l’enseignement et l’apprentissage d’une langue-culture : De l’éducation à l’image aux pratiques langagières », j’ai dû toucher du doigt plusieurs notions. Les plus importantes, à savoir surtout, le cinéma, l’émotion, la langue, la culture, l’interculturel, la pédagogie de projet et la didactique de manière très générale, se mélangent  dans ma bibliographie. J’ai décidé, pour publier cette seconde (et très certainement dernière) bibliographie sur ce site, d’y remettre un peu d’ordre :

Cinéma

BAZIN A. (1985), Qu’est ce que le cinéma ? Paris, Les éditions du Cerf.
BERGALA A. (2002), L’hypothèse cinéma : Petit traité de transmission du cinéma à l’école et ailleurs, Paris, Cahiers du cinéma/essais.
BERGALA A. (2015) : La création cinéma, Liège, Yellow Now.
BEYLOT P. (2005) : Le récit audiovisuel, Paris, Armand Colin.
CHABROL C, (2004) : Comment faire un film ?, Paris, Payot & Rivages.
COMPTE C. (1989) : « L’image animée dans l’apprentissage du français langue étrangère », Langue française n° 83, Paris, Larousse, pp. 32-50.


COMPTE C. (1993) : La vidéo en classe de langue, Vanves, Hachette.
COMPTE C. (1998) : « Un document télévisuel pour parfaire l’apprentissage des langues ? » In. LETZELTER M., MEISSNER F.J., Proceedings of the Congrès de Tours L’enseignement des deux langues partenaires, Vol 2, Tübingen (Allemagne), Gunter Narr Verlag, pp. 613–624.
CITTERIO R., LAPEYSSONIE B., REYNAUD G. (1995) : Du cinéma à l’école, Vanves, Hachette.
CÔTÉ A.-E. (2009) : Comment comprendre le discours cinématographique de la violence, Mémoire de Maitrise en Science Politique, Montréal, Université du Québec.
DELAPORTE C. (2017) : « Du stéréotype dans la comédie française contemporaine : autour de Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ? », Humour(s) : cinéma, télévision et nouveaux écrans n° 9, AFECCAV.
DEL OLMO C. (2014) : La dimension émotionnelle véhiculée par le cinéma dans l’enseignement-apprentissage du Français langue étrangère : considérations sur la trilogie cognition-émotion-culture, Université Toulouse le Mirail – Toulouse II.
FREITAS GUTFREIND C. (2006) : « L’imaginaire cinématographique : une représentation culturelle », Revue des sciences humaines et sociales n° 94, Paris, De Boeck Supérieur, pp. 111-119.
GAUDREAULT A. (1984) : « Histoire et discours au cinéma », Les dossiers de la cinémathèque n°12 « Le cinéma : théorie et discours Actes du colloque de l’Association québéquoise des études cinématographiques », Montréal, Cinémathèque Québéquoise, pp.43-46.
GRIZON X. (2009) : Lignes de temps : L’analyse filmique en classe de français », Le français aujourd’hui n°165, Paris, Armand Colin, pp. 71-77.
JULLIER L. (2012) : Analyser un film, Paris, Flammarion.
LABOURDETTE B. (dir.) (2015) : Éducation à l’image 2.0, Amiens, Éditions de l’Acap.
LABOURDETTE B., ALLARD L. (dir.), CRETON L. (dir.), ODIN R. (dir.) (2014) : « De l’économie à la conversation et à la création audiovisuelle », Téléphone mobile et création, Paris, Armand Colin Recherches.
MARGERIE C. de, PORCHER L. (1981) : Des media dans les cours de langues, Paris, CLE International.
MARIETTE A. (2011) : « Pour une analyse des films de leur production à leur réception : Du ‘cinéma social’ au cinéma comme lieu de mobilisations collectives », Politix n°93, Bruxelles, De Boeck Supérieur, pp. 47-68.
MARTINEAU M. (dir.) (1987) : « L’enseignement du cinéma et de l’audio visuel », CinémAction n° 45, Paris, Cerf.
REBOUL E. (1926) : Le cinéma scolaire et éducateur, Paris, PUF.
RICHERROSSI F. (dir.) (2013) : L’autre et ses représentations au cinéma, Paris, L’Harmattan.
ROHMER E. (1989) : Le Goût de la beauté, Paris, Flammarion.
SKORECKI L. (dir.) (1987) : « Pourquoi filmez-vous ? », Libération, n° 3391 (numéro hors-série).
STOLLER B.-M. (2017) [2016] : Réalise tes films sur ton smartphone, Paris, Gallimard Jeunesse.

Émotion en classe de langue

ADEN J. (2008) : « Développer l’empathie par la théâtralisation », Apprentissage des langues et pratiques artistiques, Paris, Le Manuscrit.
AGUILAR RÍO J-I. (2013) : « L’enseignement d’une langue comme pratique émotionnelle », LIDIL n°48 « L’émotion et l’apprentissage des langues », Grenoble, Université Grenoble Alpes, pp. 137-156.
ARNOLD J. (2006) : « Comment les facteurs affectifs influencent-ils l’apprentissage d’une langue étrangère ? », Études de linguistique appliquée n°4 (144), pp. 407-425.
BERES D., ARLOW J. (2004) : « Fantasme et identification dans l’empathie », Revue française de psychanalyse n°68, Paris, PUF, pp. 771-790.
BORGÉ N. (2015) : Réception, médiation et expériences esthétiques des œuvres d’art dans les classes de français comme langue étrangère de niveau avancé, Thèse de doctorat en Didactique des langues et des cultures, Paris, Sorbonne-Nouvelle Paris 3.
CAVALLA C. (2015) : « Quel lexique pour quelles émotions en classe de FLE ? », Le langage et l’homme n°502 « Affects et acquisition des langues », Louvain-la-Neuve, EME Éditions, pp.115-128.
PUOZZO CAPRON I., PICCARDO E. (2013) : « ‘Au commencement était l’émotion’ : Introduction », LIDIL n° 48 « L’émotion et l’apprentissage des langues », Grenoble, Université Grenoble Alpes, pp. 5-16.
ROCH-VEIRAS S. (2013) : « Comprendre un texte en langue étrangère : une question d’émotions… », LIDIL n°48 « L’émotion et l’apprentissage des langues », Grenoble, Université Grenoble Alpes, pp. 97-114.

Langue

BORNAND S. & LEGUY C. (2013) : Anthropologie des pratiques langagières, Paris, Armand Colin.
CANUT C. (2001) : « Pour une nouvelle approche des pratiques langagières », Cahiers d’études africaines n°163-164, pp. 391-397.
CHISS J.L. (2009) : « Quel français enseigner ? Question pour la culture française du langage », Grammaire et linguistique : réflexions sur un déplacement des normes, Éditions École Polytechnique, pp.11-18.
GADET F. (1997a) : Le français ordinaire, Paris, Armand Colin.
GADET F. (1997b) : « La variation, plus qu’une écume », Langue française n°115 « La variation en syntaxe », Paris, Larousse, pp. 5-18.
HYMES H.D. (1984) : Vers la compétence de communication, Paris, Hatier/Credif.
KŒCHLIN B. (1968) : « Techniques corporelles et leur notation symbolique », Langages n°10 « Pratiques et langages gestuels », pp. 36-47.
RAVAZZOLO E., TRAVERSO V., JOUIN E., VIGNER G. (2015) : Interactions, dialogues, conversations : l’oral en français langue étrangère, Vanves, Hachette.
ROBILLARD D. De (2008) : Perspectives alterlinguistiques, Paris, L’Harmattan.
SAUSSURE F. de (1972) [1915] : Cours de linguistique générale, Paris, Payot.
WEBER C. (2013) : Pour une didactique de l’oralité : Enseigner le français tel qu’il est parlé, Paris, Didier.

Culture/Interculturel

BYRAM M. (2003) : « On Being ‘Bicultural’ and ‘Interculrural’, Intercultural Experience and Education, Clevedon, Multilingual Matters, pp. 50-66.
COLLES L. (2013) : « De la culture à l’interculturel : Panorama des méthodologies Introduction : À l’école de l’interculturel », Passage des frontières : Études de didactique du français et de l’interculturel.
[URL : http://books.openedition.org/pucl/2048, consulté le 26/02/18].
DEMOUGIN F. (2008) : « La didactique des langues-cultures à la croisée des méthodes », Tréma, n°30, pp. 101-111.
FABBRI P. (1968) : « Considérations sur la proxémique », Langages n°10 « Pratiques et langages gestuels », pp. 65-75.
RASTIER F. (1968) : « Comportement et signification », Langages n°10 « Pratiques et langages gestuels », pp. 76-86.
WINDMULLER F. (2011) : L’approche culturelle et interculturelle, Paris, Belin.

Pédagogie de projet/de groupe

BERDAL-MASUY F., BOTELLA M. (2014) : « La pédagogie par le projet et l’apprentissage linguistique », LIDIL n°48 « L’émotion et l’apprentissage des langues », Grenoble, LIDILEM, pp. 57-76.
SPRINGER C. (2010) : « La dimension sociale dans le CECR : pistes pour scénariser, évaluer et valoriser l’apprentissage collaboratif », La revue canadienne des langues vivantes n°66, Toronto, UTP, pp. 511-523.
VELEZ
, I. (2012) : « Pour une éducation au cinéma intégrée dans une pédagogie de projet multimédia : un exemple de translittératie », Les supports filmiques au service de l’enseignement des langues étrangères, Recherche et pratiques pédagogiques en langues de spécialité, Vol. XXXI n°2, pp.8-25.

Divers, didactique

BERNARD R. (1972) : École, culture et langue française, Paris, Tema.
CASTELLOTI V. (2017) : Pour une didactique de l’appropriation : diversité, compréhension, relation, Paris, Didier.
CONSEIL DE L’EUROPE (2001) : Cadre européen commun de référence pour les langues : apprendre, enseigner, évaluer, Paris, Didier.
COURTILLON J. (2003) : Élaborer un cours de FLE, Vanves, Hachette.
CUQ J.-P., GRUCA I. (2002) Cours de didactique du français langue étrangère et langue seconde, Paris, CLE International.
CUQ J.-P. (dir.) (2003) : Dictionnaire de didactique du français langue étrangère et langue seconde, Paris, CLE International.
DESMONS F. (2005) : Pratiques de classe, Paris, Belin.
GALISSON R., COSTE D. (1976) : Dictionnaire de didactique des langues, Paris, Hachette.
HOLEC H. (1990) : « Des documents authentiques, pour quoi faire ? », Mélanges Pédagogiques, pp. 65-74.
PICCARDO E. (2007) : « Humain, trop humain », Les Cahiers de l’Asdifle n°19, « Une approche pour esprits libres : de la nécessité d’une dimension humaniste dans la didactique des langues », pp. 21-49.

Divers

DIDI-HUBERMAN G. (2014) : « Regarder n’est pas une compétence, c’est une expérience », entretien pour le magazine Les Inrocks, 12 février 2014.
[URL :  https://www.lesinrocks.com/2014/02/12/arts/tout-est-la-rien-nest-cache-11472282/, consulté le 15/02/18]
DURKHEIM E. (1922) : Éducation et sociologie, Paris, Quadrige/Presses Universitaires de France.
LABOV W. (1977) [1972] : tr. fr. Sociolinguistique, Paris, Éditions de Minuit.
MERLET P. (dir.) (2005) : Le Petit Larousse, Paris, Larousse.


Pauline Rigaldie

Étudiante en M2 spécialité 1 « Didactique du français langue étrangère et langues du monde » à l'Université Paris 3 Sorbonne-Nouvelle

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.