Hors sujet d’actualité : Le FLE sur la Croisette

Il est malheureusement (presque) impossible d’emmener sa classe de FLE au festival de Cannes, car les accréditations cinéphiles scolaires sont réservées aux lycéens de plus de seize ans. En revanche, il est tout à fait possible de téléporter le festival de Cannes à Paris (avec les reprises des films dans différents cinémas comme exemple le Forum des Images, la Cinémathèque et le Gaumont Opéra), et encore mieux : directement dans la classe de FLE…

Quelques pistes pour faire découvrir le festival en classe

Les possibilités sont nombreuses, en vrac :

  • Expliquer l’histoire de la création du festival ;
  • Présenter les différentes sections (Sélection officielle, Quinzaine des réalisateurs, Semaine de la critique, Cannes Classics), les différents prix, les différents évènements (cérémonie d’ouverture, montée des marches, etc.) ;
  • Dresser un panorama rapide des métiers du cinéma, de l’écriture à la projection en salle ;
  • Travailler sur l’édition de l’année en cours à partir du site internet, des diffusions en direct ou différé des montées des marches, des articles sur la presse, des critiques de films sur internet, etc. En faisant du repérage (CO ou CE) pour répondre à des questions telles que : Où se trouve Cannes ? Pourquoi le festival se déroule là-bas et non pas ailleurs ? Qui sont les membres du jury ? Quels sont les différents prix attribués ? Comment sont choisis les films ? Par qui ? Etc. Cette année, il est par exemple possible de mener une discussion la place des femmes dans le milieu du cinéma, avec la montée des marches féministe du film Les filles du soleil d’Eva Husson.
  • Organiser un festival de cinéma au sein même de la classe avec soit, une petite production par élève (court métrage + affiche), soit un film choisi par élève (de son pays d’origine — ou autre) accompagné d’un extrait, d’un court argumentaire pour défendre le choix, d’un discours de remerciement, etc. Pour chacun des cas, l’enseignant et sa classe décident de prix à attribuer, procèdent à un vote, puis reproduisent une cérémonie.

Je retiendrai de cette édition pour mes futurs cours de FLE, le film Le Grand bain de Gilles Lellouche. C’est une comédie plutôt réussie dont le casting, à mon sens, synthétise assez bien le cinéma français, passé, présent et en devenir : Mathieu Amalric, Guillaume Canet, Virginie Efira, Benoît Poelvoorde, Leila Bekhti, Jean-Hugues Anglade, Marina Fois, Noée Abita, Philippe Katerine, etc.


Pauline Rigaldie

Étudiante en M2 spécialité 1 « Didactique du français langue étrangère et langues du monde » à l'Université Paris 3 Sorbonne-Nouvelle

More Posts

2 réflexions sur « Hors sujet d’actualité : Le FLE sur la Croisette »

  1. Pauline, c’est une très bonne idée de d’organiser un festival de cinéma au sein de la classe! As-tu déjà eu la possibilité de le mettre en pratique?

    1. Merci Sofiya ! Non pas encore, mais bientôt je l’espère.

      Cet été, je vais enseigner le français dans une colonie en immersion en Irlande et je crois qu’un festival de cinéma est au programme. Comme je suis prof, normalement je dois diriger l’étape d’écriture de mon groupe-classe. Le reste se déroule sous la direction d’animateurs, mais j’espère que je pourrai quand même assister à la cérémonie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *