ACCORD ET PLACE DES PRONOMS FRANÇAIS

1.Pronom personnel :

Accord : Placé devant le verbe, sauf en phrase incise et interrogative, ou postposé par effet stylistique, le pronom personnel a un genre et un nombre qu’il impose au verbe. Ce genre peut imposer aussi des accords de participe passé.
ex. Je suis écouté/écoutée.
Tu les as achetés/achetées.

Place : Sa place varie selon la fonction :
sujet, le pronom personnel précède le verbe en phrase déclarative. Il est postposé en incise, en phrase interrogative, ou par effet de style.
ex. Elle parle. Il fait beau, dit-elle.
Pleut-il ? Ainsi parlait-elle.
COD, le pronom est antéposé au verbe, qu’il soit ou non réfléchi
ex. Je le regarde.
Il se regarde. ( pronom sujet + pronom COD )
COI, COS sont aussi antéposés
ex. Je lui en parle. ( S+COS+COI+V )
Cas particulier : avec un impératif, le pronom CO est postposé :
ex. Donne-le-lui. (COD=COS)        Parle-lui. ( COI )
CduNom : en peut être pronom personnel
ex. Il s’en est fait l’arbitre. ( de ce match )
CCirconstanciel prépositionnel, sa place varie comme celle de tous les circonstanciels
ex. Il poussait sa charrette devant lui.
 Devant lui, il poussait sa charrette.
Le pronom sujet peut être séparé du pronom complément si on utilise une négation :
ex. Je ne le vois pas.

2. Pronom relatif :

Accord : Toujours placé en début de la proposition relative qu’il introduit, il prend le genre et le nombre de son antécédent. Les formes composées évitent l’ambiguïté.
ex. Voilà l’ami(e) avec qui je suis partie.
Voilà les amis avec lesquels je suis partie.

Place : Toujours en début de proposition relative qu’il introduit, quelle que soit sa forme. Il peut être proche ou éloigné de son antécédent :
ex : C’est lui, depuis trois jours, qui décide.
L’histoire de ce drame dont je parle est vraie.
À la forme simple ou composée, le relatif suit la préposition qui l’introduit :
ex. L’auteur à qui vous pensez est Hugo.
C’est elle avec laquelle je pars en vacances.

3. Pronom interrogatif :

Accord : À la forme simple il ne varie pas :
ex. pars-tu ?
Que cherches-tu ?
À la forme composée, comme les relatifs, leurs formes lèvent tout doute :
ex. Lesquelles as-tu choisies ?
 Pour lequel vas-tu opter ?

Place : Toujours employé en interrogation partielle, il débute la question, précédant le verbe :
ex. Qui entendez-vous ?
       Qui est-ce que vous entendez ?
La forme renforcée permet de retrouver la structure de la phrase déclarative.

4.Pronom démonstratif :

Accord : Il prend le genre et le nombre du nom évoqué, qu’il soit dans sa forme simple ou composée :
ex. De trois tableau, je vais choisir celui que tu montres.
Celles-ci semblent mûres.
Le pronom neutre invariable sert :
– à présenter                                       ex. C’est une pomme mûre.
– dans les locutions relatives     ex. Je ne comprends pas ce que tu dis.
– dans les locutions figées           ex. Sur ce, il partit rapidement.
Place : La place des démonstratifs varie selon leur fonction :
ex. Ceci est correct. ( sujet antéposé )
Ce n’est pas cela. ( attribut du sujet postposé )
Les formes simples doivent être suivies par un complément introduit par une préposition de ou par une proposition relative :
ex. C’est celle de ma soeur.
C’est celle dont tu me parles.

5. Pronom possessif :

Accord : Il prend le genre et le nombre du mot évoqué :
ex. Ce livre, c’est le sien; mais cette peinture, c’est la tienne.
Au pluriel quand l’objet possédé et le possesseur sont tous deux au pluriel, les formes ne varient pas selon les personnes et le genre.
ex. J’ai vu les vôtres. ( = vos voitures, ou vos vélos )

Place : La place des possessifs varie selon leur fonction :
ex. Les notes ! J’ai perdu les miennes, mais les siennes sont intactes.
COD postposé                                                                     Sujet antéposé

6. Pronom indéfini :

Accord : Quelques changements de genre et de nature sont possibles sans règle, leur forme varie surtout selon leur sens : quantité nulle ou positive.

Place : La place des indéfinis varie selon leur fonction :
ex. Certains sont venus. ( Sujet antéposé )
J’en vois quelques-uns. ( COD postposé )

Bibliographie :
Aslanides, S., (2001), Grammaire du français : du mot au texte, Paris : Unichamp-Essentiel.

Baccus, N., ( 2011), Grammaire française, Paris : Librio.

Baubeau-toucheron, A., ( 2015 ), Grammaire et stylistique, Paris : Ellipses.

Bescherelle, ( 2012 ) : La grammaire pour tous, Paris : Hatier.

Dubois, J., ( 1969 ), Grammaire structurale du français : nom et pronom, Paris : Librairie Larousse.

Grevisse, M., ( 2009 ), Le Petit Grevisse : Grammaire française, Bruxelles : De Boeck -Duculot.

WEN Yuehan

Étudiante en Master 2 de Didactique du français langue étrangère et langues du monde à l'Université Sorbonne Nouvelle Paris 3.

More Posts


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.