LINGUISTIQUE CONTRASTIVE

La linguistique contrastive est née vers les années 50, c’est Whorf ( 1941 ) qui a proposé pour la première fois la « linguistique contrastive », qui se nomme aussi « analyse contrastive » dans le but de remplir les lacunes de l’enseignement des langues étrangères. Debyser. F (1970, 31) souligne que : « La linguistique contrastive dont les ambitions de départ étaient qu’une comparaison « terme à terme, rigoureuse et systématique » de deux langues et surtout de leurs différences structurales était possible et devait permettre de réaliser des méthodes mieux adaptées aux difficultés spécifiques que rencontre, dans l’étude d’une langue étrangère, une population scolaire d’une langue maternelle donnée ». L’approche contrastive consiste, alors, à établir une procédure permettant de rapprocher les formes différentes des langues, qui assument des fonctions équivalents dans la communication. Les approches contrastives consistent à étudier de manière systématique un phénomène linguistique dans deux (ou plusieurs) langues en parallèle (en contraste) pour en faire ressortir les divergences et les similitudes ( Fisiak, J, 1981 ). Souvent à visée pratique, l’analyse contrastive permet également d’apporter un éclairage nouveau sur un phénomène particulier dans une des deux langues en contraste.

L’oeuvre de Lado Linguistics Across Cultures est un ouvrage fondamental de cette discipline, il propose non seulement une méthode aux problèmes grammaticaux, mais aussi aux analyses de la relation entre la langue et la culture. Selon Lado, la linguistique contrastive est une méthodologie comparative qui s’applique à l’analyse de deux langues différentes par leurs systèmes phonologiques, leur grammaire, leur lexique, leur écriture ou encore leur culture. Il insiste sur le fait que « dans la comparaison entre langue maternelle et la langue étrangère que réside la clé des facultés ou des difficultés de l’apprentissage des langues étrangères. » ( 1957, 01 )

De plus, la linguistique contrastive a une grande importance dans l’acquisition et l’enseignement d’une langue étrangère. On sait que dans l’apprentissage d’une langue étrangère, l’influence de la langue maternelle est un des obstacles principaux. Afin de mieux connaître les points qui sont susceptibles d’être influencés par la langue maternelle, il est efficace de faire une comparaison entre la langue maternelle et la langue cible en analysant leurs similitudes et leurs différences. En effet, c’est exactement ces points-là qui provoquent des confusions. Plus précisément, l’analyse contrastive peut être appliquée dans multiples segments dans l’enseignement des langues étrangères, son objectif est de prévoir, de décrire et d’expliquer les fautes et les difficultés dues à l’influence de la langue maternelle.

La linguistique contrastive est une analyse synchronique, c’est-à-dire, le cible analysé est le statut de son développement dans une certaine période, pas l’évolution de cette langue. La linguistique contrastive tâche de faire des études contrastives entre deux ou plusieurs langues d’une façon synchronique, de décrire leurs similitudes et leurs différences afin de découvrir des régularités théoriques et de rendre service à d’autres domaines relatifs. Les recherches contrastives couvrent un vaste domaine, délimité par la typologie, l’enseignement des langues, la traduction et l’acquisition du langage. Aucune de ces disciplines n’y appartient proprement, mais c’est par la transmission des recherches contrastives que ces disciplines viennent en interaction.

Bibliographie :

Debyser. F, (1970), « la linguistique contrastive et les interférences », in : langue française. N°8, Numéro1, p.31.

Etienne, P., etc., (1988), Problème Théoriques et Méthodologiques de l’Analyse Contrastive, Paris : Publication de la Sorbonne Nouvelle

Fisiak, J., (1981), Contrastive Linguistics and the Language Teacher, Pergamon.

Lado, R. (1957), Linguistics across cultures: Applied linguistics for language teachers. Ann Arbor : Presses de l’Université du Michigan.

Soutet, O., (2006), Études de Linguistique Contrastive, Paris : Presses de l’Université Paris-Sorbonne

许余龙, (1992),《 对比语言学概论》, 上海:上海外语教育出版社。


WEN Yuehan

Étudiante en Master 2 de Didactique du français langue étrangère et langues du monde à l'Université Sorbonne Nouvelle Paris 3.

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *