La culture linguistique chinoise et ses impacts à l’E/A du français

En examinant les contextes culturels de l’enseignement du français en Chine, je suis vivement intéressée par les notions de « cultures linguistiques », « cultures éducatives » et « cultures didactiques » introduites par M. Chiss dans son séminaire. Pourtant, j’avais des difficultés à trouver des définitions exactes de ces notions. En quoi précisément consistent des cultures linguistiques, des cultures didactiques et des cultures éducatives dans un pays ? Je suis certaine qu’il existe une culture éducative spécifique en Chine, mais la culture linguistique et la culture didactique, existent-elles dans notre pays ? Si oui, comment je pourrais les dégager et les décrire ? J’ai donc décidé de commencer par la culture linguistique chinoise et de l’associer avec l’enseignement du français.

Chiss et M. Circurel (2005 : 3) définissent la notion de « Cultures linguistiques » comme étant une culture incluant à la fois les conceptions et pratiques du langage et des langues, aussi bien les « sciences » que les « savoirs », les représentations et les usages du langage dans le social. Il s’agit prendre en conscience « l’histoire des langues, de leur grammatisation et institutionnalisation, liées elles-mêmes aux politiques linguistiques et aux conceptions éducatives, d’examiner les relations entre oralité et scripturalité dans la diversité des modes d’acculturation à l’écrit, d’analyser les représentations des langues » (Chiss & Circul, 2005 : 4). En m’appuyant sur les indications de cette œuvre, j’ai fait un bref plan pour guider mon écriture sur cette question et cela contribuerait à ma deuxième partie du mémoire « Analyses des contextes culturelles » qui est en construction.

Partie I Le chinois, les dialectes et l’E/A des langues étrangères

  • Le chinois archaïque, le chinois moderne et le mandarin
  • Les dialectes, la diglossie et l’apprentissage des langues étrangères
  • La langue, l’identité et la nation

Partie II La crise du chinois et les représentations paradoxales sur l’E/A des langues étrangères

  • D’un point de vue historique
  1. Les guerres et l’ouverture « forcée »
  2. Le mouvement 5.4 et le réforme de la langue chinoise
  • D’un point de vue contemporain
  1. Ouverture volontaire
  2. La mondialisation et l’enjeu économique

Partie III La philosophie chinoise et ses impacts aux apprentissages du français

  • La dévalorisation de la parole
  • La culture de la « face »
  • Le quête de l’efficacité et du statut
  • Intolérance des erreurs

 

Bibliographies

Beacco J.-C., Chiss J.-L., Circurel F., Véronique D., (éd.) (2005). Les cultures éducatives et linguistiques dans l’enseignement des langues, Paris : PUF.

Cheng A. (1981). Entretien de Confucius. Paris : Édition du seuil.


Hui

Etudiante en Master 2 Didactique du français langue étrangère et seconde à l'Université de Paris 3-Sorbonne nouvelle, option reccherche

More Posts

2 réflexions sur « La culture linguistique chinoise et ses impacts à l’E/A du français »

  1. Je constate que tu mets à profit les enseignements tirés des cours que tu as suivis lors de ce premier semestre (et sans doute du M1) pour la conception et la réalisation de ton mémoire (je me souviens ainsi que tu avais traité de l’enseignement de la litterature en Chine au cours de M. Fraisse). J’ai fait de même, j’ai essayé de relier la plupart de ces cours à mon mémoire, ce qui m’a permis de percevoir des champs qui m’auraient échappé sinon (comme de travailler le contexte avec Mme Spaëth, l’anthropologie linguistique avec Mme Leguy, l’enseignement de la litterature avec M. Fraisse, les théories et les pratiques de cet enseignement avec M. Martin, etc.). De cette façon, nous avançons pas à pas…

    1. Exactement, c’est ce qu’il faut faire pour rédiger nos mémoires. Les cours que nous avons suivis ont énormément enrichi nos connaissances sur le domaine de recherche et en même temps, nous a donné de nouvelles pistes de réflexions. Je trouve que les cours de cette année se complètent très bien entre eux, presque tous les cours me servent dans mes réflexions et ma rédaction du mémoire. Je suppose que tu as la même impression. 🙂 Bonne rédaction et bonne continuation à nous tous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *