Mes Carnets de recherche

Bruno Latour (2006) propose, dans son ouvrage intitulé Changer de société. Refaire de la sociologie, de construire quatre carnets au fur et à mesure de notre recherche : le premier porte sur les enquêtes et les travaux sur le terrain, le deuxième sur les bibliographies et références, le troisième est consacré aux essais d’écriture et le dernier à la confrontation des idées.

À la base de ses propositions, j’ai construit également 5 carnets et ils se sont organisés d’un ordre et d’une manière légèrement différents.

Mon premier carnet est consacré aux bibliographies car les travaux bibliographiques me paraissent primordiaux dans la recherche. Avant de s’engager dans la lecture théorique, il est important de savoir par quels œuvres et par quels auteurs qu’il faut commencer afin d’aller directement aux théories phares de ce domaine et d’éviter de perdre du temps dans des lectures ayant peu d’intérêts pour notre recherche. Cela nous permettra de prendre conscience de hiérarchisation référentielle au début de la recherche. Dans mon « Carnet des bibliographies », chaque thème abordé aura un petit carnet spécifique. Pour l’instant, j’ai déjà des carnets sur les théories de contextualisation, la perspective actionnelle, les cultures linguistiques et éducatives chinoises, les philosophies et pensées traditionnelles chinoises. Je vais les peaufiner et  compléter au fil du temps.

Le deuxième se consiste aux notes de lectures et comptes rendus des colloques. Après avoir bien choisi et cerné les œuvres ainsi que les auteurs référentiels, il faut se lancer dans la lecture. Les comptes rendus et les notes nous aideront à conserver les traces de lectures et à construire nos réflexions.

Le troisième carnet va engendrer tous les travaux que je mènerai sur le terrain : les enquêtes, les entretiens, les observations des cours et les pratiques des cours. Étant donné que je ferai un stage de 4 semaines en Chine, cette partie de pratique constitue une partie très importante dans mon mémoire, il est indispensable de bien enregistrer et de noter chaque étape.

Le quatrième carnet est distribué à mes propres réflexions, mes questions et mes brouillons de rédaction. J’aimerai bien garder les traces de rédaction pour que je puisse revenir à mes réflexions à chaque étape quand j’en ai besoin.

Le dernier carnet s’intitule « Perles du langage » qui sert à recueillir les expressions et des morceaux de phrases bien rédigées que je pourrais imiter ou réemployer dans mon écriture. Malgré les efforts, j’éprouve encore des difficultés à écrire d’une manière bien académique, pourtant, il ne faut jamais arrêter d’apprendre la langue française et de m’améliorer. Je ne peux malheureusement pas reprendre les cours de langue spécifique faute du temps, il n’empêche que j’apprends la langue et l’écriture académique à travers la lecture et la rédaction. Ce carnet me permettra d’avancer davantage en français.

Bibliographie :

Latour B. 2006. Changer de société. Refaire de la sociologie. Paris : La Découverte. 194-197.


Hui

Etudiante en Master 2 Didactique du français langue étrangère et seconde à l'Université de Paris 3-Sorbonne nouvelle, option reccherche

More Posts

4 réflexions sur « Mes Carnets de recherche »

  1. J’aime beaucoup l’intitulé du carnet « perles du langage », et comme tu le dis, il faut toujours s’essayer à la langue, ce que confirme l’écrivain américain Ernest Gaines :  » The six golden rules of writing are : read, read, read, write, write, write. »

    1. Merci beaucoup de ton commentaire, Jan-Mark! J’adore cette phrase! 😀 J’ai encore un long chemin à parcourir, mais j’y arriverai petit à petit. 🙂

      1. Ces expressions (en français et en chinois) vont en ton sens :

        Aide-toi, le ciel t’aidera. 自助者天助。
        L’appétit vient en mangeant. 越有越想有。
        Après la pluie, le beau temps. 雨过天晴。
        On ne fait pas d’omelettes sans casser des œufs. 有所得必有所失。
        Paris ne s’est pas fait en un jour. 事情不是一蹴而就。
        Pas à pas, on va loin. 千里之行,始于足下。
        Petit à petit, l’oiseau fait son nid. 聚少成多。

        1. C’est génial ces expressions! Je pensais à une autre expression chinoise quand je te répondais hier soir: « 路漫漫其修远兮,吾将上下而求索 ». Voici une traduction en anglais: « The way ahead is long; I see no ending, yet high and low I will search with my will unbending » Dommage que mon niveau de français est trop limité pour bien traduire ce genre d’expressions en français, il y en a plein dans la langue chinoise et c’est un vrai plaisir de les voir traduites en une autre langue. 🙂 Merci encore!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.