RESTRICTION DU SUJET DE MEMOIRE

 

Analyse des manuels de FLE en Chine et réflexion sur l’enseignement de lagrammaire : une étude dans le contexte chinois. L’exempled’un fait grammatical : « les pronoms »

Avec le développement des échanges économiques et culturels entre la France et la Chine, de plus en plus des jeunes choisissent la langue française comme une langue étrangère à apprendre au lycée ou à l’université. Dans l’apprentissage du français, la grammaire toujours joue un rôle prépondérant pour les apprenants chinois. Cependant, l’apprentissage de la grammaire reste monotone et pénible. Pour les enseignants chinois, l’amélioration des méthodes pédagogiques et la créativité des exercices de la grammaire apparaissent donc comme une priorité.

Actuellement, il existe une grande variété des manuels de FLE en Chine. Les plus souvent utilisés sont les manuels rédigés par les Chinois. La plupart d’entre eux mettent l’accent sur l’explication de la grammaire. D’une part, comment les enseignants enseignent-ils la grammaire à l’aide des manuels ? Est-ce que la forme des exercices de la grammaire est pratique ? Quels sont les avantages et les inconvénients des manuels ? Nous analyserons quelques manuels rédigés par les Chinois à partir d’un exemple : les pronoms. En raison de la complexité du système pronominal, ce fait de langue est toujours une difficulté pour les apprenants chinois et ils consacrent beaucoup de temps à maitriser les règles d’emploi. Donc l’analyse de ce point grammatical est nécessaire. Par exemple, quels sont les formes de l’explication et des exercices ? La méthode est-elle déductive ou inductive ? Quels sont les avantages et les inconvénients ? Y-t-il des éléments à garder ou à supprimer dans les manuels ? Dans quelle mesure ces manuels s’inspirent-ils de manuels de français édités en France ? De plus, après l’analyse des manuels, nous porterons un regard sur la mise en pratique des manuels dans l’enseignement de la grammaire en classe de FLE et dans l’évaluation ( ex : les méthodes pédagogiques plus efficaces, l’ajout des documents authentiques, la combinaison des manuels chinois et des manuels français, les formes des exercices grammaticaux et d’évolution : non seulement sur l’écrit, mais aussi sur la pratique de la grammaire à oral, par le biais des activités ludiques, à l’aide de TICE… )

Mots-clés : les manuels de FLE, l’enseignement de la grammaire, les pronoms, le contexte chinois

Bibliographie :

BESSE, Henri (1985). Méthodes et pratiques des manuels de langue. Paris : CREDIF.

Cuet, C. (2011). Enseigner le français en Chine, méthodologies nouvelles, perspectives. In Synergies Chine n° 6. pp. 95-103.

PUREN, Christian (1988). Histoire des méthodologies de l’enseignement des langues. Paris : Nathan, Clé International.

Xu, Y. (2010). « Différences méthodologiques entre les manuels français et chinois de FLE sous l’angle de l’organisation structurelle du contenu ». In Synergies Chine n° 5. pp. 89-98.


WEN Yuehan

Étudiante en Master 2 de Didactique du français langue étrangère et langues du monde à l'Université Sorbonne Nouvelle Paris 3.

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *