Compte rendu de la conférence de Florence Mourlhon-Dallies

Après avoir été maître de conférences à Paris 3, au département de Didactique du français langue étrangère, Florence Mourlhon-Dallies, est depuis 2012, enseignant chercheur en Science du langage à l’Université Paris Descartes. Elle est responsable du Master 1 et du Master 2 Didactique des langues à Paris V. Elle est également  membre du laboratoire (EDA) : Education, Discours, Apprentissages, à Paris V. Depuis 2014, elle fait parti intégrante du projet de Sorbonne Paris Cité « Sociétés plurielles » et coordonne principalement  les questions « d’interdisciplinarité en SHS ». Cette conférence a pour titre : « Le CV projectif commenté entre écrit normé et écriture pré-texte ». Je dois avouer que ce titre m’a vraiment interpelé, car, c’était la première fois que j’entendais ce terme, durant mon cursus de formation et même professionnel, j’ai pu rédiger de nombreux CV « standards », mais, je n’ai jamais eu la connaissance de ce type de CV.

Mourlhon souligne que, dans un CV « standard », « tout n’est pas intéressant », le CV projectif est quant à lui bien défini et normatif. Ce qui est important dans ce genre d’écrit, c’est la réflexivité que cela engendre chez les étudiants. Elle formule, d’ailleurs, son propos en disant qu’il s’agit « d’un écrit réflexif » permettant aux étudiants de réaliser leur projet professionnel. Ce dispositif a été mis en place à distance dans l’enseignement du français professionnel du M2 Didactique des langues, à Paris 3 et depuis deux ans, il a  été intégré en présentiel.

Il s’agit donc d’un outil qui permet de travailler en classe l’écriture différemment selon des normes bien établies. Pour ce faire, différentes taches sont proposées aux étudiants telles que (extraits de CV, rappel des normes du CV). Concernant l’évaluation de cet enseignement, les étudiants envoient leur CV projectif par courriel et reçoivent la réponse par mail avec un fichier audio. D’après, la conférencière, il s’agit « d’un dispositif multidirectionnel construit » qui a eu de bons résultats et qui s’est soldé pour la plus part des étudiants par une concrétisation de leur projet professionnel. La visée de cet enseignement représente selon elle, une double finalité, d’une part, celle du travail sur l’interculturalité et d’autre part, celle de la dimension psychoaffective, qui sont importantes, puisque chaque étudiant présente un parcours différent.

L’enseignement du CV projectif est donc très enrichissant, c’est une écriture productive, qui devrait être enseignée dès le secondaire pour permettre aux jeunes d’avoir des idées plus au moins précises sur leur orientation scolaire et même professionnelle et ainsi, appréhender plus facilement le marché du travail.

 Bibliographie

MOURLHON-DALLIES Florence. (2017), Colloque sur Le CV projectif commenté : entre écrit normé et écriture pré-texte, Université Sorbonne Nouvelle, Paris 3.


TAOUS NADI

MASTER 2 Didactique des langues, spécialité Didactique du français langue étrangère et langues du monde

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *