ENTRETIEN ENTRE UN DIRECTEUR DE RECHERCHE ET UNE ETUDIANTE DE MASTER 2 DE DFLE

Un rendez-vous à la salle des professeurs, au DIFLE, une discussion pour le projet de mémoire. 
D : Directeur                    E : Etudiante

 

E : Bonjour, monsieur.
D : Asseyez-vous. Bon, Vous avez imprimé le texte ou pas ?
E : Oui, je l’ai déjà imprimé.
D : Ce sont quand même beaucoup de questions à traiter.
E : Oui.
D : J’ai remarqué…la bibliographie est immense, donc je crois qu’il n’est pas raisonnable de…ce qui est raisonnable c’est de réduire le type des problèmes que vous voulez étudier, pas vous contentez de dire l’apprentissage / l’enseignement de la grammaire en didactique de FLE, même si vous limitez ça au contexte didactique chinois, c’est beaucoup trop grand, vous allez vous perdre dans la généralité. Moi, je préférais que vous choisissiez un fait de langue précis, un exemple si vous voulez, que vous puissiez, qui illustre … en tout cas, maintenant le problème est de savoir quel exemple vous devez choisir, quel fait de grammatical vous allez choisir, particulièrement mettre en évidence ce que vous voulez montrer.
E : Il faut choisir un cas précis dans la grammaire ? C’est ça ?
D : Un exemple particulier qui illustre … parce que si vous voulez là vous me parlez le matériel pédagogique, des choses très générales mais il faut aussi préciser les questions des donnés sur lesquels vous allez travailler. Vous travaillez sur quoi ? Sur les travaux d’élève ? Sur des manuels ? Sur des programmes ? Votre projet ne le dit pas. Par exemple si vous allez travailler sur les travaux des élèves, est-ce que vous avez moyens d’accéder aux travaux des élèves ? De récupérer des copies d’élève, par exemple. C’est quand même en Chine ou pas ? Vous voyez, vous êtes loin, vous devez mettre à place, donc ça va peut-être difficile. Parce que votre temps sera limité, même si vous retournez en Chine pour observer, pendant les vacances par exemple. A mon avis, soyez prudente de choisir d’autres types de donnés. Si vous avez des contextes en France, bon, je dirais peut-être pourquoi pas, mais si en Chine que vous voulez retourner pour recueillir vos donnés, moi je préfère que vous choisissiez d’autres types de données observables. Quoi par exemple?
E : Peut-être des manuels, c’est plus pratique ?
D : Tous les manuels ? Bon, alors maintenant, il faut délimiter votre étude dans le temps, il y a aucune chronologie, vous voyez, c’est aussi il faut réduire… vous réduisez la donnée, sans ça, vous allez vous perdre, vous n’arrivez pas vous en sortir, vous aurez trop de choses à traiter alors, vous traitez superficiellement.
E : Oui.
D: Donc en résumé, il faut une triple restriction, restriction sur l’objet, pas de la grammaire en général, mais un fait ou un type de fait grammatical précis, restriction de la période…
E ; Période, c’est-à-dire ?
D : C’est maintenant, mais maintenant, la manière d’enseigner , de parler, s’est mise en place certains moments, quand ? Même si la période est courte… la période n’est pas instantanée, et troisièmement, la restriction dans le corpus, dans les données, c’est-à-dire, bon, vous avez choisi les manuels. D’accord ?
E ; D’accord.
D : Est-ce que vous voulez bien reformuler…sur la problématique, bien je suis d’accord, c’est intéressant, mais il faut toujours poser la question… qu’est-ce que je …même si maintenant, ma contribution est très modeste, il n’empêche quand même dans une démarche de recherche, il faut …qu’est-ce que je dois aborder des nouveautés, des originalités par rapport à tout ce que des milliers…des milliers des articles publiés sur cette question-là, vous voyez, vous posez sur cette question.  Je remarque aucun des titres de bibliographies n’a rapport à la Chine, le contexte chinois…c’est franco-français là. Vous réécrivez tout ça en contournant vos problématiques, vous m’envoyez tout ça, dans ce cas, pas besoin de prendre un rendez-vous, je peux vous répondre par e-mail, d’accord ?

E : D’accord, je vais vous envoyer par e-mail.
D: Oui oui.
E : OK, merci.
D : Bonne journée.
E : Bonne journée à vous.

 

WEN Yuehan

Étudiante en Master 2 de Didactique du français langue étrangère et langues du monde à l'Université Sorbonne Nouvelle Paris 3.

More Posts


2 réflexions sur « ENTRETIEN ENTRE UN DIRECTEUR DE RECHERCHE ET UNE ETUDIANTE DE MASTER 2 DE DFLE »

  1. Cet entretien a de la matière en termes de questionnement, tu soulèves des réflexions pertinentes et je trouve l’interaction avec ton directeur de recherche dynamique et laborieuse.

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire ! J’ai décidé de construire l’entretien de cette manière parce que par le biais d’envoyer le projet de mémoire au directeur par é-mail, il est facile pour l’élève de bien présenter ses idées, en même temps, cela aide le directeur de mieux découvrir les problèmes dans la présentation du sujet. Ce rendez-vous qui est sous forme de questionnement vise à soulever des points impropres et guider l’élève à trouver une bonne piste à réfléchir, à améliorer et à faciliter le travail de suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.