Étude analytique et comparative des manuels FLE édités en France et manuel de français en Algérie.

« Le système éducatif Algérien a connu en 2002, une réforme éducative  importante. Cette dernière, avait pour objectif l’adaptation de l’enseignement scolaire qui est désormais aux exigences de l’approche par les compétences », (Amara Abderrezak,  « Synergie Algérie », n° 18, page 56, version pdf).De l’autre coté la France a adopté l’approche actionnelle depuis 2005, (l’approche actionnelle dans l’enseignement des langues, édition maison des langues, Paris, version pdf). Dans cette perspective nous  pouvons dire que les deux pays ont un même objectif, qui est l’enseignement du français entant que langue étrangère et langue seconde.

Alors, nous allons  procéder à l’analyse et la comparaison des manuels de FLE édités en France en particulier ceux édités chez clé international cités dans la bibliographie, avec un manuel de français édité en Algérie, car le français en Algérie a le statut d’une langue étrangère, selon le discours officiel de l’Etat, (Samira Abid-Houcine., Droit et Culture, revue enligne, numéro 54, 2007)  .Ce qui nous laisse dire que le français est dans la sphère du FLE au sein de l’institution scolaire.

Ces manuels ont été  élaborés comme support d’apprentissage pour des apprenants  débutants. Ils restent un guide pratique et d’accompagnement important pour ces apprenants, ils sont utilisés aussi par l’enseignant comme document support pour mieux cadrer ses cours en classe.

Dans cette analyse comparative, nous ciblerons le contenu de ces manuels pour déterminer si ils sont réellement adaptés à ce public d’un niveau débutant. L’apprentissage devrait le faire passer du niveau débutant du Carde Européen Commun de Référence pour les Langues (CECRL) au niveau intermédiaire, nous essayerons de montrer si les manuels algériens peuvent aider à atteindre cet objectif.

Notre travail de recherche répondra à la problématique suivante : « ces manuels arrivent-ils à atteindre ne serait-ce que de manière partielle les objectifs et les compétences visés ? Leurs contenus est-il adéquat pour permettre aux apprenants de passer amplement d’un niveau A1- A2 au niveau supérieur ? »

Par souci d’organisation, ce travail de recherche, sera subdivisé en deux parties, une partie théorique et une partie pratique

1-Partie théorique : dans cette partie, nous allons procéder à la définition de certains concepts qui ont un lien avec la thématique abordée telle que : définition de manuel, le texte, consignes…

2- Partie pratique : dans cette partie nous allons procéder à une étude critique des contenus de ces manuels pour voir s’ils sont en adéquation avec le niveau A1 et A2 en se référant  au  CERCL, (chapitre III, page 26 ; version pdf):

-Oral/compréhension et expression :

« Je peux comprendre les points essentiels quand un langage clair et standard est utilisé et s’il s’agit des sujets familiers […], je peux comprendre l’essentiel de nombreuses émissions de radio ou de télévision […], si l’on parle d’une façon relativement lente et distincte. Je peux m’exprimer de manière simple à fin de raconter des expériences et des événements, mes rêves, mes espoirs […] »

-Ecrit/compréhension et expression :

«  Je peux comprendre des textes rédigés essentiellement dans une langue courante […], la description d’événements, l’expression de sentiments et de souhaits dans des lettres personnelles.  Je peux écrire un texte simple et cohérent sur des sujets familiers ou qui m’intéressent personnellement. »

Pour appuyer la première analyse nous concevrons un questionnaire qui sera adressé à un échantillon d’enseignants, dans les deux pays, ayant déjà travaillé avec ces manuels. Ce questionnaire comportera un ensemble de questions autour des contenus et des objectifs de ces manuels, ainsi que,  les résultats obtenus des enseignants vers la fin de l’année scolaire. Grâce à leurs expériences,  ils seront en mesure de nous affirmer si leurs apprenants arrivent à franchir le niveau A2 pour atteindre le niveau intermédiaire.

Une fois les données récoltées et analysées, nous croiserons les résultats avec l’analyse comparative des contenus des manuels pour pouvoir répondre à la problématique posée préalablement.

 

Bibliographie :

-AMARA, A., Synergie Algérie, n° 18, page 56, version pdf : URL :http://gerflint.fr/Base/Algerie18/article3_Amara_Abderrezak.pdf

– Cadre européen commun de référence pour l’enseignement des langues, chapitre 03, p 26 . URL : http://www.coe.int/t/dg4/linguistic/Source/Framework_FR.pdf

-Echo junior, A1, méthode de français, Paris 2012, éd, clé international.

-Echo junior, A2, méthode de français, Paris 2012, éd, clé international.

L’approche actionnelle dans l’enseignement des langues, édition maison des langues, Paris, version pdf : URL : https://www.emdl.fr/uploads/telechargements/catalogue/fle/didactique/approche_avant_propos.pdf

SAMIRA, A,H. Droit et Culture. revue enligne, numéro 54, 2007., URL; https://droitcultures.revues.org/1860

-SRITI, L., FERRAH, S., ADJROUD, N., NOUI, F., NADJ M., BELHADJ MILOUD, H., BOUHI, A., (2009).Mon livre de français 5ème AP. Alger : Office National des Publications Scolaires (ONPS).

Vocabulaire en action, débutant, Paris 2010, éd, clé international.


8 réflexions sur « Étude analytique et comparative des manuels FLE édités en France et manuel de français en Algérie. »

  1. salam , très interessant comme sujet de recherche , je suis une étudiante en m2 didactique et je travaille sur la nouvelle réforme 2017 ( 2éme génération ) est ce que vous avez des docs concernant mon théme , je vous serais reconnaissante , merci

    1. bonsoir, désolé pour ce retard. je suis vraiment désolé, car mon projet de recherche est en concordance avec mon expérience professionnelle, alors cette réforme c’est pas mon but ni objectif. je vous informe que j’ai quitté l’éducation nationale en 2016, de ce fait je ne peux pas vous aider sur votre sujet. bonnes chances

  2. Bonjour, votre sujet de mémoire m’intéresse beaucoup. Vous proposer de faire une analyse comparative entre les manuels édités en France et les manuels en Algérie, en effet, moi, je travaille sur une analyse comparative entre les manuels de littérature du fle édités en France et les manuels de littérature du fle édités en Chine. Je pense qu’il y a un point commun entre nous deux sujets. Tous les deux sujets concernent peut-être sur le problème de la contextualisation des manuels. la plupart des manuels édités en France sont plutôt mondiaux qui n’a pas vraiment un public ciblé, et ils ne peuvent peut-être pas répondre aux besoins des apprenants dans les régions différentes. Mais il est presque impossible pour les éditeurs français de créer les manuels contextualisés pour les apprenants dans les régions différentes à cause des raisons économiques etc. Cela explique peut-être pourquoi dans certaines régions on préfère d’utiliser les manuels locaux. Mais certains manuels locaux peut tomber dans le régionalisme et ils créent peut-être un rupture. Je trouve que c’est un problème qui demande beaucoup de réflexions. Peut-être on peut discuter un peu sur ce problème qui touche notre sujet.

    1. Bonjour JIE Junlan, merci d’avoir lu mon projet de recherche. oui on pourra éventuellement de discuter de nos projets et nous tenterons de contextualiser nos recherches, je pense qu’on aura du temps nécessaire durant ces vacances si tu veux on pourra travailler ce point ensemble.

  3. Ton sujet de mémoire est intéressant et permet de mettre en évidence un sujet de discorde encore d’actualité, à savoir le statut du français en Algérie. La démarche que tu préconises me semble claire et le contexte bien identifié.

  4. Intéressant de constater une similitude des approches d’enseignement des langues entre Algérie et France, aujourd’hui, et étonnant de voir que le Français a un statut de langue étrangère en Algérie, alors que ce pays est l’un des plus francophones au monde.
    Par ailleurs, ta thématique, ta problématique et ta méthode semblent claires, alors bon courage pour la suite!

    1. Merci Jan-mark pour ce commentaire et merci de m’avoir donné une piste de réflexion sur le contexte du français en Algérie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.