Mes carnets de recherche

Mes carnets de recherche

Rédiger un mémoire est un travail plein d’intérêts, mais aussi plein de défis et d’incertitudes. Pour commencer ce grand processus, il est indispensable d’ouvrir des carnets de recherche.

Comme ce que Bruno Latour a proposé dans son ouvrage Changer de société. Refaire de la sociologie, « tout fait partie des données » (Latour, 2006 : 194), établir quatre catégories de carnets de recherche facilite l’enregistrement des données durant notre travail. L’auteur a consacré le premier carnet à un « carnet de bord de l’enquête », le deuxième sera un carnet de la « collecte de l’information », le troisième sera celui d’« essais d’écriture », alors que le dernier carnet sera pour « consigner les effets que le compte rendu rédigé a produits sur les acteurs » (ibid. : 194-196).

Inspirée des propositions de Latour, j’aimerais créer quatre types de carnets :

Premièrement, je voudrais créer un carnet intitulé « carnet de sources ». J’y mettrai tous les références utiles pour mon mémoire et je vais les classifier par ordre chronologique en utilisant des logiciels. Ainsi, je ne serais pas maladroite pour consulter les documents voulus.

Le deuxième, je le nommerais un « carnet de notes », qui se focalise sur les comptes rendus, mes commentaires et ma réflexion que je noterai après la lecture des documents importants. Ce carnet me permet de réfléchir sur les questions que je voudrais

Par ailleurs, un « carnet de terrain » sert à enregistrer tous les rendez-vous, les rencontres, les questionnaires, etc. J’y ajouterai également la comparaison entre ce que j’ai envie de faire et ce que j’ai réalisé, afin de mieux organiser mon prochain rendez-vous. Ce carnet, comme ce que Latour a mentionné, me donne un point de vue de « l’expérience artificielle » et me permet de savoir plus tard « comment l’étude a été conçue, quelles personnes ont été rencontrées » (ibid. : 195).

Pour finir, le dernier sera un « carnet de glossaire ». J’y mettrai tous les termes et leurs définitions concernant mon sujet de mémoire, de sorte que je pourrais m’appuyer sur des théories importantes tout au long de ma recherche, et mieux préparer ma soutenance de mémoire.

 

Bibliographie

Latour B. 2006. Changer de société. Refaire de la sociologie. Paris : Découverte, pp. 194–197.


Xue LI

Etudiante en Master 2 Didactique du français et des langues du monde à l’Université de Paris 3 - Sorbonne Nouvelle

More Posts

2 réflexions sur « Mes carnets de recherche »

  1. Ces carnets que tu as choisis pour illustrer ce billet sont de Georges Bataille, un écrivain fort intéressant mais certainement difficile à traiter en FLE tellement ses textes peuvent être dérangeants pour certains publics…

  2. Ces carnets que tu as choisis pour illustrer ce billet sont de Georges Bataille, un écrivain fort intéressant mais certainement difficile à dater en FLE tellement ses textes peuvent être dérangeants pour certains publics…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.